La sorcière

Couverture du livre « La sorcière » de Camilla Lackberg aux éditions Actes Sud
  • Date de parution :
  • Editeur : Actes Sud
  • EAN : 9782330086145
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Nea, une fillette de 4 ans, a disparu de la ferme isolée où elle habitait avec ses parents. Elle est retrouvée morte dans la forêt, à l'endroit précis où la petite Stella, même âge, qui habitait la même ferme, a été retrouvée assassinée trente ans plus tôt. Avec l'équipe du commissariat de... Voir plus

Nea, une fillette de 4 ans, a disparu de la ferme isolée où elle habitait avec ses parents. Elle est retrouvée morte dans la forêt, à l'endroit précis où la petite Stella, même âge, qui habitait la même ferme, a été retrouvée assassinée trente ans plus tôt. Avec l'équipe du commissariat de Tanumshede, Patrik mène l'enquête, tandis qu'Erica prépare un livre sur l'affaire Stella. Sur la piste d'une très ancienne malédiction, les aventures passionnantes d'Erica et de Patrik continuent, pour le plus grand plaisir des lecteurs.

Donner votre avis

Articles (1)

Voir tous les articles

Les derniers avis

  • Le 10 eme tome de la saga Fjällbacka, le dernier avant une pause de l’auteure dans cette série. Patrick Hedström, le policier marié à l’écrivaine Erica Falck, y est confronté avec son équipe à l’une des affaires les plus tristes de sa carrière, tandis que la jeune femme va l’aider en recueillant...
    Voir plus

    Le 10 eme tome de la saga Fjällbacka, le dernier avant une pause de l’auteure dans cette série. Patrick Hedström, le policier marié à l’écrivaine Erica Falck, y est confronté avec son équipe à l’une des affaires les plus tristes de sa carrière, tandis que la jeune femme va l’aider en recueillant des informations pour son prochain livre.

    Un des plus épais de tous les livres de Camilla Läckberg, une histoire très dense également, que dis-je, DES histoires, car ici trois épisodes s’entrecroisent : Elin, au XVIIème siècle, a perdu son mari et se retrouve servante chez sa sœur mariée Britta au pasteur Preben ; Stella, petite fille de quatre ans, est retrouvée assassinée près de chez elle dans la forêt. A l’époque, ses baby-sitters de 13 ans, Helen et Marie, se sont accusées du meurtre avant de se rétracter. Le policier chargé de l’enquête s’est même suicidé.

    Les anciennes amies Helen et Marie ont eu à leur tour des enfants, respectivement Sam et Jessie, stigmatisés par la conduite de leur mère, rejetés par leurs camarades. La sœur de Stella, Sanna, a elle aussi une fille, Vendela.
    Et aujourd’hui, trente ans plus tard, troisième épisode, une autre petite fille de quatre ans, Nea, disparaît et est retrouvée morte au même endroit que Stella.
    Les soupçons se portent forcément sur Helen et Marie, mais pas seulement.
    Peur de l’autre, de l’étranger notamment, ces migrants qui ont installé leur camp à proximité ne sont-ils pas responsables de la mort de la petite Nea?

    Voilà qu’une preuve apparaît et les événements s’enchaînent, sans que la police puisse y avoir prise.
    Un incendie, des adolescents désœuvrés et en proie au désir de vengeance.

    La vie de famille de Patrick et Erica va être bien malmenée par cette douloureuse enquête, pour moi le meilleur roman de la série (juste avant l’enfant allemand et la faiseuse d’anges). Les personnages secondaires sont aussi attachants que les récurrents, l’horreur des uns côtoie l’humanité des autres.
    700 pages qu’on ne voit pas passer tant il y a de rebondissements, même si on peut soupçonner certains personnages, la fin est soignée et à la hauteur de l’ensemble du roman. Les sujets très prégnant des préjugés et du harcèlement sont abordés ici sous différents angles, qui ne peuvent qu’émouvoir.
    Un excellent polar.

    lirelanuitoupas.wordpress.com

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Toujours autant attendue, Camilla Lackberg est récemment revenue dans le giron littéraire grâce aux nouvelles aventures d'Erica Falck et de Patrick Hedstrom. Mais que peut-il bien encore se passer à Fjallbacka ? Une disparition ? Un meurtre ? Oui, mais pas seulement...évidemment ! Mêlant trois...
    Voir plus

    Toujours autant attendue, Camilla Lackberg est récemment revenue dans le giron littéraire grâce aux nouvelles aventures d'Erica Falck et de Patrick Hedstrom. Mais que peut-il bien encore se passer à Fjallbacka ? Une disparition ? Un meurtre ? Oui, mais pas seulement...évidemment ! Mêlant trois histoires, trois intrigues, la reine du polar nordique nous embarque de 1672 aux années 80 jusqu'à notre époque pour nous balader de pages en pages, de suspects en victimes. De ces 700 pages, il m'a été parfois difficile de m'y retrouver comme de me passionner. La faute peut-être, aux trop nombreux personnages et une enquête qui se perd en longueur ? Probable. La faute aux vacances de mon amoureux ? Possible. Tout en retrouvant ces attachants personnages, l'auteure entreprend un roman plus social et plus politique sans toutefois prendre de risques. Quoi qu'il en soit, mettre quinze jours pour terminer un roman est inacceptable, j'ai frôlé la dépression littéraire ! 

    Nea, quatre ans, disparue et retrouvée morte en forêt peu de temps après, est la seconde enfant a trouver la mort dans d'étranges circonstances. En effet, trente ans plus tôt, Stella, est elle aussi retrouvée inanimée en forêt à proximité de la même ferme. Pourtant, les deux meurtrières Marie et Helen, treize ans à l'époque, avouent rapidement le meurtre pour ensuite se raviser. Existe-t-il un lien entre les meurtres, et si oui, quel est-il ? Alors que la chaleur s'empare de la ville, Patrick et son équipe vont être confrontés à un sac de nœuds pour le moins bien ficelé... Alors qu' Erica déterre les dessous de l'affaire Stella pour son prochain roman, la ville accueille non sans peur des réfugiés syriens tandis que Marie, devenue actrice, revient à Fjallbacka pour le tournage de son prochain film... Sous fond d'une malédiction vieille de plusieurs siècles, certains secrets sont tenaces ! 

    Très contente de retrouver toute cette sympathique bande dans cette bourgade enchanteresse qu'est Fjallbacka, je l'ai moins été à mesure qu'avançait le roman. De plus en plus lisses, de plus en plus complaisants, certains protagonistes deviennent carrément chiants ! Oui, vous avez bien lu... Erica et Patrick ne sont plus qu'ennui et que dire de Gosta rendu à une personnalité sans saveur. Le salut, s'il y a, vient de la fraîcheur du jeune flic Martin et de l'insupportable commissaire Melberg qui soit dit en passant, commet une terrible bévue ! De l'évolution des personnages centraux se confirme leurs qualités comme leurs défauts qui semblent être figés au fil des romans.

    De construction identique, ce tome utilise la voix choral et les flash-back à profusion quitte à perdre le lecteur en route, ce qui fut mon cas. Usant de trois époques, Camilla Lackberg passe parfois du coq à l'âne entre le meurtre de Nea à celui de Stella, trente ans plus tôt, me laissant contrainte de relire ces passages... Beaucoup de personnages donc, différentes périodes et une enquête qui s'embourbe...ça sent l'ennui ! Toutefois, les petits interludes sur une pauvre femme et sa fille en 1672 amènent une pause récréative sans savoir à quoi cela peut déboucher. Mouais, pourquoi pas ? 

    Néanmoins, de cette sensation de confusion, un élément actuel apporte une caution de réel à ce roman : l'arrivée de réfugiés syriens. Plus social et plus politique donc, la romancière intègre une poignée de personnages qui témoignent d'une crise migratoire existante pour l'inclure dans ses romans. Confrontés aux regard extérieurs et aux jugements hâtifs, ce sont bien eux les personnages les plus intéressants de ce tome. En prêtant sa voix aux réfugiés, l'auteure démonte les préjugés un a un et ce, sans apitoiements. Clin d’œil aux procès de sorcières sur la base de la peur et d'une religion omnipotente...mais je ne vous en direz pas plus, gnark, gnark, gnark !  

    Un roman en demi-teinte, où une montagne de crêpes et quelques tasses de thé noir ne furent pas de trop à la lueur des sept cent pages qui compose ce livre. De la noirceur vous n'en trouverez pas forcément, mais si vous aimez les enquêtes fournies et amples ce tome devrez vous ravir.
    http://bookncook.over-blog.com/2018/05/la-sorciere-camilla-lackberg.html

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Avis mitigé sur ce livre
    bien sûr, j'ai retrouvé le couple romancière/policier et tous les personnages déjà connu
    mais j'ai trouvé l'histoire qui tirait en longueur par moment
    le renvoi à la chasse aux sorcières en 1670 ne m'a pas convaincue
    mais c'est peut-être parce que je n'avais pas...
    Voir plus

    Avis mitigé sur ce livre
    bien sûr, j'ai retrouvé le couple romancière/policier et tous les personnages déjà connu
    mais j'ai trouvé l'histoire qui tirait en longueur par moment
    le renvoi à la chasse aux sorcières en 1670 ne m'a pas convaincue
    mais c'est peut-être parce que je n'avais pas l'esprit très réceptif à ce moment là
    Pour les inconditionnels ou les nouveaux lecteurs l'avis sera plutôt enthousiaste

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • On retrouve avec plaisir le couple Patrick et Erica sur une intrigue toujours aussi passionnante. Un bon Camilla Lackberg !

    On retrouve avec plaisir le couple Patrick et Erica sur une intrigue toujours aussi passionnante. Un bon Camilla Lackberg !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un très bon polar! Le récit navigue entre 3 époques. Dans les années 1670, nous suivons la vie d'une jeune veuve au temps de la chasse aux sorcières. Les deux autres intrigues se déroulent aujourd'hui et 30 ans en arrière. Les meurtres de 2 petites filles à 30 ans d'intervalle. Les personnages...
    Voir plus

    Un très bon polar! Le récit navigue entre 3 époques. Dans les années 1670, nous suivons la vie d'une jeune veuve au temps de la chasse aux sorcières. Les deux autres intrigues se déroulent aujourd'hui et 30 ans en arrière. Les meurtres de 2 petites filles à 30 ans d'intervalle. Les personnages sont attachants et le suspens bien présent. La société suédoise est très bien dépeinte.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Camilla Lackberg a l'art de racler au fond de la noirceur humaine!
    Ce roman éveille les pires cauchemars en chaque parent.
    Un très bon polar, malgré quelques longueurs et une foultitude de personnages parfois difficile à retenir et resituer.

    Camilla Lackberg a l'art de racler au fond de la noirceur humaine!
    Ce roman éveille les pires cauchemars en chaque parent.
    Un très bon polar, malgré quelques longueurs et une foultitude de personnages parfois difficile à retenir et resituer.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Néa, 4 ans, une enfant disparue ce n'est pas une affaire courante, elle habite la même ferme que Stella disparue, elle aussi, 30 ans plus tôt et qu'on avait retrouvée flottant dans l'étang. Harald qui avait ,à l'époque, trouvée Stella aperçoit sous un arbre une main, une toute petite main. le...
    Voir plus

    Néa, 4 ans, une enfant disparue ce n'est pas une affaire courante, elle habite la même ferme que Stella disparue, elle aussi, 30 ans plus tôt et qu'on avait retrouvée flottant dans l'étang. Harald qui avait ,à l'époque, trouvée Stella aperçoit sous un arbre une main, une toute petite main. le mal est de retour ! Quelle probabilité pour qu'une même personne trouve à 30 ans d'intervalle deux fillettes assassinées ? le meurtrier est-il revenu ou est-ce un imitateur ? Marie et Helen deux jeunes filles de 13 ans, enfants immatures ont été accusées et condamnées pour le meurtre de Stella. Leif, l'enquêteur de l'époque s'était mis à douter de leur culpabilité et avait fini par se suicider.

    Et voilà que Marie est revenue à Fjällbacka pour tourner un film sur Ingrid Bergman et que sa complice Helen a décidé de faire sa vie ici avec James son compagnon. Jessie et Sam leurs enfants respectifs ressentent toute la haine qu'on a fait naître en eux et aspirent à se venger. Et pourquoi ne pas diriger les soupçons vers le camp de réfugiés syriens, des boucs émissaires tout trouvés.

    Aucune surprise dans la construction de ce nouveau roman de Camilla Läckberg, l'auteur continue de nous balader entre un meurtre survenu il y a quelques années et un qui vient de se passer. On retrouve les enquêteurs du commissariat de Fjällbacka, dont bien sûr Patrick et son épouse Erica, une écrivaine, qui comme d'habitude sera mêlée à l'enquête. Camilla Läckberg dose avec habilité la vie privée des ses principaux personnages avec la progression des investigations et elle sait parfaitement relancer l'intérêt du lecteur et faire rebondir le récit en distillant une information à la fin d'un chapitre.

    L'auteur dresse un parallèle entre la chasse aux sorcières menées par l'Eglise et l'état en 1671 à travers l'histoire d'Elin et les préjugés et la peur des cultures étrangères suscités par l'arrivée massive de migrants venus de Syrie, l'occasion de s'interroger sur la politique migratoire menée par la Suède et l'intégration des ces nouveaux arrivants. Mais ce rejet de l'autre se manifeste aussi à l'école, Sam et Jessie deux adolescents devenus des parias parce que différents.

    Comme toujours, beaucoup de suspects, beaucoup de gens qui peuvent être derrière les crimes. Un livre facile et agréable à lire même si l'explication finale de ces meurtres est un peu alambiquée.

    comment Commentaire (1) flag Signalez un abus
  • Un bon thriller comme tous les précédents même si c’est parfois compliqué de suivre l’intrigue avec tous les personnages

    Un bon thriller comme tous les précédents même si c’est parfois compliqué de suivre l’intrigue avec tous les personnages

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Comme à chaque nouvelle parution d'un Camilla Läckberg, je me promets d'attendre la version Poche - ayant largement de quoi faire pendant un an avec ma PAL qui grandit de jour en jour - et comme à chaque nouvelle parution d'un Camilla Läckberg, je finis par craquer et l'acquérir dans les 48h qui...
    Voir plus

    Comme à chaque nouvelle parution d'un Camilla Läckberg, je me promets d'attendre la version Poche - ayant largement de quoi faire pendant un an avec ma PAL qui grandit de jour en jour - et comme à chaque nouvelle parution d'un Camilla Läckberg, je finis par craquer et l'acquérir dans les 48h qui suivent sa sortie. Une petite semaine après, me voici donc rassasiée de l'auteure scandinave qui décidément emporte tous les suffrages de mon cœur.

    Cette fois-ci, ce ne sont pas deux mais trois histoires en parallèle que raconte l'auteure : la principale se passe de nos jours, les autres ont respectivement lieu 30 ans plus tôt, et au 17ème (!) siècle. Choix audacieux que de se plonger dans une telle chasse aux sorcières ! Seul bémol d'ailleurs de ce roman, le titre, qui s'il reprend fidèlement la traduction littérale suédoise, ne vaut pas la version anglaise "Dans les bois" à mon sens beaucoup plus cohérente, et plus en lien avec les trois histoires.

    Malgré cela, on retrouve avec plaisir la plume incroyable de Camilla Läckberg qui en quelques lignes parvient à nous captiver. Ericka reste parfois agaçante dans son quotidien de mère et certaines de ses déductions semblent malgré tout trop faciles, mais dans cet opus, l'auteure donne un rôle plus central à d'autres personnages et ce n'est pas pour me déplaire : l'équilibre n'en est que meilleur.

    Un roman donc indispensable pour tous les amateurs de littérature scandinave (croyez-moi, n'attendez pas la version Poche) !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.