La terre n'est qu'un seul pays

Couverture du livre « La terre n'est qu'un seul pays » de A. Brugiroux aux éditions Georama
Résumé:

Enfin, une nouvelle édition de La terre n'est qu'un seul pays ! Ce grand récit d'aventures qui a tant fait rêver de lecteurs et suscité tant de vocations, au niveau du voyage tout comme à celui de l'éveil spirituel. L'auteur, André Brugiroux, qui n'a cessé de voyager depuis, y raconte comment... Voir plus

Enfin, une nouvelle édition de La terre n'est qu'un seul pays ! Ce grand récit d'aventures qui a tant fait rêver de lecteurs et suscité tant de vocations, au niveau du voyage tout comme à celui de l'éveil spirituel. L'auteur, André Brugiroux, qui n'a cessé de voyager depuis, y raconte comment il a réussi à parcourir 400.000 km autour du monde en stop avec un dollar par jour et sans dormir à l'hôtel. Cela lui a pris 18 ans d'une incroyable bourlingue sans rentrer à la maison. Parti à 17 ans, avec 10F en poche et un diplôme de l'Ecole hôtelière de Paris, il a ramené de cette longue quête à travers quelques 135 pays, une vision nouvelle de l'histoire des hommes, une vision porteuse d'espoir. Un récit hautement rocambolesque (l'auteur a connu 7 prisons et a failli se faire descendre une demi-douzaine de fois) qui s'adresse au coeur de chacun. Car il s'agit plus en définitive d'un tour « des hommes » que d'un tour du monde. Un appel à la fraternité plus que jamais d'actualité, appel qui remémore les fameux chemins de Katmandou, devenus mythiques aujourd'hui. Un ouvrage incontournable, une vraie invitation au voyage et à l'éveil spirituel A PROPOS DE L'AUTEUR André Brugiroux est considéré aujourd'hui comme l'un des plus grands voyageurs de la planète. Né en 1937, il a parcouru et visité tous les pays du monde sur une période de soixante ans. EXTRAIT Je m'étais juré que la dernière voiture me déposerait devant la porte. Chez moi. La trouverai-je cette dernière voiture, en ce jour d'octobre 1973. Le temps était incertain, l'air relativement frais et humide. Novembre approchait. J'avais froid, pour la dernière fois sans doute. Je marchais dans les rues de Troyes, sur les trottoirs humides il n'y avait presque personne, à l'exception d'un flic qui très vite me repéra. Le quatrième depuis Strasbourg. - Vos papiers ! Triste retour ! Après tant d'années passées sur tous les chemins de la terre, j'étais suspect, à 136 km de chez moi, dans mon propre pays. - Au bout de la descente, de l'autre côté du pont, tu trouveras la Nationale. Je ne devais pas m'éterniser à Troyes, il me le faisait clairement sentir. L'endroit était très mauvais pour arrêter une voiture. Je le compris d'emblée, comme par instinct. Je marchai encore vingt minutes, sans m'en rendre compte, sans sentir sur mon dos le poids de mon sac qui me donnait des allures de vagabond, de suspect... J'avais oublié le flic, le sac, le froid. J'étais de retour.

Donner votre avis

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com