La tête de l'emploi

Couverture du livre « La tête de l'emploi » de David Foenkinos aux éditions Libra Diffusio
Résumé:

À 50 ans, Bernard se voyait bien parti pour mener la même vie tranquille jusqu'à la fin de ses jours. Mais parfois l'existence réserve des surprises... De catastrophe en loi des séries, l'effet domino peut balayer en un clin d'oeil le château de cartes de nos certitudes. Et le moins que l'on... Voir plus

À 50 ans, Bernard se voyait bien parti pour mener la même vie tranquille jusqu'à la fin de ses jours. Mais parfois l'existence réserve des surprises... De catastrophe en loi des séries, l'effet domino peut balayer en un clin d'oeil le château de cartes de nos certitudes. Et le moins que l'on puisse dire est que cet homme ordinaire, sympathique au demeurant, n'était pas armé pour affronter ce qui l'attendait. Un roman drôle et mélancolique.

Donner votre avis

Les derniers avis

  • agréable pour passer un petit moment mais rien de plus. Rien à voir avec "Charlotte" que j'ai beaucoup aimé.

    agréable pour passer un petit moment mais rien de plus. Rien à voir avec "Charlotte" que j'ai beaucoup aimé.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un livre qui allie humour, humanisme, plantage, acharnement et légèreté.

    David Foenkinos nous entraîne dans la vie de Bernard qui ne s’accroche pas à l’horoscope, comme certains, mais à la signification des prénoms.
    Un Bernard c’est bien un certain temps mais c’est la promesse de l’échec au...
    Voir plus

    Un livre qui allie humour, humanisme, plantage, acharnement et légèreté.

    David Foenkinos nous entraîne dans la vie de Bernard qui ne s’accroche pas à l’horoscope, comme certains, mais à la signification des prénoms.
    Un Bernard c’est bien un certain temps mais c’est la promesse de l’échec au bout du compte à rebours.
    Et sur ce point, il a raison ! Bernard est assez plat dans sa vie, pas de vague, il laisse passer le temps, les gens et les choses. Il pensait être tranquille… Mais non, ça femme en a marre, elle veut une passion, elle veut être désiré et désirable ! Elle ne trouve rien de tout cela chez lui et lui propose un break !
    Bernard plat comme une planche à repasser, tant dans ses réflexions que dans ses expressions, accepte sans poser de question. Sa femme finie par le plaquer pour vivre sa fougue avec un autre homme…

    Bernard, notre cher narrateur continu sa vie bon an mal an, logeant à l’hôtel moyennement miteux non loin de son travail.
    Quand tout à coup, (oui oui la loi des séries !), il pète un câble et se fait virer de son job de banquier.
    Beh oui, mais notre cher Bernard est quinquagénaire ! Dur, dur de retrouver un boulot de nos jours ! Avec la crise, son âge, son tempérament, ça fait beaucoup !

    Et là, catastrophe, il doit retourner chez ses parents ! Oh misère ! Un Tanguy qui n’en a pas envie !

    Bref je pense que vous aurez compris la vie de notre narrateur ! Malgré tout ce livre est jonché d’humour … De mal en pis et de pis en mieux ! Ou à peu près quoi !

    Voici les thèmes qui jalonnent le bouquin que j’ai apprécié :
    La lassitude et l'érosion du couple, la solitude, les relations parents/enfants, la perte de l’emploi, le parcours du combattant pour en décrocher un autre à cinquante ans et les dégâts collatéraux pour l'entourage.

    Je ne vous en dis pas plus, je vous laisse découvrir cet ouvrage !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Bernard…… c’est quelconque comme nom.
    Tout comme est quelconque la vie de Bernard.
    Pourtant, tout va plutôt bien pour lui : la cinquantaine, une bonne situation, une femme qu’il aime, une fille. Jusqu’à ce que tout parte en vrille.
    J’ai bien aimé cette histoire sans prétention, sans...
    Voir plus

    Bernard…… c’est quelconque comme nom.
    Tout comme est quelconque la vie de Bernard.
    Pourtant, tout va plutôt bien pour lui : la cinquantaine, une bonne situation, une femme qu’il aime, une fille. Jusqu’à ce que tout parte en vrille.
    J’ai bien aimé cette histoire sans prétention, sans action.
    Il m’a été sympathique Bernard dans sa gaucherie, dans sa naïveté, dans son authenticité.
    D’une écriture simple et sans fioritures, David Foenkinos dresse le portrait d’un homme touchant.
    Certes, par moments un peut trop de clichés, notamment sur les considérations économiques actuelles. Et puis une fin décevante, bâclée, qui n’en est pas vraiment une.
    Mais ça reste cependant un bon moment de lecture.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • On ne discute pas des goûts. Je n’aime pas les romans écrits à la première personne du singulier qui tournent autour d’un personnage, pour moi cela ne peut être suffisamment approfondi. Quant à l’écriture, ce type de roman ne nécessite pas de recherches, il se rapproche plutôt d’un exercice de...
    Voir plus

    On ne discute pas des goûts. Je n’aime pas les romans écrits à la première personne du singulier qui tournent autour d’un personnage, pour moi cela ne peut être suffisamment approfondi. Quant à l’écriture, ce type de roman ne nécessite pas de recherches, il se rapproche plutôt d’un exercice de style. Les problèmes qu’affronte le héros de ce roman sont d’actualité, certains lecteurs peuvent se reconnaître dans son sort. Pour moi, une lecture agréable, rien de plus.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • J'ai apprécié la lecture de ce roman, peut-être parce que je n'en attendais pas grand chose, peut-être parce qu'on ne me l'avait pas vendu comme LE roman de l'année.
    C'est une histoire assez simple, une vie avec ses hauts et ses bas, l'ascension sociale, puis.. la chute..
    On se laisse bercer...
    Voir plus

    J'ai apprécié la lecture de ce roman, peut-être parce que je n'en attendais pas grand chose, peut-être parce qu'on ne me l'avait pas vendu comme LE roman de l'année.
    C'est une histoire assez simple, une vie avec ses hauts et ses bas, l'ascension sociale, puis.. la chute..
    On se laisse bercer par l'histoire, par une écriture fluide.. le roman se lit assez rapidement.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Après avoir tenté une nouvelle fois ma chance à une opération Masse Critique, organisée par Babelio, j'ai eu l'opportunité d'être sélectionnée pour recevoir le dernier roman de David Foenkinos.

    Bernard, la cinquantaine, a tout pour être heureux : un bon travail de banquier, une femme, une...
    Voir plus

    Après avoir tenté une nouvelle fois ma chance à une opération Masse Critique, organisée par Babelio, j'ai eu l'opportunité d'être sélectionnée pour recevoir le dernier roman de David Foenkinos.

    Bernard, la cinquantaine, a tout pour être heureux : un bon travail de banquier, une femme, une fille, une bonne situation... Avec un tel prénom, il est le genre d'homme dont on dit familièrement qu'il a une bonne tête, à qui on adresse volontiers une tape amicale sur l'épaule, la "tête de l'emploi". Un homme à qui le hasard va pourtant réserver un traitement complètement inattendu, le genre de bouleversements qui remet toute une vie et ses accomplissements en question... La loi des séries, vous connaissez...?

    Quand j'ai su que j'allais recevoir ce roman, j'étais plus que ravie, même si une petite appréhension demeurait. Allais-je apprécier ce roman ou allais-je être déçue à trop en attendre ? Sans aucune hésitation après cette lecture, je choisis la première option. J'ai retrouvé dans cette histoire les ingrédients qui m'avaient déjà séduite par le passé dans les romans de cet auteur. Ce que j'apprécie dans l'écriture de David Foenkinos, c'est sa façon de se saisir d'instants de vie communs, de choses pouvant arriver à tout un chacun. Et j'ai retrouvé cela dans son dernier roman, avec un savant mélange d'humour bien dosé et de tendresse, d'empathie pour le personnage de Bernard. Qui plus est, c'est l'occasion pour l'auteur d'aborder un sujet de société actuel : la crise économique, avec ses effets et ses conséquences sur le monde de la banque, en s'appuyant notamment des références précises à des éléments ayant marqué le milieu de la finance.

    Ce livre se lit de manière fluide, tant on a envie de savoir quel sort va être réservé au personnage : va t-il enfin voir le bout de tout ce qui lui arrive ? J'en recommande volontiers la lecture aux lecteurs ayant déjà apprécié d'autres romans de David Foenkinos, mais aussi à celles et ceux qui souhaiteraient découvrir l'auteur tout en hésitant sur le choix du titre à sélectionner.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Je venais de finir son dernier livre "Charlotte", alors j'ai enchaîné sur celui-ci. Bof, je suis déçue, le livre est très bien écrit mais je sujet ne m'a pas passionné.
    Bernard, voit sa vie tranquille se disloquer petit à petit, la perte de son emploi, la séparation, les problèmes...
    Voir plus

    Je venais de finir son dernier livre "Charlotte", alors j'ai enchaîné sur celui-ci. Bof, je suis déçue, le livre est très bien écrit mais je sujet ne m'a pas passionné.
    Bernard, voit sa vie tranquille se disloquer petit à petit, la perte de son emploi, la séparation, les problèmes financiers....Le type d' homme que je n'aime pas qui se laisse aller, qui ment, qui ne se secoue pas, qui renonce, enfin il se réveille vers la fin.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • La tête de l'emploi est une comédie sociale plutôt sympathique. Elle est construite en 3 parties. La première est la descente aux enfers d'un quinquagénaire qui va perdre boulot et femme .. ce qui, pour être satirique, est malheureusement un triste constat de notre société actuelle, qui ne...
    Voir plus

    La tête de l'emploi est une comédie sociale plutôt sympathique. Elle est construite en 3 parties. La première est la descente aux enfers d'un quinquagénaire qui va perdre boulot et femme .. ce qui, pour être satirique, est malheureusement un triste constat de notre société actuelle, qui ne connait pas un couple qui se sépare ou une personne au chômage aujourd'hui ! Bon, il est vrai que là, notre personnage cumule deux drames ! Mais des fois l'un incite l'autre.. La seconde partie traite plus de la dépression et du retour au source, puisque Bernard retourne chez ses parents dans sa chambre d'ado et enfin la dernière partie concerne la reconstruction.
    Pourquoi donc, dis-je un peu plus haut Comédie et non Drame sociale, tout simplement parce que l'auteur arrive avec beaucoup d'humour et de scènes cocasses à faire paraître cette lecture légère.
    J'ai passé un agréable moment en compagnie de Bernard !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • "La tête de l'emploi" qui est un roman facile et plaisant, idéal pour patienter chez le dentiste ou en attendre que se termine le cours de judo de Jules. C'est ce que j'appelle de la lecture grand public, bien faite, pas déshonorante. Il en faut. David Foenkinos le fait très bien et c'est tant...
    Voir plus

    "La tête de l'emploi" qui est un roman facile et plaisant, idéal pour patienter chez le dentiste ou en attendre que se termine le cours de judo de Jules. C'est ce que j'appelle de la lecture grand public, bien faite, pas déshonorante. Il en faut. David Foenkinos le fait très bien et c'est tant mieux. Avis aux amateurs...

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Bernard la cinquantaine a une vie de Monsieur tout le monde , un boulot, une femme, une fille qui prend son envol et une maison.
    Peu à peu la spirale infernale l'engloutie ;sur le plan professionnel l'ambiance délétère dans laquelle il doit survivre a des répercussions sur sa vie de...
    Voir plus

    Bernard la cinquantaine a une vie de Monsieur tout le monde , un boulot, une femme, une fille qui prend son envol et une maison.
    Peu à peu la spirale infernale l'engloutie ;sur le plan professionnel l'ambiance délétère dans laquelle il doit survivre a des répercussions sur sa vie de famille.
    Lorsqu'il est licencié, tout d'abord il ne dis rien à sa femme, il est devenu taiseux.
    Après son emploi, c'est sa femme qui le quitte, mais il lui laisse la maison. Où va-t-il vivre ?
    Pas d'autre solution que de retourner chez ses parents. Mais ils sont âgés et ont continué à vivre, il se retrouve face à des quasi inconnus, un couple qui lui aussi a sa vie, ses problèmes etc...
    En résumé il a le sentiment que sa place est nulle part, comment faire face, rebondir...La vie le pousse mais vers où ?
    Le style de David Foenkinos c'est celui de l'analyse du quotidien par le petit bout de la lorgnette.
    Il sait recréer une atmosphère et être en empathie avec son personnage. Les émotions sont biens décrites, le trouble gagne le lecteur qui n'a aucun mal à s'identifier à Bernard.
    Qui peut affirmer que cela ne lui arrivera pas.
    Mélancolique, drôle et burlesque.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Présent dans les listes

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com