La symphonie du hasard T.1

Couverture du livre « La symphonie du hasard T.1 » de Douglas Kennedy aux éditions Belfond
  • Nombre de pages : (non disponible)
  • Collection : (non disponible)
  • Genre : (non disponible)
  • Thème : Littérature Anglo-Saxonne
  • Prix littéraire(s) : (non disponible)
Résumé:

Aucun résumé n'est disponible pour cet ouvrage actuellement...

Donner votre avis

Les derniers avis

  • Je retrouve avec joie l'écriture du Douglas Kennedy des débuts (Cul de Sac et La poursuite du bonheur, mes préférés!).
    Inconditionnelle de "Doug", j'ai lu tous ses livres (L'homme qui voulait vivre sa vie, Ned Allen,Les charmes discrets de la vie conjugale, Cet instant-là). "La femme du Vè"...
    Voir plus

    Je retrouve avec joie l'écriture du Douglas Kennedy des débuts (Cul de Sac et La poursuite du bonheur, mes préférés!).
    Inconditionnelle de "Doug", j'ai lu tous ses livres (L'homme qui voulait vivre sa vie, Ned Allen,Les charmes discrets de la vie conjugale, Cet instant-là). "La femme du Vè" avait marqué un tournant dans mes lectures de son oeuvre, et j'avoue, ce livre m'avait un peu déçue et même si "Mirage" un peu plus tard, m'avait plu davantage, je restais sur ma faim, nostalgique de cette vibration que tous les inconditionnels d'un auteur connaissent. D'ailleurs, j'ai attendu la sortie en poche pour la Symphonie du hasard, moi, qui, il y a quelques années, me rendait dans ma librairie préférée le premier jour de la sortie d'un roman de mon cher Doug, quitte à faire la queue!
    Et là, dans ce premier opus d'une saga qui s'annonce passionnante, j'ai adoré son héroïne qui se replonge dans ses années de fac (années 70) dans le Maine, avec quelques thèmes chers à l'auteur comme la défense des minorités, l'alcool et ses conséquences dramatiques, les amours de jeunesse, les secrets de famille et bien sûr l'histoire des Etats-Unis et ses côtés sombres.
    Je suis entrée dans la peau de son héroïne dès le deuxième chapitre et je n'ai pas lâché le bouquin jusqu'à la fin. Je me suis laissée emporter par l'histoire et que c'était bon! Merci monsieur Kennedy de m'avoir transportée!

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • lu le premier
    envie de lire la suite,à quand la parution en livre de poche

    lu le premier
    envie de lire la suite,à quand la parution en livre de poche

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Livre américain destiné aux américains.

    Livre américain destiné aux américains.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Quel plaisir de retrouver Douglas Kennedy que je n'avais pas lu depuis plusieurs années.

    Cependant je dois dire que j'ai plus apprécié le tome 2 de cette trilogie. le premier épisode est un peu une présentation de l'héroïne, de sa famille, des élèves de son lycée et surtout de l'époque des...
    Voir plus

    Quel plaisir de retrouver Douglas Kennedy que je n'avais pas lu depuis plusieurs années.

    Cependant je dois dire que j'ai plus apprécié le tome 2 de cette trilogie. le premier épisode est un peu une présentation de l'héroïne, de sa famille, des élèves de son lycée et surtout de l'époque des années 70 avec en fond très proche, la guerre qui a durcit les hommes et la mainmise commerciale des Etat-Unis sur le Chili, le rôle de la CIA dans la chute d'Allende.
    La déliquescence de la famille est bien montrée. Alice et ses deux frères ont des parcours différents. La dureté de la scolarité (harcèlement, concurrence pour accéder aux meilleures universités) donne une ambiance un peu glauque avec le portrait d'un professeur hypersensible et mal dans sa peau.
    J'ai passé un bon moment avec ce tome 1, un meilleur avec le tome 2 donc j'espère un bon final avec le dernier.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Je n'avais pas lu de livres de Douglas Kennedy depuis quelques temps. Alors je remercie les éditions Belfond et Babelio de m'avoir permis de renouer avec cet auteur que j'affectionne particulièrement.

    J'ai eu la mauvaise idée de lire quelques critiques avant de me lancer dans ma lecture... Je...
    Voir plus

    Je n'avais pas lu de livres de Douglas Kennedy depuis quelques temps. Alors je remercie les éditions Belfond et Babelio de m'avoir permis de renouer avec cet auteur que j'affectionne particulièrement.

    J'ai eu la mauvaise idée de lire quelques critiques avant de me lancer dans ma lecture... Je m'attendais à un roman assez moyen... Et j'avoue que j'ai eu un peu de mal à entrer dans l'histoire, le rythme étant globalement assez lent, il y a en effet peu d'action. Mais alors une fois dedans, j'ai dévoré ce livre ! Quel plaisir de retrouver cette plume, ce style qui est celui de Douglas Kennedy.

    Dans ce nouveau roman, il nous plonge dans l'Amérique des années 1960 et 1970. Comme il s'agit d'un premier tome, il nous pose le contexte de l'Amérique de cette époque : politique, racisme, guerre du Viet-Nam, féminisme, libération sexuelle, injustice, violence, discrimination. On y suit Alice, de sa vie d'adolescente à sa vie d'étudiante. J'ai particulièrement aimé cette deuxième partie où l'on découvre la vie sur un campus américain avec cette jeunesse pleine d'idéaux, avide de connaissance , et qui profite de la vie.

    Mais surtout ce livre est plein de secrets de famille et de non-dits. Tout ce que j'aime dans les livres de Douglas Kennedy. Il me tarde de lire la suite !

    https://ellemlireblog.wordpress.com/2018/01/11/la-symphonie-du-hasard-tome-1-douglas-kennedy/

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • J'ai apprécié l'histoire de cette femme qui se replonge dans son passé et notamment dans ses années d'étudiante.
    J'adore cet univers étudiant notamment l'univers universitaire américain, ici dans les années 60-70 , où se côtoient étudiants , professeurs , et qui permet d'aborder des thèmes...
    Voir plus

    J'ai apprécié l'histoire de cette femme qui se replonge dans son passé et notamment dans ses années d'étudiante.
    J'adore cet univers étudiant notamment l'univers universitaire américain, ici dans les années 60-70 , où se côtoient étudiants , professeurs , et qui permet d'aborder des thèmes variés. La narratrice Alice se révèle une étudiante brillante , passionnée qui s'investit dans ses études.
    Elle va comme toute étudiante se "dépatouiller" avec sa vie universitaire, sur le campus, sa vie affective, amicale et amoureuse, sa vie familiale. Et si la première est linéaire , les deux autres sont plus heurtées :sa famille qui n'est qu'une belle vitrine et sur les campus, les rencontres professionnelles et amicales.

    Ce roman m'a plu parce que c'est un roman d'apprentissage dans un contexte où la société évolue : Alice revient sur les années où étudiante naïve ,elle a découvert la relation aux autres, et les mystères des Hommes. C'est finalement un cycle de sa jeunesse, avec tous ses espoirs, ses obstacles.

    http://passeuredelivres.over-blog.com/2018/05/la-symphonie-du-hasard-douglas-kennedy.html

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Inconditionnelle des romans de Douglas Kennedy depuis la première heure, de 'Cul-de-sac' (rebaptisé Piège nuptial), 'Les désarrois de Ned Allen' et 'L'homme qui voulait vivre sa vie', je suis souvent déçue par ses derniers opus ...

    Que dire de celui-ci ?

    Qu'il s'annonce comme une...
    Voir plus

    Inconditionnelle des romans de Douglas Kennedy depuis la première heure, de 'Cul-de-sac' (rebaptisé Piège nuptial), 'Les désarrois de Ned Allen' et 'L'homme qui voulait vivre sa vie', je suis souvent déçue par ses derniers opus ...

    Que dire de celui-ci ?

    Qu'il s'annonce comme une revisite des cinquante dernières années de l'histoire des Etats-Unis, démarrant en 1972, et qu'au travers de l'histoire de sa famille on suit Alice Burns, de la banlieue de New York à l'Université Bowdoin où elle nous décrit la vie estudiantine des Première année (oui, oui sans "S" !) entre rats de bibliothèque et stars sportives ...

    Sa famille .... rien de plus classique : un père d'ascendance irlandaise, une mère juive, un frère ainé en rupture, un autre frère tourmenté ...

    Bref, tout est réuni pour que cette saga en plusieurs livres nous tienne en haleine ....

    Mais j'ai trouvé l'ensemble des situations si convenues, si peu surprenantes, que je me suis presque ennuyée dans ce premier livre, heureusement lu rapidement ... Un bon roman d'été ...

    J'en suis venue à fortement regretter la prose épique de Tom Wolfe qui a si bien décrit la vie de campus dans "Moi, charlotte Simmons", et le souffle de Ken Follelt dans le dernier volume du Siècle qui traite, en partie, de la même période

    Bon, je lirai les prochains tomes ... que ma médiathèque devrait acquérir après celui-ci :)

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Pour cette année 2018, j'ai choisi de lire un roman de Douglas Kennedy par mois. Le tome 1 de "La symphonie du hasard" est un roman dans lequel j'ai eu du mal à entrer dans la première moitié du livre...Ensuite, les choses sont venues plus simplement...Je découvre Alice, sa vie, sa famille...
    Voir plus

    Pour cette année 2018, j'ai choisi de lire un roman de Douglas Kennedy par mois. Le tome 1 de "La symphonie du hasard" est un roman dans lequel j'ai eu du mal à entrer dans la première moitié du livre...Ensuite, les choses sont venues plus simplement...Je découvre Alice, sa vie, sa famille encombrante...Je la trouve un peu trop confiante envers les gens et ne se laisse pas faire...

    J'espère que le Tome 2 sera plus dynamique...

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Je viens de refermer ce premier tome de la symphonie du hasard, et je ne sais pas trop quoi en penser. Je ne peux pas dire que je n'ai pas aimé, mais je n'ai pas été emballée non plus. Je me suis même un peu ennuyée, je dois l'avouer. Ce roman de Douglas Kennedy ne ressemble pas aux précédents...
    Voir plus

    Je viens de refermer ce premier tome de la symphonie du hasard, et je ne sais pas trop quoi en penser. Je ne peux pas dire que je n'ai pas aimé, mais je n'ai pas été emballée non plus. Je me suis même un peu ennuyée, je dois l'avouer. Ce roman de Douglas Kennedy ne ressemble pas aux précédents (ou peut-être à Mirage qui m'avait laissée un peu la même impression, mais en moins bien) ni à beaucoup de ses romans que j'ai aimés, comme Quitter le monde, L'homme qui voulait vivre sa vie, Piège nuptial. On est peut-être un peu plus proche ici de celui qui m'a fait découvrir cet auteur, La poursuite du bonheur.
    L'histoire s'ouvre à New York, dans le bureau d'Alice Burns, éditrice. Elle lit un manuscrit qui la trouble et va la replonger dans son passé et celui de sa famille. Et on entre dans cette saga familiale avec la visite de cette femme, la narratrice, à son jeune frère Adam, ex-jeune loup de Wall Street, qui est en prison. On s'attend tout au long du roman à en savoir la raison, mais non, en fait, dans ce premier opus d'une trilogie annoncée, c'est l'histoire d'Alice qui nous est contée, par Alice elle-même, et de ses jeunes années, principalement universitaires, ses premières amours en la personne de Bob, sa rencontre décisive et marquante avec le Pr Hancock.
    Il ne se passe pas grand-chose, le rythme est lent, pas de suspense, pas de rebondissement et c'est parfois à la limite de l'ennui. Il manque une bonne dose de romanesque dans tout ça ! le personnage d'Alice est certes touchant, mais cela ne suffit pas. Cette pauvre Alice se démène comme elle peut dans cette famille dont le maître mot semble être le secret, les non-dits et les désaccords, entre un père absent mais pourtant aimé et aimant, une mère peu affectueuse et distante, deux frères très différents, mais témoins de la mésentente familiale qu'ils vont tous avoir envie de fuir à la première occasion. « Toutes les familles sont des sociétés secrètes. Des royaumes d'intrigues et de guerres intestines, gouvernés par leurs propres lois, leurs propres normes, leurs limites et leurs frontières, à l'extérieur desquelles toutes ces règles paraissent souvent insensées. » Tout cela avec des racines juives du côté de sa mère et catholiques irlandaises du côté paternel pour mieux complexifier les choses !
    C'est aussi tout un pan de l'histoire des États-Unis de la fin des années soixante aux années soixante-dix (la présidence Nixon, l'affaire du Watergate, la guerre du Vietnam, le soutien « secret » à Pinochet contre Allende au Chili…) qui sert de toile de fond et c'est plutôt intéressant. La part belle est également donnée au monde universitaire américain avec toutes ces spécificités propres (les sororités et fraternités, le sport élevé au rang de valeur majeure...). Mais il faut avouer que c'est très américain et que cela peut aussi paraître très opaque car il y a beaucoup de références tellement américaines qu'elles ne feront écho qu'à ceux qui connaissent bien (et aiment) les Etats-Unis. Personnellement, je me suis un peu ennuyée. J'ai connu Douglas Kennedy plus inspiré mais j'attends tout de même de lire la suite… Car le vrai talent de Douglas Kennedy c'est tout de même de nous « happer » ! Malgré l'apparente simplicité de l'intrigue, il y a tout de même pas mal de matière. Et c'est ce qui fait sa force. Et il maîtrise l'art du récit, malgré quelques longueurs ici.
    Enfin, ce qui me frappe toujours autant, c'est que Douglas Kennedy se coule parfaitement dans la psychologie féminine, de surcroit dans celle d'une jeune femme.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Ce roman se lit facilement et nous suivons la jeune Alice dans sa vie à l'Université et dans ses accrochages familiaux. Nous sommes dans les années 60 70 . Tout est permis en bien comme en mal ! J'attends la suite pour suivre l'évolution de cette famille et connaître leurs secrets .

    Ce roman se lit facilement et nous suivons la jeune Alice dans sa vie à l'Université et dans ses accrochages familiaux. Nous sommes dans les années 60 70 . Tout est permis en bien comme en mal ! J'attends la suite pour suivre l'évolution de cette famille et connaître leurs secrets .

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com