Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

La somme de nos vies

Couverture du livre « La somme de nos vies » de Sophie Astrabie aux éditions Flammarion
  • Date de parution :
  • Editeur : Flammarion
  • EAN : 9782081512283
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

Aucun résumé n'est disponible pour cet ouvrage actuellement...

Donner votre avis

Avis (8)

  • « Quand elle lui tend le bouquet fini, l’homme sourit et cela suffit à rendre Camille heureuse. Elle se dit qu’elle ne vend pas vraiment des fleurs, mais des sourires, des sourires contagieux en plus de cela et, chaque fois qu’elle voit un client satisfait, elle ressent le même bien-être, la...
    Voir plus

    « Quand elle lui tend le bouquet fini, l’homme sourit et cela suffit à rendre Camille heureuse. Elle se dit qu’elle ne vend pas vraiment des fleurs, mais des sourires, des sourires contagieux en plus de cela et, chaque fois qu’elle voit un client satisfait, elle ressent le même bien-être, la sensation d’avoir été utile de la meilleure des manières »

    Un vrai coup de cœur pour ce roman ❤️

    Chaque personne dans ce roman sont émouvantes, touchantes. Je me suis attachée à Marguerite, Camille, Adélaïde et Thomas - tous les quatre m’ont donné le sourire et l’envie de les connaître un peu plus.

    Beaucoup de tendresse et de simplicité, l’autrice nous embarque dans la vie de quatre personnes à des étapes différentes de leur vie - dans ce qu’ils sont et ce qu’ils veulent mais ont peur d’accomplir peut être !

    Tout est jolie tout es doux et la plume de l’autrice t’embarquera dans leur vie, un court instant que tu aurais préféré qu’il ne s’arrête pas.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Les romans feel-good ne sont pas ma tasse de thé; c'est un peu comme les chamallows, sucrés, doux, apaisants mais rapidement on s'en dégoûte.
    Lorsque ce roman a été choisi dans le cadre du club de lecture, parrainé par "J'ai lu", dont je suis membre, j'ai été déçue et je l'ai abordé sans grand...
    Voir plus

    Les romans feel-good ne sont pas ma tasse de thé; c'est un peu comme les chamallows, sucrés, doux, apaisants mais rapidement on s'en dégoûte.
    Lorsque ce roman a été choisi dans le cadre du club de lecture, parrainé par "J'ai lu", dont je suis membre, j'ai été déçue et je l'ai abordé sans grand plaisir, avec pas mal de préjugés négatifs.
    Finalement, ce fut plus agréable que prévu. le roman tourne autour de 3 personnages :
    * Marguerite, 87 ans, qui vit seule et décide de mettre en vente son bel appartement parisien sans intention de s'en séparer, juste pour avoir de la compagnie quelques heures par jour
    * Camille, fleuriste, qui visite des appartements sans intention d'en acheter un, uniquement pour découvrir la vie des autres
    * Thomas, agent immobilier, dont le but est d'apporter du bonheur aux acquéreurs en dénichant le bien qui leur plaira et dans lequel ils se sentiront bien.
    Ce qui unit ces 3 personnages c'est :
    * la magie et l'âme qu'ils décèlent dans les lieux, la vie qu'ils y imaginent, les liens qu'ils peuvent créer entre les personnes
    * la solitude que chacun subit à sa manière
    * la nostalgie des souvenirs (la grand-mère pour Camille et Thomas, Jeanne, son amie pour Marguerite...)
    * les mensonges dans lesquels ils se sont englués, qui leur pèsent et dont ils ne savent comment se libérer.
    Chacun de ses personnages va tisser un lien fort avec les 2 autres et tout s'arrange.
    Bien sûr, les personnages et l'histoire sont un peu trop bisounours pour moi, même les descriptions de Paris sont idéalisées mais la lecture est agréable, facile et m'a détendue après des romans plus sombres.
    Il est cependant un côté que j'ai particulièrement apprécié : ce roman est une ode à la solidarité entre générations à un moment où nombreux sont ceux qui tentent de les opposer.
    Mon évaluation : 3,5/5

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Voilà Marguerite 87ans qui "s'ennuie" car son entourage ne cesse de diminuer, alors elle décide de vendre son appartement pour retrouver un peu de vie humaine, elle va faire connaissance de Thomas et surtout Camille qui jouera comme elle, elle sera notre "fleuriste" avec ses humeurs et ses...
    Voir plus

    Voilà Marguerite 87ans qui "s'ennuie" car son entourage ne cesse de diminuer, alors elle décide de vendre son appartement pour retrouver un peu de vie humaine, elle va faire connaissance de Thomas et surtout Camille qui jouera comme elle, elle sera notre "fleuriste" avec ses humeurs et ses belles créations ! l'histoire nous la devinons au fur et à mesure de la lecture ! (pour moi beaucoup trop de descriptions) !

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Je suis depuis un moment le compte insta de @sophieastrabie , j'aime ses " aventures du quotidiens " dans lesquelles on se retrouve parfois.
    C’est donc tout naturellement que j'ai eu envie de lire ses romans, « le pacte d’avril » pour commencer et celui-ci.
    J’aime sa manière de nous embarquer...
    Voir plus

    Je suis depuis un moment le compte insta de @sophieastrabie , j'aime ses " aventures du quotidiens " dans lesquelles on se retrouve parfois.
    C’est donc tout naturellement que j'ai eu envie de lire ses romans, « le pacte d’avril » pour commencer et celui-ci.
    J’aime sa manière de nous embarquer dans ses histoires en plantant un décor où je me suis transportée directement et des personnages touchants (avec de jolis prénoms !).
    Je vous conseille de plonger dans ce livre afin de faire la connaissance de Marguerite, Camille et Thomas…

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Voici un roman qui doit être partagé. Parce qu’il est plein d’humanité, d’amitié, d’amour. Il est intergénérationnel. Il parle aussi de secrets liés à la guerre et liés à la famille. Il parle des rêves que nous avons tous et ce roman prouve qu’il faut tout faire pour les réaliser. Pour reprendre...
    Voir plus

    Voici un roman qui doit être partagé. Parce qu’il est plein d’humanité, d’amitié, d’amour. Il est intergénérationnel. Il parle aussi de secrets liés à la guerre et liés à la famille. Il parle des rêves que nous avons tous et ce roman prouve qu’il faut tout faire pour les réaliser. Pour reprendre le titre, ce roman permet de faire l’addition de ce que nous voulons vraiment. Sophie Astrabie a imaginé des personnages tout à fait banaux mais la banalité n’est-elle pas la chose la plus fascinante? En tout cas, pour moi, ça l’est. Ses personnages sont attachants, sympathiques, des amis en fait. Par le personnage de Marguerite, il est question de la vieillesse et de la solitude qui va avec. Il est également question de la guerre et des atrocités commises. Il est question de gentillesse, d’attention.
    Par le personnage de Thomas, Sophie Astrabie nous parle du métier d’agent immobilier et des impératifs liés aux ventes pour obtenir le bonus.
    Et avec le personnage de Camille, Sophie nous parle des nos rêves mais aussi de nos obligations familiales. Comme Camille, je cherche à rendre un sens à ma vie par le biais d’un métier. Me sentir heureuse dans ce que je fais sans vouloir gagner beaucoup. Donner un sens à sa vie est ce qui doit nous pousser à avancer, nous emmener à réfléchir et à agir dans ce sens. Camille a eu cette force.

    Dans « La somme de nos vies », Sophie Astrabie a su nous livrer ce qu’il se cache derrière les fenêtres. Elle a prouvé que les secrets doivent être dévoilés pour ne plus en supporter le poids. Elle a montré quelques manigances pour contrer à la solitude. Elle nous enseigne que le sens dans son travail est ce qui nous rendra heureux et nous fera faire de jolies choses. Elle nous livre le message d’amitié et d’amour que nous recevons quand nous nous ouvrons aux autres et que les rencontres que nous faisons sont toutes liées et qu’elles ne sont pas le fruit d’un hasard.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Derrière les fenêtres, on peut y rencontrer Camille, jeune fleuriste qui s'invente une vie d'avocate pour plaire à sa famille. Il y a aussi Marguerite, cette vieille dame qui s'ennuie seule dans son appartement et qui décide de faire semblant de vendre pour voir un peu de vie chez elle.

    De...
    Voir plus

    Derrière les fenêtres, on peut y rencontrer Camille, jeune fleuriste qui s'invente une vie d'avocate pour plaire à sa famille. Il y a aussi Marguerite, cette vieille dame qui s'ennuie seule dans son appartement et qui décide de faire semblant de vendre pour voir un peu de vie chez elle.

    De l'autre côté, Thomas, lui, c'est l'agent immobilier, qui va rentrer dans la vie de Marguerite et dans son jeu sans rien dire et surement y rencontrer une certaine Camille, une belle avocate parait-il...

    Mais, je ne t'en dirai pas plus sur "la somme de nos vies", pourquoi ? Car ce roman, cet été, tu vas l'ouvrir et le lire. Un ordre, j'entends dire ? Bien évidemment, et tu n'as pas le choix !

    "La somme de nos vies", c'est la somme exacte d'élément qui se trouve à l'intérieur de ses pages pour me donner ce coup de coeur inattendu ! Une histoire passionnante, des personnages réalistes et attachants à souhait, des récits de vie surprenants, des fleurs resplendissantes, et une plume envoutante, délicate, et pleins de bons sentiments. Du talent à l'état pur.

    Des sujets traités avec brio comme celui de l'ambition d'une vie, du mensonge, de la solitude, des secrets de famille et les choix à faire dans une vie.

    Une dose d'amour, un soupçon d'humour, une pincée de sentiments : le bouquet parfait pour une lecture qui émeut et transporte.

    Sophie Astrabie rentre dans mon Panthéon d'auteure préférée. Sophie nous montre que la somme de nos vies, c'est un peu comme une façade de maison, l'extérieur peut être magnifique mais que trouverons-nous à l'intérieur ? A toi, maintenant, de le découvrir !

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Dans la lignée de son premier romain "Le pacte d'Avril", Sophie Astrabie nous emmène une nouvelle fois dans l'histoire de plusieurs vies, dans l'émotion du quotidien, des rires aux larmes avec une plume toujours marquée par une écriture douce et légère, ainsi qu'un humour coruscant.
    Le bouquin...
    Voir plus

    Dans la lignée de son premier romain "Le pacte d'Avril", Sophie Astrabie nous emmène une nouvelle fois dans l'histoire de plusieurs vies, dans l'émotion du quotidien, des rires aux larmes avec une plume toujours marquée par une écriture douce et légère, ainsi qu'un humour coruscant.
    Le bouquin idoine pour s'échapper en ces temps d'isolement !

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Demain, peut-être, tu iras en librairie.

    Sur la table des nouveautés, ton œil sera immédiatement attiré par cette couverture. Tu vas prendre ce livre entre tes mains, te dire peut-être que le titre est intriguant, tu vas lire la quatrième. Et puis …

    C’est à cet instant précis que je vais...
    Voir plus

    Demain, peut-être, tu iras en librairie.

    Sur la table des nouveautés, ton œil sera immédiatement attiré par cette couverture. Tu vas prendre ce livre entre tes mains, te dire peut-être que le titre est intriguant, tu vas lire la quatrième. Et puis …

    C’est à cet instant précis que je vais entrer dans ta tête, pour que tu ne reposes pas ce roman et que tu veuilles bien l’accueillir dans ta bibliothèque …

    Regarde bien, ici, tout est joli.

    De nos jours, on dit « joli », on dit « gentil », on dit « merci ». Mais on ne se souvient pas de ce que cela veut dire vraiment. On a même fini par en abîmer les sens.

    Tu tiendras entre les mains un vrai joli roman oui. Parce que dedans, les personnages que tu vas rencontrer vont t’émouvoir, vont te faire sourire, vont te toucher comme seules le font les jolies rencontres de la vie.

    Ce roman, c’est la somme de tout ce que j’aime lire. Une histoire, des personnages, de la vie, de la tendresse, de la simplicité et énormément de talent. Car il en faut pour que la plume soit aérienne, douce et vraie à la fois car Sophie-Astrabie ne raconte pas une histoire, elle tisse des sourires.

    La somme de nos vies. C’est tout ce qu’on a pu être, l’addition de nos peut-être. Nous sommes tous le résultat d’un drôle de calcul mental, à la fois ce que nous sommes à l’intérieur mais aussi ce que l’on renvoie aux autres, qui nous soustraient parfois de nos véritables aspirations. Et parfois, les autres ne sont pas là que pour nous diviser, ils arrivent même à nous multiplier. Mais nous ne sommes pas là pour parler mathématiques…

    Ils s’appellent Marguerite, Camille, Adelaïde ou Thomas. Ils se débrouillent avec ce qu’ils sont, avec ce qu’ils veulent devenir, ce qu’ils n’osent pas accomplir.

    Tout est là. Et c’est joli ! Joli, quand on veut véritablement donner du sens à ce mot. Joli comme « c’est beau » pour de vrai. Joli comme « merci la vie ».

    Ce roman vient illuminer mon mois de juin et j’espère que tu vas profiter de l’été pour te laisser embobiner et demain, à la librairie, laisse-moi, s’il te plaît me glisser dans ta tête… Je suis un gentil garçon, tu viendras me remercier, tu verras …

    thumb_up J'aime comment Commentaire (1)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Récemment sur lecteurs.com