La révolte des accents

Couverture du livre « La révolte des accents » de Erik Orsenna aux éditions Stock
  • Date de parution :
  • Editeur : Stock
  • EAN : 9782234057890
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Une jonque qui transporte une troupe de comédiens accoste un jour dans l'île où vivent nos amis Jeanne, son frère Thomas, M. Henri... Le soir-même, ils jouent Roméo et Juliette, faisant rêver d'amour tous les habitants de l'île. Le
lendemain, stupeur ! la jonque est partie. Elle a emporté avec... Voir plus

Une jonque qui transporte une troupe de comédiens accoste un jour dans l'île où vivent nos amis Jeanne, son frère Thomas, M. Henri... Le soir-même, ils jouent Roméo et Juliette, faisant rêver d'amour tous les habitants de l'île. Le
lendemain, stupeur ! la jonque est partie. Elle a emporté avec elle les accents et les épices. L'île découvre alors comme la vie est morne sans eux. Comment avaler, jour après jour, du riz sans safran ? Comment s'émouvoir ou s'émerveiller s'il n'y a plus d'accent aigu sur le e ? Jeanne décide de partir à leur recherche, d'autant plus que son frère s'est embarqué avec la troupe pour travailler comme souffleur. Son périple va la mener jusqu'en Inde, dans une vallée magique où se réunissent chaque année des comédiens du monde entier pour un festival secret de théâtre et d'épices. Ne viendraient-ils pas là pour se faire épicer oe
Mais les accents se sont installés plus haut, sur les contreforts de l'Himalaya. Elle a retrouvé Thomas, qui mènera l'expédition jusqu'à la villégiature des accents, où se rassemblent régulièrement tous les accents du monde.
Sur ces hauteurs, Jeanne va commencer à découvrir ce que c'est qu'aimer : accentuer sa vie. Elle poursuivra cette exploration dans le prochain livre qui traitera, avec un chef d'orchestre, de la ponctuation.

Donner votre avis

Articles (1)

  • La fabrique des mots d'Erik Orsenna
    La fabrique des mots d'Erik Orsenna

    Jeanne, Thomas, Philippe, Appolline et les autres sont de retour dans une nouvelle aventure des mots. Douze ans après la sortie de La Grammaire est une chanson douce, que suivront Les Chevaliers du subjonctif, La Révolte des accents, et quatre depuis Et si on dansait ?, Erik Orsenna termine sa promenade au coeur de la langue. Le final est de toute beauté puisque La Fabrique des mots (éd. Stock) met en scène l’étymologie et les origines du français. 

Avis(8)

  • J'ai lu avec grand plaisir La Grammaire est une chanson douce, ici j'espérais qu'Orsenna m'aiderait à résoudre mon problème avec les accents...mais non, tant pis, j'ai quand même aimé ce conte pour adultes et cette révolte des accents qui pimentent la langue française comme les épices la...
    Voir plus

    J'ai lu avec grand plaisir La Grammaire est une chanson douce, ici j'espérais qu'Orsenna m'aiderait à résoudre mon problème avec les accents...mais non, tant pis, j'ai quand même aimé ce conte pour adultes et cette révolte des accents qui pimentent la langue française comme les épices la nourriture.
    J'ai réalisé avec effroi qu'il y avait beaucoup d'accents que je ne connaissais pas vraiment: j'ai déjà du mal avec ceux du français mais cela m'a amusée de redécouvrir le nom d'accents étrangers, le pire étant kljukica!

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Encore un beau voyage à travers la magie de la langue française.

    Encore un beau voyage à travers la magie de la langue française.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Dans le troisième volet de ses voyages d'exploration des territoires mystérieux et oubliés de la langue française, Erik Orsenna part à la rencontre des accents.

    "Depuis quelques temps, les accents grognaient. Ils se sentaient mal aimés, dédaignés, méprisés. A l'école, les enfants ne les...
    Voir plus

    Dans le troisième volet de ses voyages d'exploration des territoires mystérieux et oubliés de la langue française, Erik Orsenna part à la rencontre des accents.

    "Depuis quelques temps, les accents grognaient. Ils se sentaient mal aimés, dédaignés, méprisés. A l'école, les enfants ne les utilisaient presque plus. Chaque fois que je croisais un accent dans la rue, un aigu, un grave, un circonflexe, il me menaçait. - Notre patience a des limites, grondait-il. Un jour, nous ferons la grève. Attention, notre nature n'est pas si douce qu'il y paraît. Nous pouvons causer de grands désordres.
    Je ne prenais pas les accents au sérieux. J'avais tort."

    Pour ce nouveau voyage au pays des mots, Jeanne, la jeune héroïne de la saga commencée avec "La grammaire est une chanson douce", est placée au sommet du phare de son île pour guetter l'apparition de quelque navire. En vain. Jusqu'au jour où s'annonce une jonque, avec à son bord une troupe de comédiens. Tout le monde se réjouit !! Mais à peine ont-ils applaudi à la représentation de "Roméo et Juliette" que, le lendemain, les insulaires découvrent le mauvais tour: la jonque est repartie, après avoir dérobé les accents et les épices...
    Et ce joli conte plein de fantaisie et de poésie imagine et raconte à quel point l'existence et les mots deviennent mornes le jour où les épices et les accents, véritables épices de la langue française, disparaissent. Comme le dit l'auteur : "Les accents sont les révélateurs de l'esprit français", car ils en sont une originalité et une particularité qui pimentent l'expression.

    Une fois encore, avec tout son talent, toute son érudition et toute sa fantaisie, Erik Orsenna nous invite à redécouvrir les trésors de notre langue, à réfléchir aussi à sa place dans le monde linguistique, à nous interroger sur notre rapport à ces règles de grammaire trop souvent présentées de façon rébarbative et par-là même rejetées alors qu'elles ne doivent pas être d'abord des directives jargonnantes que des gages de liberté et de richesse des échanges, qu'ils soient parlés ou écrits. Il suffit de savoir les rendre belles, vivantes, joyeuses. Et signifiantes.

    Les accents "nous réveillent, ils vont chercher en nous ce que nous avons de plus fort, ils accentuent nos vies. Comme leur nom l'indique, ils accentuent."

    {Petit Plus : Une fois encore, le joli conte d'Erik Orsenna est superbement illustré par Montse Bernal...}

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un joli conte dédié à la langue française.
    Les accents et les épices quittent l’île, abandonnant les habitants à la fadeur de la langue et des aliments.
    C’est très agréable à lire

    Un joli conte dédié à la langue française.
    Les accents et les épices quittent l’île, abandonnant les habitants à la fadeur de la langue et des aliments.
    C’est très agréable à lire

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Récemment sur lecteurs.com