Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

La prisonnière

Couverture du livre « La prisonnière » de Michèle Fitoussi et Malika Oufkir aux éditions Le Livre De Poche
Résumé:

En 1972, son coup d'Etat manqué contre le roi Hassan II vaut au général Oufkir la mort par « suicide ». Pour sa femme, Fatéma, et ses six enfants, commence alors un épouvantable calvaire.
Mais l'histoire que Malika, l'aînée, a confiée à Michèle Fitoussi prend sa source plus tôt. En 1958, à cinq... Voir plus

En 1972, son coup d'Etat manqué contre le roi Hassan II vaut au général Oufkir la mort par « suicide ». Pour sa femme, Fatéma, et ses six enfants, commence alors un épouvantable calvaire.
Mais l'histoire que Malika, l'aînée, a confiée à Michèle Fitoussi prend sa source plus tôt. En 1958, à cinq ans, Malika est adoptée par Mohammed V. Elle grandit à Rabat, dans le palais, parmi les courtisanes du harem, les esclaves du Feu, les gouvernantes à l'accent allemand. A dix-huit ans, Malika compte parmi les héritières les plus courtisées du royaume.
C'est alors qu'éclate le drame. Et que commencent, pour une femme et des enfants dont le dernier n'a pas trois ans, vingt années de détention dans des conditions inhumaines. Malika n'a rien oublié : la faim, la soif, l'angoisse, l'incompréhension. Jusqu'à cette rocambolesque évasion de 1987, qui marquera pour la famille Oufkir le début du retour à la vie.
Un témoignage bouleversant, couronné par le Prix des Maisons de la presse 1999.

Donner votre avis

Avis (1)

  • Michèle Fitoussi prête sa plume à Malika Oufkir qui lui raconte sa vie hors du commun.
    Fille du général et ministre Oufkir, elle a été adoptée à cinq ans par le roi du Maroc. Enfance heureuse, mais prisonnière de la cour, elle en décrit parfaitement le faste et les outrances.
    A seize ans elle...
    Voir plus

    Michèle Fitoussi prête sa plume à Malika Oufkir qui lui raconte sa vie hors du commun.
    Fille du général et ministre Oufkir, elle a été adoptée à cinq ans par le roi du Maroc. Enfance heureuse, mais prisonnière de la cour, elle en décrit parfaitement le faste et les outrances.
    A seize ans elle obtient de retourner dans sa famille qui lui manque.
    Quelques années de bonheur libre, puis c’est le coup d’état contre Hassan II.
    Son père est alors fusillé et la famille répudiée. Commencent alors vingt années d’enfermement dans des conditions de plus en plus terribles.
    Des annotations explicatives sur la politique du Maroc viennent enrichir le récit.
    Commencée sans envie particulière, j’ai été passionnée par cette histoire.
    C’est une très belle coopération. Malika Oufkir sait raconter et Michèle Fitoussi sait écrire et il en résulte un très beau livre qui fait froid dans le dos, émeut, est instructif.
    Un livre parfaitement réussi.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Récemment sur lecteurs.com