La sonate oubliée

Couverture du livre « La sonate oubliée » de Christiana Moreau aux éditions Preludes
  • Date de parution :
  • Editeur : Preludes
  • EAN : 9782253107811
  • Série : (-)
  • Support : Poche
Résumé:

A 17 ans Lionella, d'origine italienne, ne vit que pour le violoncelle, ce qui la distingue des autres adolescents de Seraing, la petit ville où elle habite en Belgique. Elle peine toutefois à trouver le morceau qui la démarquerait au prochain grand concours Arpèges. Jusqu'au jour où son... Voir plus

A 17 ans Lionella, d'origine italienne, ne vit que pour le violoncelle, ce qui la distingue des autres adolescents de Seraing, la petit ville où elle habite en Belgique. Elle peine toutefois à trouver le morceau qui la démarquerait au prochain grand concours Arpèges. Jusqu'au jour où son meilleur ami lui apporte un coffret en métal, déniché dans une brocante. Lionella y découvre un journal intime, une médaille coupée et... une partition pour violoncelle qui ressemble étrangement à une sonate de Vivaldi. Elle plonge alors dans le destin d'Ada, jeune orpheline du XVIIIe siècle, pensionnaire de l'Ospedale della Pietà, à Venise, dans lequel "le prêtre roux", Antonio Vivaldi, enseignait la musique à ces âmes dévouées.

Entremêlant les époques avec brio, La Sonate oubliée nous fait voyager à travers la Sérénissime, rencontrer l'un des plus grands compositeurs de la musique baroque, et rend un hommage poignant à ces orphelines musiciennes, virtuoses et très réputées au XVIIIe siècle, enfermées pour toujours dans l'anonymat.

Donner votre avis

Articles (1)

Avis (24)

  • Un livre qui se lit d'un trait. Deux époques, un éloge de la musique.

    Un livre qui se lit d'un trait. Deux époques, un éloge de la musique.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • L’auteure, Christiana Moreau, belge, décrit d’abord la ville de Seraing, sinistrée, abandonnée à la misère et la déchéance après la fermeture des usines sidérurgiques, rachetées par Mittal.

    Dans cette ville, Lionella se sent comme une extra-terrestre : elle aime le classique, elle joue du...
    Voir plus

    L’auteure, Christiana Moreau, belge, décrit d’abord la ville de Seraing, sinistrée, abandonnée à la misère et la déchéance après la fermeture des usines sidérurgiques, rachetées par Mittal.

    Dans cette ville, Lionella se sent comme une extra-terrestre : elle aime le classique, elle joue du violoncelle, elle ne se reconnait pas dans l’attitude des autres filles. Son meilleur ami, Kevin, affronte la même difficulté au sein de sa propre famille. Secrètement amoureux de Lionella, il n’ose même pas imaginer qu’elle puisse s’intéresser réellement à lui.

    À Venise, au XVIIIe siècle, on suit – et, en ce qui me concerne, on découvre – le sort réservée, dans quelques institutions comme l’Ospedale della Pietà, le destin des orphelines abandonnées par leurs parents. En fonction de leurs capacités, elles se retrouvent figlie del comune – destinées à apprendre à effectuer les tâches ménagères, à soigner les malades, ou à effectuer du petit artisanat -, ou figlie di coro, dont les capacités artistiques reconnues constituent le meilleur sésame. Et, dans cette institution, le maître de choeur est un certain Antonio Vivaldi…

    L’histoire est fluide, bien écrite. On s’attache à Lionella, mais également à Ada. Il n’y a rien en trop, rien qui manque.Bref, c’est un très joli livre.

    J’ai un seul regret : là où on nous annonce un journal intime, venu droit du XVIIIe siècle, ce qui, objectivement, aurait vraiment de la gueule, le récit qui nous en est fait est une réécriture. Du coup, alors qu’on aurait voulu sentir la voix d’Ada venue du fond des siècles, on perd en intensité. Maintenant, je peux imaginer que la tâche de réécrire un journal intime « à la façon de » pouvait sembler un exercice difficile. Mais j’aurais adoré que Christiana Moreau s’y frotte…

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • "La Sonate oubliée" de Christiana Moreau est un roman édité aux éditions Préludes qui nous plonge avec allégresse dans le monde de la musique classique tout en alliant deux époques : le XXIème siècle et le XVIIIème siècle. L'auteure débute son récit par l'industrialisation de la ville de...
    Voir plus

    "La Sonate oubliée" de Christiana Moreau est un roman édité aux éditions Préludes qui nous plonge avec allégresse dans le monde de la musique classique tout en alliant deux époques : le XXIème siècle et le XVIIIème siècle. L'auteure débute son récit par l'industrialisation de la ville de Seraing, en Belgique, qui marque le changement d'une époque. Une jeune violoncelliste de 17 ans, Lionnela, y vit avec sa famille, comptant des musiciens depuis des générations. Adolescente atypique, elle s'est depuis sa tendre enfance liée d'amitié avec Kévin, passionné de vieux objets et qui voue une admiration sans faille pour Lionnela. Alors que cette dernière se trouve en panne d'inspiration pour le concours Arpèges, un prestigieux concours de musique classique, Kevin déniche au marché aux puces une boîte en métal contenant des partitions et un vieux médaillon. Pensant que cela pourrait servir à son amie, il achète la relique et l'offre à Lionnela. Démarre dès lors un saut trois cents ans dans le temps, où on découvre la vie d'Ada, cette jeune orpheline recueillie dans une ospedali italienne, un institut pour jeune filles abandonnées qui avait pour vocation des les entraîner à une musique de haut niveau. Cette narration qui prendra la forme d'un journal intime va mener le lecteur à la découverte de la vie du 18ème siècle et va lui faire partager les états-d'âmes d'Ada. La question de l'origine de la sonnate découverte par Kevin dans une brocante va dès lors devenir le point d'orgue du roman.

    "La sonate oubliée" nous embarque avec plaisir au cœur de la musique classique notamment celle de Vivaldi et nous plonge dans le Venise de l'époque. On découvre avec curiosité et envie la recette d'une partition intense : les rires, les larmes, l'amour, la peine, bref tout les sentiments qui peuvent traverser une vie. La musique classique est bâtie sur les sentiments de celui qui la compose, elle emporte son public dans les tréfonds de son âme et le berce par le biais de ses effets sonores. Nul besoin d'être un virtuose pour saisir sa portée, nul besoin d'avoir pratiqué le solfège ou d'avoir une oreille musical pour ressentir toute l'émotion inclue dans ce roman.

    L'écriture de l'auteur est très fluide et très aérée, on a la sensation d'être sur un nuage musical lorsqu'on parcourt ses chapitres. J'ai vraiment été saisie par la qualité de la narration, peut-être davantage touchée par l'histoire d'Ada que par celle de Lionnela, probablement du fait que celle-ci reste davantage spectatrice de l'histoire. J'aurai en revanche apprécié avoir quelques précisions supplémentaires, peut-être une sorte de glossaire, sur les termes un peu plus techniques liés à la musique. Tout du moins, on saisit l'essence des instruments, leur puissance et leur capacité à transporter ceux qui savent l'écouter et l'interpréter. Un violon n'est pas seulement deux bouts de bois assemblés, c'est un ensemble harmonieux composé de bois, de respect et d'amour de celui qui l'utilise.

    Les personnages en eux-mêmes sont attachants. Lionnela et Kévin sont deux adolescents qui vivent avec leur temps, et tente de s'y faire une place. Ils sont tous deux un peu hors du temps, mais non moins en accord avec leur âge. Ada, quant à elle, est innocente, passionnée et rêve sa vie. Elle est l'image même des talents d'antan, des talents ayant côtoyés les plus grands avec humilité et respect.

    En conclusion, j'ai passé un très agréable moment de lecture grâce à Christiana Moreau, qui a su me faire découvrir l'univers de la musique classique.

    comment Commentaire (1) flag Signalez un abus
    • Christiana Moreau le 28/04/2019 à 15h06

      Vous avez aimé "La sonate oubliée"?
      Découvrez "Cachemire rouge", le nouveau roman de Christiana Moreau aux éditions Préludes

      Trois destins liés par un fil rouge, celui d’un précieux cachemire tissé de manière ancestrale. Toscane. Alessandra est fière de la qualité des pulls et étoffes qu’elle vend dans sa boutique de Florence. Une fois par an, elle va s’approvisionner en Asie. Jusqu’à ce coup de foudre pour le cachemire rouge filé par une jeune fille, Bolormaa. Dans les steppes de Mongolie, celle-ci mène une existence nomade avec sa famille, en communion avec la nature. Mais, lorsqu’un hiver glacial décime leur troupeau de chèvres, elle doit quitter ses montagnes pour travailler à l’usine
      en Chine. C’est là qu’elle rencontre XiaoLi. Bientôt, dans l’espoir de se construire un avenir meilleur, les deux amies font le choix du départ. De l’Asie à l’Europe, du Transsibérien jusqu’en Italie, elles braveront tous les dangers pour prendre leur destinée en main et tenter de réaliser leur rêve.

      Avec humanité et un grand sens du romanesque, Christiana Moreau compose une histoire vibrante, véritable ode à l’amitié et au courage.

      thumb_up J'aime flag Signalez un abus
    • Vous souhaitez réagir ? Identifiez-vous ou rejoignez la communauté de lecteurs.com
  • Avec la Sonate oubliée, Christiana Moreau nous propose un roman écrit sans prétention. L’écriture est simple mais d’une impressionnante efficacité. Lionella, jeune violoniste de 17 ans vit à Seraing, cité sidérurgique du bassin mosan liégeois. Le fait que cette famille de musiciens habite une...
    Voir plus

    Avec la Sonate oubliée, Christiana Moreau nous propose un roman écrit sans prétention. L’écriture est simple mais d’une impressionnante efficacité. Lionella, jeune violoniste de 17 ans vit à Seraing, cité sidérurgique du bassin mosan liégeois. Le fait que cette famille de musiciens habite une cité ouvrière ou l’art de la musique ne courait certainement pas les rues pose un décalage intéressant entre la vie des personnages principaux et le décor dans lequel ils évoluent. L’auteur nous plonge ensuite dans l’histoire d’une jeune orpheline du XVIIIe siècle pensionnaire d’un orphelinat de Venise où enseigne un certain Vivaldi. Autant les pages concernant la vie de Lionella à Seraing peuvent nous sembler grises et triste autant les chapitres qui évoquent la vie d’Ada transpirent de moments plein de magie et d’euphorie. On découvre ainsi une Venise faite de carnavals, de richesses et de beautés architecturales mais également une ville où peuvent survenir des désillusions et où il n’est pas toujours simple de vivre. L’auteur ose donc la comparaison entre la cité vénitienne du XVIIIe siècle et la ville de Seraing du XXIe siècle. Ces deux histoires qui n’auraient jamais dû s’entremêler offrent au lecteur, via la vie de ces deux jeunes femmes, une ode à la musique classique presque enivrante.

    comment Commentaire (1) flag Signalez un abus
    • Christiana Moreau le 28/04/2019 à 15h06

      Vous avez aimé "La sonate oubliée"?
      Découvrez "Cachemire rouge", le nouveau roman de Christiana Moreau aux éditions Préludes

      Trois destins liés par un fil rouge, celui d’un précieux cachemire tissé de manière ancestrale. Toscane. Alessandra est fière de la qualité des pulls et étoffes qu’elle vend dans sa boutique de Florence. Une fois par an, elle va s’approvisionner en Asie. Jusqu’à ce coup de foudre pour le cachemire rouge filé par une jeune fille, Bolormaa. Dans les steppes de Mongolie, celle-ci mène une existence nomade avec sa famille, en communion avec la nature. Mais, lorsqu’un hiver glacial décime leur troupeau de chèvres, elle doit quitter ses montagnes pour travailler à l’usine
      en Chine. C’est là qu’elle rencontre XiaoLi. Bientôt, dans l’espoir de se construire un avenir meilleur, les deux amies font le choix du départ. De l’Asie à l’Europe, du Transsibérien jusqu’en Italie, elles braveront tous les dangers pour prendre leur destinée en main et tenter de réaliser leur rêve.

      Avec humanité et un grand sens du romanesque, Christiana Moreau compose une histoire vibrante, véritable ode à l’amitié et au courage.

      thumb_up J'aime flag Signalez un abus
    • Vous souhaitez réagir ? Identifiez-vous ou rejoignez la communauté de lecteurs.com
  • J'ai lu ce livre dans le cadre des 68 premières fois et c'est une jolie découverte.

    L'auteure nous fait découvrir un univers musical plutôt méconnu pour ma part, le violoncelle. Elle m'a aussi entraînée dans deux époques, celle du 18ème siècle et celle plus contemporaine.

    Nous faisons...
    Voir plus

    J'ai lu ce livre dans le cadre des 68 premières fois et c'est une jolie découverte.

    L'auteure nous fait découvrir un univers musical plutôt méconnu pour ma part, le violoncelle. Elle m'a aussi entraînée dans deux époques, celle du 18ème siècle et celle plus contemporaine.

    Nous faisons connaissance avec Lionella qui vit littéralement pour la musique. Elle est remplie de doute quant à sa participation pour un concours. Trouvera t'elle cette musique unique, qui permettra d'être remarquée par le jury ?

    Vous le saurez en lisant ce livre.

    Ce livre est comme une jolie mélodie. Il se lit tranquillement et au fur et à mesure s'impose en vous en même temps une musique classique. C'est un livre qui est reposant et plein de bienveillance. Sur fond d'Histoire, nous partons en Italie où le destin d'Ada nous est conté et avec elle l'auteure fait revivre Vivaldi.

    Et en parallèle, Lionella nous fait vivre sa passion à notre époque. Jusqu'au jour où son meilleur ami lui offrira un bien plus précieux qu'il n'y paraît. Il lui ouvrira les portes d'un monde qu'elle n'imaginait pas.

    Il n'est pas question du tout de suspens et de frissons de terreur mais bien de jolis sentiments et de belles rencontres.

    Je suis ravie d'avoir découvert ce roman car il est vraiment très beau, très doux et tout au long de ma lecture j'ai aussi regretté de ne pas connaître plus l'univers de la musique classique. Cet ouvrage m'a aussi confortée dans l'envie de découvrir l'Italie.

    Je vous le conseille !

    comment Commentaire (1) flag Signalez un abus
    • Christiana Moreau le 28/04/2019 à 15h07

      Vous avez aimé "La sonate oubliée"?
      Découvrez "Cachemire rouge", le nouveau roman de Christiana Moreau aux éditions Préludes

      Trois destins liés par un fil rouge, celui d’un précieux cachemire tissé de manière ancestrale. Toscane. Alessandra est fière de la qualité des pulls et étoffes qu’elle vend dans sa boutique de Florence. Une fois par an, elle va s’approvisionner en Asie. Jusqu’à ce coup de foudre pour le cachemire rouge filé par une jeune fille, Bolormaa. Dans les steppes de Mongolie, celle-ci mène une existence nomade avec sa famille, en communion avec la nature. Mais, lorsqu’un hiver glacial décime leur troupeau de chèvres, elle doit quitter ses montagnes pour travailler à l’usine
      en Chine. C’est là qu’elle rencontre XiaoLi. Bientôt, dans l’espoir de se construire un avenir meilleur, les deux amies font le choix du départ. De l’Asie à l’Europe, du Transsibérien jusqu’en Italie, elles braveront tous les dangers pour prendre leur destinée en main et tenter de réaliser leur rêve.

      Avec humanité et un grand sens du romanesque, Christiana Moreau compose une histoire vibrante, véritable ode à l’amitié et au courage.

      thumb_up J'aime flag Signalez un abus
    • Vous souhaitez réagir ? Identifiez-vous ou rejoignez la communauté de lecteurs.com
  • A Seraing, en Belgique, la vie est difficile depuis que les grandes aciéries ont fermé. Lionella ne vit que pour la musique et rêve de participer au concours international de violoncelle. Un jour, son ami Kevin lui offre une partition dénichée dans une brocante. Lionella la déchiffre et décide,...
    Voir plus

    A Seraing, en Belgique, la vie est difficile depuis que les grandes aciéries ont fermé. Lionella ne vit que pour la musique et rêve de participer au concours international de violoncelle. Un jour, son ami Kevin lui offre une partition dénichée dans une brocante. Lionella la déchiffre et décide, aidée par son professeur de musique, de la jouer au concours.
    Avec elle, le lecteur part alors à la rencontre de Vivaldi, qui enseignait la musique à l’Ospedale della Pietà, à Venise au 18e siècle. Les jeunes filles élevées là devaient souvent y passer leur vie. Dans cet univers confiné, la musique était leur échappatoire.
    A quelques siècles de distance, l’auteur nous entraine dans la vie de ces deux jeunes filles passionnées de musique. Le jeu de va et vient entre le présent et le passé nous plonge dans la musique et dans la vie de Vivaldi. Malgré une histoire d’amour à peine esquissé dans le présent et peut-être trop désespérée dans le passé, La sonate oublié est un roman qui fait passer un bon moment malgré peut-être une impression de pas assez.

    comment Commentaire (1) flag Signalez un abus
    • Christiana Moreau le 28/04/2019 à 15h07

      Vous avez aimé "La sonate oubliée"?
      Découvrez "Cachemire rouge", le nouveau roman de Christiana Moreau aux éditions Préludes

      Trois destins liés par un fil rouge, celui d’un précieux cachemire tissé de manière ancestrale. Toscane. Alessandra est fière de la qualité des pulls et étoffes qu’elle vend dans sa boutique de Florence. Une fois par an, elle va s’approvisionner en Asie. Jusqu’à ce coup de foudre pour le cachemire rouge filé par une jeune fille, Bolormaa. Dans les steppes de Mongolie, celle-ci mène une existence nomade avec sa famille, en communion avec la nature. Mais, lorsqu’un hiver glacial décime leur troupeau de chèvres, elle doit quitter ses montagnes pour travailler à l’usine
      en Chine. C’est là qu’elle rencontre XiaoLi. Bientôt, dans l’espoir de se construire un avenir meilleur, les deux amies font le choix du départ. De l’Asie à l’Europe, du Transsibérien jusqu’en Italie, elles braveront tous les dangers pour prendre leur destinée en main et tenter de réaliser leur rêve.

      Avec humanité et un grand sens du romanesque, Christiana Moreau compose une histoire vibrante, véritable ode à l’amitié et au courage.

      thumb_up J'aime flag Signalez un abus
    • Vous souhaitez réagir ? Identifiez-vous ou rejoignez la communauté de lecteurs.com
  • A Seraing en Belgique, Lionella, jeune violoncelliste talentueuse est selectionnée pour participer au concours Arpège. Elle n’arrive pas à choisi quelle œuvre elle pourra présenter lors de la 1ère sélection jusqu’au moment où son ami Kevin, trouve dans un vide grenier un coffret refermant une...
    Voir plus

    A Seraing en Belgique, Lionella, jeune violoncelliste talentueuse est selectionnée pour participer au concours Arpège. Elle n’arrive pas à choisi quelle œuvre elle pourra présenter lors de la 1ère sélection jusqu’au moment où son ami Kevin, trouve dans un vide grenier un coffret refermant une demi médaille et ce qui semblerait être une partition.
    Cette partition liée à un grand compositeur méconnu jusqu’au milieu du XXème siècle, qu’elle jouera, lui permettra d’atteindre un des plus haute marche du concours.
    Elle a fait le choix de cette partition pour l’histoire qui y est attachée et qui va lui faire remonter le temps jusqu’au XVIIIè siècle mais aussi voyager puisqu’elle se produira dans la ville où il semblerait que cette partition fut écrite.
    Une très belle histoire sur la musique et sur le caractère bien trempée d’une jeune fille qui sait ce qu’elle veut mais qui n’oublie pas de rendre hommage à ceux qui lui ont permis d’atteindre cette félicité.

    comment Commentaire (1) flag Signalez un abus
    • Christiana Moreau le 28/04/2019 à 15h07

      Vous avez aimé "La sonate oubliée"?
      Découvrez "Cachemire rouge", le nouveau roman de Christiana Moreau aux éditions Préludes

      Trois destins liés par un fil rouge, celui d’un précieux cachemire tissé de manière ancestrale. Toscane. Alessandra est fière de la qualité des pulls et étoffes qu’elle vend dans sa boutique de Florence. Une fois par an, elle va s’approvisionner en Asie. Jusqu’à ce coup de foudre pour le cachemire rouge filé par une jeune fille, Bolormaa. Dans les steppes de Mongolie, celle-ci mène une existence nomade avec sa famille, en communion avec la nature. Mais, lorsqu’un hiver glacial décime leur troupeau de chèvres, elle doit quitter ses montagnes pour travailler à l’usine
      en Chine. C’est là qu’elle rencontre XiaoLi. Bientôt, dans l’espoir de se construire un avenir meilleur, les deux amies font le choix du départ. De l’Asie à l’Europe, du Transsibérien jusqu’en Italie, elles braveront tous les dangers pour prendre leur destinée en main et tenter de réaliser leur rêve.

      Avec humanité et un grand sens du romanesque, Christiana Moreau compose une histoire vibrante, véritable ode à l’amitié et au courage.

      thumb_up J'aime flag Signalez un abus
    • Vous souhaitez réagir ? Identifiez-vous ou rejoignez la communauté de lecteurs.com
  • L’argumentaire du livre me plaisait Lionella, jeune violoncelliste belge, d’origine italienne, très douée est confrontée à une œuvre inconnue peut-être attribuée à Vivaldi. C’est son grand ami qui a déniché ce trésor dans une brocante. Dans la boîte, il y avait également le journal d’une jeune...
    Voir plus

    L’argumentaire du livre me plaisait Lionella, jeune violoncelliste belge, d’origine italienne, très douée est confrontée à une œuvre inconnue peut-être attribuée à Vivaldi. C’est son grand ami qui a déniché ce trésor dans une brocante. Dans la boîte, il y avait également le journal d’une jeune fille, Ada. La mise en regard de deux périodes, de deux jeunes femmes unies par le même amour du violoncelle est intéressante.… Las, j’y ai trouvé une histoire convenue cousue de fil blanc, que la découverte d’une partie de la vie de Vivaldi n’a suffi à me faire vibrer.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions