La theologie de la victoire de constantin a theodose

Couverture du livre « La theologie de la victoire de constantin a theodose » de Heim Francois aux éditions Beauchesne
  • Date de parution :
  • Editeur : Beauchesne
  • EAN : 9782701012544
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
  • Nombre de pages : (non disponible)
  • Collection : (non disponible)
  • Genre : Religion
  • Thème : Religion
  • Prix littéraire(s) : (non disponible)
Résumé:

L'expression Théologie de la victoire désigne une pensée de type idéologique, organisée autour de la question : à quelles forces faut-il attribuer la victoire des armées et, par voie de conséquence, la grandeur romaine ? Le rituel militaire avait déjà répondu à la question dès la période... Voir plus

L'expression Théologie de la victoire désigne une pensée de type idéologique, organisée autour de la question : à quelles forces faut-il attribuer la victoire des armées et, par voie de conséquence, la grandeur romaine ? Le rituel militaire avait déjà répondu à la question dès la période républicaine, en accordant une part à l'homme, à son courage (uirtus), son esprit de décision (consilium), sa science militaire (scientia militaris)... et une part à l'action bienveillante et efficace des dieux, dont l'intervention était sollicitée par le uoturm et reconnue par les cérémonies d'actions de grâces : supplications, triomphe, accomplissement des voeux.
Au IVe siècle, le débat était relancé par les défaites répétées essuyées par les légions sur le limes et le changement de la religion officielle, à partir de Constantin. Les Romains passent sous la protection du Dieu chrétien, après avoir attribué pendant des siècles leurs victoires aux divinités du paganisme. La génération de Constantin, enthousiaste et sûre d'elle-même, proclame l'efficacité souveraine du Dieu chrétien, donneur de victoires et de prospérité.
Les malheurs qui se sont abattus sur les empereurs personnellement, à partir de Jovien (363), et sur l'Empire en général, ont engagé la génération de Théodose à mettre en cause ce triomphalisme d'une part et à revaloriser la part humaine dans la défense de l'Empire. Un livre d'étude, mais surtout de réflexion, pour tous les temps.
François Heim enseigne le latin à l'Université des Sciences humaines de Strasbourg depuis 1988. Il a soutenu en 1985 une thèse de doctorat dont la partie centrale est reprise dans le présent volume. Ses recherches portent sur les points de rencontre entre religion et politique au Bas-Empire. Il a publié notamment une étude sur Virtus. Idéologie politique et croyances religieuses au IVè siècle (Berne, Peter Lang, 1991).

Donner votre avis

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com