Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

La soie et le fusil

Couverture du livre « La soie et le fusil » de Gioacchino Criaco aux éditions Metailie
  • Date de parution :
  • Editeur : Metailie
  • EAN : 9791022607674
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

De part et d'autre d'une vallée de l'Aspromonte, deux familles s'affrontent dans une guerre sans âge et font le décompte de leurs morts : les Therrime contre les Dominici, les Aigles contre les Loups. Leur inimitié est balayée un jour par l'inondation qui emporte toute la vallée fertile jusqu'au... Voir plus

De part et d'autre d'une vallée de l'Aspromonte, deux familles s'affrontent dans une guerre sans âge et font le décompte de leurs morts : les Therrime contre les Dominici, les Aigles contre les Loups. Leur inimitié est balayée un jour par l'inondation qui emporte toute la vallée fertile jusqu'au bord de la mer et les deux peuples migrent sur la côte dans les « Jardins », où parmi les vergers les enfants font des courses à cloche-pied. C'est là que Julien, dit le Gecko, et Agnese, la Nymphe, deux descendants des lignées ennemies, tombent amoureux pour la vie, sous le regard jaloux du frère jumeau d'Agnese, Alberto, le Chiot, et avec la complicité des vieilles tisseuses de soie.
Mais dans l'Aspromonte les trêves ne durent jamais bien longtemps, et lorsque le père de Julien Dominici est tué, la vendetta reprend et la peste noire s'abat sur la vallée : Julien devient un monstre, un tueur. Alors qu'il sort de prison, vingt ans plus tard, il découvre qu'il est mêlé contre son gré à une sombre histoire de trafic de drogue avec les triades chinoises. Le combat reprend.
Souffle épique et antique, sentiment de la nature, affrontement des mythologies (épopées calabraises, mais aussi légendes de la Chine), thriller ultra contemporain, ce roman fait magnifiquement la fusion entre le polar et les batailles mythologiques qui se poursuivent aujourd'hui, sous le poids d'un implacable destin.

Donner votre avis

Articles (2)

Avis (6)

  • La soie (les femmes) et le fusil (les hommes).

    L'action se situe à Ascruthia et Coraci, deux villages dans le sud de l'Italie, en Calabre; les Dominici, famille intégrée ici, depuis la nuit des temps,et arrivée par les arcanes de la guerre, les Therrime, famille albanaise.

    Une âpre lutte...
    Voir plus

    La soie (les femmes) et le fusil (les hommes).

    L'action se situe à Ascruthia et Coraci, deux villages dans le sud de l'Italie, en Calabre; les Dominici, famille intégrée ici, depuis la nuit des temps,et arrivée par les arcanes de la guerre, les Therrime, famille albanaise.

    Une âpre lutte entre les fils de la Terre des Aigles parmi les loups de l'Aspromonte, Et dans ces terres débute une idylle, qui se noue entre Julien (le gecko) et Agnese (la nymphe); amour impossible entre deux familles rivales,qui nous tiendra en haleine tout au long du récit.

    Déjà difficile pour nos jeunes amants, la situation conflictuelle du lieu, entre la mafia albanaise et la 'ndrangheta, ne vont pas apporter des motifs de conciliation, de paix. Mais a l'opposé, le règne de la peste, le règne de la terreur, le règne de la vengeance...

    Julien va sombrer dans cette violence aveugle, pour l'honneur, pour le respect! Sa seule ligne d'espoir, de vie : Agnese...Son fatum!

    Je trouve dans ce livre, le sens de la sombre réalité, il corrobore les tristes images que nous avons de cette vie quotidienne de ces habitants. Lueur d'espoir, la lutte intestine que livre les femmes des deux clans qui lavent les linges souillés de sang afin d'arrêter une bonne fois pour toute ces flots de larmes, de tristesse.

    Un documentaire didactique de ces milieux dans lequel s'entremêle une histoire d'amour; ou pour être plus romantique - si cela est possible- un vol de blanches colombes survolant des terres de désolation.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • J'ai reçu ce roman dans le cadre des Explorateurs du Polar et je remercie lecteurs.com et les éditions Metailié Noir de m'avoir permis de découvrir ce roman et de m'avoir fait sortir de ma zone de confort.

    J'ai découvert à travers cette histoire d'amour qui fait forcément penser à l'histoire...
    Voir plus

    J'ai reçu ce roman dans le cadre des Explorateurs du Polar et je remercie lecteurs.com et les éditions Metailié Noir de m'avoir permis de découvrir ce roman et de m'avoir fait sortir de ma zone de confort.

    J'ai découvert à travers cette histoire d'amour qui fait forcément penser à l'histoire de Roméo et Juliette, la lutte entre deux familles qui se détestent et luttent pour leurs territoires depuis des décennies, un bout d'histoire de la Calabre, le milieu des gangs, de la mafia, des triades chinoises.

    Ce roman fait découvrir plusieurs choses que je ne connaissais pas et qui m'a rendue plus riche de connaissances et d'expériences.

    J'ai eu du mal à me mettre dans l'histoire au niveau du premier chapitre, surtout à partir des noms donnés aux sous parties comme le Gecko pour Julien, la Nymphe pour Agnese, et puis après on prends le pli et finalement j'ai été malheureuse à la fin de l'histoire de quitter ces personnages. Le seul petit point négatif que j'aurais à dire est que j'aurais aimé que l'histoire soit plus complète, on passe les 20 ans en un coup de vent à travers des souvenirs et des résumés, j'aurais aimé en savoir plus sur leurs histoires durant ces 20 ans.

    Une belle découverte sur l'Italie, qui après ma lecture de "L'amie prodigieuse" d'Elena Ferrante, est un des pays à l'honneur de mes lectures de 2018 :) Je lui met un 8/10

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Depuis la nuit des temps, on raconte que les Dominici et les Therrime se haïssent et se maudissent. Lorsque l’orage et la pluie s’abattirent sur la vallée de l’Aspromonte, tous durent quitter les villages d’Ascruthia et de Coraci, et remonter le fleuve en quête d’un nouveau territoire où...
    Voir plus

    Depuis la nuit des temps, on raconte que les Dominici et les Therrime se haïssent et se maudissent. Lorsque l’orage et la pluie s’abattirent sur la vallée de l’Aspromonte, tous durent quitter les villages d’Ascruthia et de Coraci, et remonter le fleuve en quête d’un nouveau territoire où s’établir. Refusant de s’allier pour travailler la terre, les deux clans cultivèrent l’art de la guerre, irriguant de sang la vallée de l’Allaro. Les femmes tentèrent vainement de raisonner les hommes. Tandis qu’elles tissaient la soie, eux maniaient le fusil.

    Bien des siècles plus tard, Julien Dominici et Agnese Therrime se rencontrent. Comment empêcher deux enfants de s’aimer ? D’année en année naissent des sentiments toujours plus forts. Sous l’œil mi-jaloux mi-admiratif d’Alberto, le jumeau d’Agnese, ils s’aiment de cet amour qui se passe de mots. Peu importe qu’il faille affronter la colère des anciens. Une première fois, la vie les sépare. À peine le temps des retrouvailles, le destin s’acharne : Julien, accusé de flirter avec la mafia calabraise qu’il abhorre, écope de 20 ans de prison. 20 années durant lesquelles il se nourrit de noirceur et de haine. 20 longues années à attendre de rejoindre Agnese. Sa liberté retrouvée s’avère pourtant bien loin de ses espoirs. Mêlé malgré lui à un trafic d’envergure internationale, son combat n’est pas terminé.

    Je découvre Gioacchino Criaco avec ce Roméo et Juliette des temps modernes. Je suis troublée. Ils ont un truc, ces auteurs italiens. Ce talent pour décrire la passion, au sens christique comme au sens courant. D’une voix à l’autre, le Gecko – Julien –, la Nymphe – Agnese –, les Loups contre les Aigles, le Chiot, le Serpent – la part de mythologie orientale –, tissent les liens du passé et du présent, les resserrent, les déchirent, les nouent, luttent pour que l’histoire ne se répète pas. Des personnages superbes de violence. Des émotions denses. Des valeurs profondes. Une nature splendide. La Soie et le fusil ne se raconte pas, il se lit, doucement, pour s’imprégner des couleurs, des sons, des odeurs. Noir et intense.


    Je remercie les éditions Métailié et Lecteurs. com pour cette lecture.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Tout d’abord je remercie les éditions Metailié Noir et «lecteurs.com » de m’avoir permis de découvrir Gioacchino Criaco, cet auteur Calabrais qui parle de sa région d’Italie, de sa Terre et des dures lois qui la régisse : la loi du plus fort notamment, mais pas seulement….

    C’est l’histoire...
    Voir plus

    Tout d’abord je remercie les éditions Metailié Noir et «lecteurs.com » de m’avoir permis de découvrir Gioacchino Criaco, cet auteur Calabrais qui parle de sa région d’Italie, de sa Terre et des dures lois qui la régisse : la loi du plus fort notamment, mais pas seulement….

    C’est l’histoire de deux familles qui vivaient l’une en face de l’autre, en montagne, sur les contreforts du massif d’Aspromonte dans une région très fertile en Calabre: les Therrime, venus d’Albanie pour servir le roi Alphonse d’Aragon et qui habitaient le village de Coraci et les Dominici, habitent celui d’Ascruthia depuis des temps immémoriaux. Puis les eaux sont montées, obligeant les habitants à venir vivre dans la même ville, à l’embouchure du fleuve dans les jardins d’Allaro, près de la mer ionienne. Ces deux familles se haïssent depuis la nuit des temps, pratiquent la vendetta par respect des traditions ancestrales sans se poser de questions et suivent la loi du sang, comme une malédiction, le destin, le Fatum…

    Ce nouveau « Roméo et Juliette » revu et corrigé par G. Criaco donne dans le roman noir, très noir. Roméo – Julien Dominici dans le roman – est devenu un tueur en faisant parler la poudre à la suite de son père et de son grand-père pour perpétuer des coutumes tant antiques que barbares. Juliette – Agnese Therrime dans le livre – quant à elle représente la famille « ennemie », celle avec qui les Dominici sont fâchés à mort. Leur amour donc impossible et contrarié par le frère d’Agnese, Alberto, sera un vrai chemin de croix que chacun des deux surmontera à sa manière grâce notamment à l’opiniâtreté et l’obstination d’Agnese à rétablir la paix entre les familles. Cette histoire fait penser à Mérimée, à Colomba, à la Corse aussi par la violence des sentiments et la tenacité de ces femmes solides et splendides qui rétablissent la force initiale du matriarcat dans une société pourtant dominée extérieurement par la loi du patriarcat.

    En effet Agnese et Julien tombent amoureux lorsqu’ils sont ados puis se perdent de vue alors qu’ Agnese déménage puis se retrouvent quand finalement Julien écope d’une peine de prison après une condamnation pour plusieurs meurtres soi-disant commandités par la ’ndrangheta (la mafia calabraise) alors qu’il la hait profondément.

    Julien cherchera à faire passer l’amour avant la violence pour finalement de replonger en elle comme une fatalité de son sang et de finir par céder à l’appel des sirènes de la vengeance. Il qui va croiser la route des Triades, la non moins crainte mafia chinoise. Ce parallèle entre 2 univers mafieux totalement différents démontre que la violence n’est pas celle d’un pays, d’une race, d’un sang, mais qu’elle est internationale à partir du moment où l’on considère que tout est question d’affaires et d’argent caché sous des prétextes d’honneur.

    Alors revenons, sur ce titre, si bien trouvé :

    - La soie, c’est celle des femmes qui la tisse sur leur métier au foyer, ces femmes qui tentent de tisser la paix entre les familles ennemies, les Therrime et les Dominici. Beaucoup de batailles et quelques victoires toutes gagnées par des femmes, par amour, toujours.

    - Le fusil, est incarné par la colère des hommes, leur obstination à vouloir toujours la vengeance et réclamer un mort pour un mort. D’un côté la rivalité entre deux familles, Les Aigles contre les Loups qui pratiquent la vendetta de l’autre la mafia, vaste organisation qu’elle soit italienne ou chinoise…

    L’histoire donc, résonne à plusieurs voix :

    Celle du Gecko – le Gecko est un petit lézard - (Julien), de la Nymphe (Agnese), du Chiot (Alberto) et enfin le serpent (Tin – qui apparait plus loin dans le récit). Nous avons là, tous les points de vue, de chacune des « familles » et toutes une palette de sentiments forts s’en dégage : amour, amitié, haine, désespoir, mépris, peur…

    Un roman vibrant et fort qui réattribue ses lettres de noblesse à cette région d’Italie, la Calabre et qui combat les préjugés et les idées reçues pour finalement transcender le pouvoir des femmes : un très bel hommage !!!

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Julien et Agnese s'aiment d'un amour avec un grand A. Ils se sont rencontrés enfants et leur amour a grandit avec eux. Seulement, ils portent tout deux sur leurs épaules le poids d'une histoire lourde de tragédies puisque issus tous deux de deux familles ennemies qu'un conflit sans merci divise...
    Voir plus

    Julien et Agnese s'aiment d'un amour avec un grand A. Ils se sont rencontrés enfants et leur amour a grandit avec eux. Seulement, ils portent tout deux sur leurs épaules le poids d'une histoire lourde de tragédies puisque issus tous deux de deux familles ennemies qu'un conflit sans merci divise depuis des siècles.
    Dans ce Roméo et Juliette revisité à la mode Calabraise, l'auteur nous conte avec poésie toute l'horreur qui résulte de ces deux familles ennemies, de cette guerre pour une terre qui a vu couler bien trop de Sang.
    Entre conte mythique, récit historique et témoignage contemporain, un récit sombre et violent écrit avec beaucoup de finesse.
    Sur fond de mafia, de guerre de territoire et de trafic de drogue, de familles ennemies aux triades chinoises et italiennes mais aussi sur fond d'amour, d'amitié et de loyauté, l'auteur nous dresse un portrait tout aussi pittoresque que dur de cette région d'Italie.
    La plume est exquise, l'écriture addictive et les personnages forts. J'ai ressenti la chaleur de cette terre, respirer ses senteurs d'agrumes, admirer les reliefs des paysages tout comme jai vibré pour Agnese et Julien. Toutefois, cette lecture demande beaucoup d'attention. Dans ce récit à travers les siècles et à plusieurs voix, les personnages sont nombreux et bien que le texte soit très bien construit, on peut aisément s'y perdre.
    Une très belle découverte que ce récit que je recommande vivement.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • super livre, qui est une sorte de Roméo et Juliette, ou deux famille calabraise s'affrontent, c'est donc pas un livre"fleur bleu", j'aime ce livre car il a une écriture proche de la réalité proche des gens , du terroir, l’histoire, de la famille cette auteur me fais pensée au livre de...
    Voir plus

    super livre, qui est une sorte de Roméo et Juliette, ou deux famille calabraise s'affrontent, c'est donc pas un livre"fleur bleu", j'aime ce livre car il a une écriture proche de la réalité proche des gens , du terroir, l’histoire, de la famille cette auteur me fais pensée au livre de marie-Hélène lafon et cecile coulon qui sont des auteurs proche du terroir. ce livre est en plus un polar, parfois sanglant, bon perso, pas trop fan du sanglant , c'est pour ça que je ne mets pas la note maximum
    merci pour ce gain , et je suis très heureuse d'avoir une référence en plus pour mes cours d'italien, je vais le faire lire à ma prof d'italien car ce livre fait tomber des préjugées

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Récemment sur lecteurs.com