La servante écarlate

Couverture du livre « La servante écarlate » de Margaret Atwood aux éditions Robert Laffont
Résumé:

Devant la chute drastique de la fécondité, la république de Gilead, récemment fondée par des fanatiques religieux, a réduit au rang d'esclaves sexuelles les quelques femmes encore fertiles. Vêtue de rouge, Defred, « servante écarlate » parmi d'autres, à qui l'on a ôté jusqu'à son nom, met donc... Voir plus

Devant la chute drastique de la fécondité, la république de Gilead, récemment fondée par des fanatiques religieux, a réduit au rang d'esclaves sexuelles les quelques femmes encore fertiles. Vêtue de rouge, Defred, « servante écarlate » parmi d'autres, à qui l'on a ôté jusqu'à son nom, met donc son corps au service de son Commandant et de son épouse. Le soir, en regagnant sa chambre à l'austérité monacale, elle songe au temps où les femmes avaient le droit de lire, de travailler... En rejoignant un réseau secret, elle va tout tenter pour recouvrer sa liberté.
Paru pour la première fois en 1985, La Servante écarlate s'est vendu à des millions d'exemplaires à travers le monde. Devenu un classique de la littérature anglophone, ce roman, qui n'est pas sans évoquer le 1984 de George Orwell, décrit un quotidien glaçant qui n'a jamais semblé aussi proche, nous rappelant combien fragiles sont nos libertés. La série adaptée de ce chef-d'oeuvre de Margaret Atwood, avec Elisabeth Moss dans le rôle principal, a été unanimement saluée par la critique.

Donner votre avis

Articles (5)

Avis(44)

  • Excellente anticipation qui donne froid dans le dos en tant que femme; quel monde l'autrice nous décrit et quelle imagination du future basé sur la vie quotidienne et sociétale de l'époque. Il faut s'imaginer 30 ans en arrière avec les mentalités de cette époque, "quoique.....". Roman...
    Voir plus

    Excellente anticipation qui donne froid dans le dos en tant que femme; quel monde l'autrice nous décrit et quelle imagination du future basé sur la vie quotidienne et sociétale de l'époque. Il faut s'imaginer 30 ans en arrière avec les mentalités de cette époque, "quoique.....". Roman d'anticipation comme j'aime en lire de temps en temps, qui collent à la réalité à en faire pâlir. J'ai adoré

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Margaret Atwood réussit là un récit dystopique étonnant, inquiétant, barbare... Heureusement qu'il s'agit d'une dystopie, oserais-je dire.
    Il nempêche, les questionnements émergent : à quoi tient la liberté, le respect humain, face à des fanatismes ( et leurs exécutants- exécuteurs ?) Quelle...
    Voir plus

    Margaret Atwood réussit là un récit dystopique étonnant, inquiétant, barbare... Heureusement qu'il s'agit d'une dystopie, oserais-je dire.
    Il nempêche, les questionnements émergent : à quoi tient la liberté, le respect humain, face à des fanatismes ( et leurs exécutants- exécuteurs ?) Quelle est la marge entre civilisation et avilissement ?
    Tous ces questionnements sous-jacents rendent ce récit d'autant plus glaçant, et, personnellement, j'en ressors avec un certain malaise.
    Pourtant, pourtant, le tout est écrit comme un exposé des faits, une narration objective, avec des mots justes, pensés, réfléchis, choisis en fonction des situations, comme savent écrire les auteurs de talent.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Merci à Lecteur.com de m'avoir offert l'opportunité de lire ce roman mythique pour lequel j'avais beaucoup d'attentes. Paradoxalement, c'est peut-être ce qui l'a un peu desservi, en ce qui me concerne. J'ai été assez irrégulière dans ma lecture et je crois que c'est la première fois que je...
    Voir plus

    Merci à Lecteur.com de m'avoir offert l'opportunité de lire ce roman mythique pour lequel j'avais beaucoup d'attentes. Paradoxalement, c'est peut-être ce qui l'a un peu desservi, en ce qui me concerne. J'ai été assez irrégulière dans ma lecture et je crois que c'est la première fois que je rencontre ce sentiment où j'alternais entre des passages pour lesquels je me détachais de l'histoire alors que j'étais totalement happée par d'autres. Je crois que Margaret Atwood m'a offert ma première véritable lecture en dents de scie. J'avais aussi énormément entendu parler de cet ouvrage, notamment depuis son adaptation en série télévisée ce qui a, encore, démultiplié mes attentes.

    Je ne peux pas vraiment dire que j'ai été déçue mais plutôt que je me suis trouvée confrontée à un format et à un style auquel je ne m'attendais pas. Au fur et à mesure de ma lecture, j'ai pris conscience du fait que ce ton décousu, qui me rendait assez mal à l'aise, servait finalement très bien l'atmosphère dystopique de cet univers qui dérange parce-qu'il soulève des problématiques pertinentes. Si l'épaisseur des personnages m'a laissé sur ma fin, j'ai, par contre, vraiment appréciée la trame narrative grâce à sa clôture. À mon sens, le dernier chapitre constitue l'aboutissement et le point d'orgue particulièrement original de cette oeuvre.

    Il se pourrait bien qu'un autre des ouvrages de Margaret Atwoord rejoigne, prochainement, les étagères de ma bibliothèque...

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un grand classique parmi les romans d'anticipation et une réussite. Le lecteur est happé par l'histoire, bouleversé par le destin des servantes écarlates.
    Je n'ai pas vu la série éponyme et je préfère rester sur mon impression de lecture. L'écriture de Margaret Atwwod est précise, elle fait...
    Voir plus

    Un grand classique parmi les romans d'anticipation et une réussite. Le lecteur est happé par l'histoire, bouleversé par le destin des servantes écarlates.
    Je n'ai pas vu la série éponyme et je préfère rester sur mon impression de lecture. L'écriture de Margaret Atwwod est précise, elle fait mouche à chaque coup
    Un roman à découvrir

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Une dystopie effrayante qui paraît tellement réelle. L'auteure a su créer une atmosphère angoissante et oppressante. La situation des femmes me donne envie de hurler ! Plus de liberté, elles sont considérées comme un pur objet. Procréation pour certaines, esclavage pour d'autres...

    Margaret...
    Voir plus

    Une dystopie effrayante qui paraît tellement réelle. L'auteure a su créer une atmosphère angoissante et oppressante. La situation des femmes me donne envie de hurler ! Plus de liberté, elles sont considérées comme un pur objet. Procréation pour certaines, esclavage pour d'autres...

    Margaret Atwood a écrit ce livre il y a quelques années déjà, et il donne pourtant l'impression que tout ça pourrait se passer demain.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un livre à lire de toute urgence ! Il fait froid dans le dos, un monde si différent du notre, mais pas tant que ça.

    Un livre à lire de toute urgence ! Il fait froid dans le dos, un monde si différent du notre, mais pas tant que ça.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Tout a été dit sur ce roman. Je me contenterai de 3 points.
    Roman futuriste, de science-fiction ?
    Ce qui marche dans ce roman, c'est qu'il va plaire aussi aux lecteurs qui n'apprécient guère les récits de science-fiction avec robots, mutants, cyborgs, etc… Dans la servante, tout est familier....
    Voir plus

    Tout a été dit sur ce roman. Je me contenterai de 3 points.
    Roman futuriste, de science-fiction ?
    Ce qui marche dans ce roman, c'est qu'il va plaire aussi aux lecteurs qui n'apprécient guère les récits de science-fiction avec robots, mutants, cyborgs, etc… Dans la servante, tout est familier. Seules quelques petites choses ont changé, très discrètement, au départ, puis les événements se sont enchaînés. Donc on peut y croire, ce n'est pas saugrenu.
    Un roman de 1985 et une série de 2017
    La série est dure, peu réjouissante, on ne passe pas un bon moment. On a hâte de l'heure suivante où on chargera une série comique (Curb your enthusiasm, par exemple !). Le livre est différent, il nous offre un moment de lecture beaucoup moins réel, plus littéraire aussi, évidemment. On sait que ce n'est que de l'encre imprimée sur papier. La série fait beaucoup plus réaliste, il faut regarder les 5 ou 6 premiers épisodes AVANT de lire le livre, qui devient alors limpide.
    La prétendue analogie avec l'Amérique contemporaine
    C'est l'interprétation qui m'agace le plus. Le roman d'Atwood n'a pas à nous faire penser à Trump. C'est un non-sens. Trump n'a pas fait mitrailler tous les parlementaires, n'a pas déchu par décision unilatérale les femmes de leurs droits, même s'il les respecte peu et s'il approuve les initiatives (hélas démocratiques) des élus mâles les plus catholiques des Etats américains les plus conservateurs. Donc non, n'en déplaise à Télérama, le roman n'éclaire pas d'une lumière crue l'Amérique contemporaine ! Le récit collerait plutôt à ce qui se pourrait advenir chez les Talibans ou en Arabie Saoudite.

    comment Commentaire (1) flag Signalez un abus
  • Je remercie lecteurs.com et les éditions Robert Laffont : Pavillons Poche de m'avoir permis de lire le roman d'anticipation de Margaret Atwood 'La servante écarlate'. Il s'agit du premier livre que je lis de cette autrice, mais j'avais découvert la servante écarlate grâce à la série dont j'ai...
    Voir plus

    Je remercie lecteurs.com et les éditions Robert Laffont : Pavillons Poche de m'avoir permis de lire le roman d'anticipation de Margaret Atwood 'La servante écarlate'. Il s'agit du premier livre que je lis de cette autrice, mais j'avais découvert la servante écarlate grâce à la série dont j'ai suivi les deux premières saisons. Cette série m'ayant énormément plu, j'étais très curieuse d'en savoir plus sur l'histoire originelle et de pouvoir comparer les deux versions. L'écriture de cet ouvrage m'a surpris par son style. On ressent l'ennui de la protagoniste principale et sa passivité face à un système contre lequel elle n'est pas armée pour lutter. Cette histoire se déroule dans une société où les femmes n'ont plus de droits : elles ne peuvent plus lire ni écrire, elles ne sont pas autorisées à travailler et n'ont aucune propriété. Même leurs enfants leur sont arrachés. Elles sont catégorisées en différentes castes : les épouses, les reproductrices, les servantes... Ce système a été mis en place suite à une baisse majeure de la natalité. Les servantes à robe écarlate, comme Defred la protagoniste, sont des reproductrices et sont placées de maison en maison afin d'enfanter pour un couple de la haute société n'arrivant pas à avoir d'enfant. La désobéissance est punie par des châtiments corporels ou par la mort.

    C'est donc dans ce charmant univers que se déroule le témoignage de la servante écarlate, l'histoire étant contée à la première personne du singulier. On croirait lire un véritable extrait de journal intime. Et ce livre est une véritable claque, tout aussi puissant que la série. On ne peut s'empêcher de frissonner en pensant à certaines similitudes entre cette fiction et des faits historiques ou actuels. Cette dystopie est terriblement bien décrite. Tout paraît tellement vrai... Un classique à lire absolument qui m'a donné envie de découvrir les autres écrits de cette autrice !

    https://www.instagram.com/p/B1n0LcSixxy/
    https://www.instagram.com/misswonder_art

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions