La Terre

Couverture du livre « La Terre » de Émile Zola aux éditions
  • Date de parution :
  • Editeur : (non disponible)
  • EAN : (non disponible)
  • Série : (non disponible)
  • Support : (non disponible)
  • Nombre de pages : (non disponible)
  • Collection : (non disponible)
  • Genre : (non disponible)
  • Thème : Fiction / Roman
  • Prix littéraire(s) : (non disponible)
Résumé:

La Terre est un roman d’Émile Zola publié en 1887, le quinzième volume de la série des Rougon-Macquart.
Sans doute l’un des plus violents, Zola y dresse en effet un portrait féroce du monde paysan de la fin du xixe siècle, âpre au gain, dévoré d’une passion pour la terre qui peut aller jusqu’au... Voir plus

La Terre est un roman d’Émile Zola publié en 1887, le quinzième volume de la série des Rougon-Macquart.
Sans doute l’un des plus violents, Zola y dresse en effet un portrait féroce du monde paysan de la fin du xixe siècle, âpre au gain, dévoré d’une passion pour la terre qui peut aller jusqu’au crime. Tout l’ouvrage est empreint d’une bestialité propre à choquer les lecteurs de l’époque, les accouplements d’animaux alternant avec ceux des humains, eux-mêmes marqués par une grande précocité et par une brutalité allant fréquemment jusqu’au viol. Dès sa parution, la Terre a soulevé de violentes controverses, illustrées notamment par le Manifeste des cinq, article publié dans le Figaro par cinq jeunes romanciers qui conseillaient à Zola de consulter Charcot pour soigner ses obsessions morbides.

Donner votre avis

Télécharger cet ebook au format

iPad

Les derniers avis

  • Le monde paysan, impitoyable, écrit par la belle plume de Zola.
    La famille n' a aucune importance, seule la terre compte et ce que l' homme peut tirer de sa fécondité.
    Il est là, se sent le maître durant le peu de temps que dure son existence. Mais, cependant, c' est la terre, seule, qui...
    Voir plus

    Le monde paysan, impitoyable, écrit par la belle plume de Zola.
    La famille n' a aucune importance, seule la terre compte et ce que l' homme peut tirer de sa fécondité.
    Il est là, se sent le maître durant le peu de temps que dure son existence. Mais, cependant, c' est la terre, seule, qui demeure le vraie maitresse.

    " Des morts, des semences, et le pain poussait de la terre ".

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com