La prisonnière de la mer

Couverture du livre « La prisonnière de la mer » de Elisa Sebbel aux éditions Mazarine
  • Date de parution :
  • Editeur : Mazarine
  • EAN : 9782863745038
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

5 mai 1809, cinq mille soldats de l'armée napoléonienne sont déposés sur la petite île déserte de Cabréra, en Méditerranée. Les accompagnent vingt et une femmes, dont une jeune cantinière de dix-huit ans qui vient juste de perdre son mari. Sur tous les visages, la même question : les a-t-on... Voir plus

5 mai 1809, cinq mille soldats de l'armée napoléonienne sont déposés sur la petite île déserte de Cabréra, en Méditerranée. Les accompagnent vingt et une femmes, dont une jeune cantinière de dix-huit ans qui vient juste de perdre son mari. Sur tous les visages, la même question : les a-t-on abandonnés à leur propre sort sur ce rocher aride ? Pour survivre, un maigre filet d'eau douce, une poignée de fèves délivrées en ration insuffisante, quelques branchages pour construire des abris précaires. Les hommes sont désespérés et les femmes seules victimes de leur avidité. Angélique n'a pas d'autre choix que de trouver protection auprès d'un officier. Mais, lors d'un nouvel arrivage de prisonniers, elle croise les yeux de Louis. Les mois passent, le ciel et la mer en colère s'acharnent, les squelettes tapissent le sol de l'île. Partagée entre la raison et la passion, Angélique survivra-t-elle ?

Donner votre avis

Articles (1)

Avis(6)

  • De par ma vie professionnelle, j'ai eu la chance à 2 reprises de mettre les pieds sur cette petite île qu'est Cabrera, et de voir de mes propres yeux les malheureux vestiges, les gravures au couteau, hérités de ces 5000 prisonniers "Napoléoniens", laissés pour compte à leur triste sort. Je n'ai...
    Voir plus

    De par ma vie professionnelle, j'ai eu la chance à 2 reprises de mettre les pieds sur cette petite île qu'est Cabrera, et de voir de mes propres yeux les malheureux vestiges, les gravures au couteau, hérités de ces 5000 prisonniers "Napoléoniens", laissés pour compte à leur triste sort. Je n'ai pu qu’apprécier cette histoire de survie, remarquablement bien écrite, saupoudrée d'amour et d'espoir.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un grand merci à lecteurs.com et aux éditions Mazarine pour l'envoi de ce roman "captivant"!La couverture vous plonge d'emblée dans une atmosphère surannée, une silhouette encapée est piquée au bord de la plage,les yeux tournés vers l'horizon ,harmonie des couleurs,illustration explicite de ce...
    Voir plus

    Un grand merci à lecteurs.com et aux éditions Mazarine pour l'envoi de ce roman "captivant"!La couverture vous plonge d'emblée dans une atmosphère surannée, une silhouette encapée est piquée au bord de la plage,les yeux tournés vers l'horizon ,harmonie des couleurs,illustration explicite de ce roman :on évoque Jane Eyre ou le début du film "la leçon de piano".Quel est le but de cette primo-romancière?"Redonner leur place à ces femmes oubliées de la mémoire collective et surtout défaire les préjugés."
    Nous allons donc partager avec ses mémoires romancées de la cantinière ,Héloïse Delage ,la captivité napoléonienne sur la minuscule île de Cabrera,désertique,après la 1ère défaite de Baylen en juillet 1808 où notre héroïne perdit son cher mari Armand.Loin de respecter les accords ,les Espagnols abandonnent sur ce rocher désertique,démunis de tout ,quelques vivandières,et,5000 prisonniers."C'est là qu'il découvrit la véritable horreur de la guerre".Cette île annonce goulags ,camps de concentration...
    Le roman possède un véritable intérêt documentaire par la justesse,la précision des textes descriptifs qui foisonnent( nature,méthodes pragmatiques...)
    Reste pour contrebalancer l'horreur,la romance après le viol, la condition de ces femmes "prisonnières de la mer"est horrible ,méprisées,violées,vendues...Héloïse doit son salut à Henri ,chirurgien, qui en fait sa compagne.Mais voilà Louis débarque...Elle devrait choisir!
    Héloïse nous raconte le quotidien désespérant ,le pouvoir de la foi sur certains, la déchéance de l'humain."La famine, la soif ,la misère, et l'instinct de survie avaient balayé le sens du devoir."
    La langue, toujours travaillée ,s'ajustant par sa construction et,parfois, son aspect un tantinet désuet souligne les émotions et renforcent la transmission historique.Un livre que les amoureux de l'histoire comme les romantiques apprécieront!

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • La thématique de La prisonnière de la mer est a priori intéressante, car elle fait découvrir un épisode historique méconnu : de 1809 à 1814, des milliers d’hommes et une poignée de femmes, capturés par les Espagnols après la défaite des armées napoléoniennes à Baylen, en Andalousie, sont...
    Voir plus

    La thématique de La prisonnière de la mer est a priori intéressante, car elle fait découvrir un épisode historique méconnu : de 1809 à 1814, des milliers d’hommes et une poignée de femmes, capturés par les Espagnols après la défaite des armées napoléoniennes à Baylen, en Andalousie, sont relégués sur l’île de Cabrera, dans l’archipel des Baléares. Faute de soins et de nourriture suffisante, beaucoup périssent dans ce qui peut être considéré comme l’un des premiers camps de concentration de l’histoire.

    Hélas, la déception est rapidement au rendez-vous de cette lecture, quand, malgré toute sa documentation sur le sujet, l’auteur nous enferme peu à peu dans une romance insipide aux personnages sans profondeur : vivandière dans l’unité de son soldat de mari, bientôt veuve et contrainte de se mettre sous la protection d’un officier afin d’échapper à la promiscuité échauffée de l’île, la jolie narratrice se retrouve déchirée entre sa loyauté envers son gentil protecteur, et son coup de foudre pour un bel et ombrageux lieutenant. Qui plus est, de paysanne illettrée, elle va se transformer en dame appréciée pour son éducation…

    J’attendais bien davantage que cette gentille bluette, d’autant plus décevante que son thème historique était intriguant.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Je remercie chaleureusement les éditions Fayard (Mazarine) pour l'envoi, via net galley, du roman : La prisonnière de la mer d'Elisa Sebbel.
    5 mai 1809, cinq mille soldats de l’armée napoléonienne sont déposés sur la petite île déserte de Cabréra, en Méditerranée.
    Les accompagnent vingt et...
    Voir plus

    Je remercie chaleureusement les éditions Fayard (Mazarine) pour l'envoi, via net galley, du roman : La prisonnière de la mer d'Elisa Sebbel.
    5 mai 1809, cinq mille soldats de l’armée napoléonienne sont déposés sur la petite île déserte de Cabréra, en Méditerranée.
    Les accompagnent vingt et une femmes, dont une jeune cantinière de dix-huit ans, Héloïse, qui vient juste de perdre son mari.
    Sur tous les visages, la même question : les a-t-on abandonnés à leur propre sort sur ce rocher aride ?
    Pour survivre, un maigre filet d’eau douce, une poignée de fèves délivrées en ration insuffisante, quelques branchages pour construire des abris précaires.
    Les hommes sont désespérés et les femmes seules victimes de leur avidité. Héloïse n’a pas d’autre choix que de trouver protection auprès d’un officier jusque lors d'un nouvel arrivage, elle ne croise le regard de Louis..
    Partagée entre la raison et la passion, Héloïse survivra-t-elle ?
    La prisonnière de la mer est un magnifique roman.
    J'ai beaucoup aimé le contexte historique de ce roman. J'ignorais que des personnes pouvaient avoir ainsi été abandonnés sur une île, cela m'a paru totalement fou de faire ça !
    J'ai découvert le métier de vivandière, qui constituait à suivre les troupes pour vendre aux soldats des vivres, des boissons. Héloïse en était une, c'est ce qui lui a permis de suivre son mari dans l'armée de Napoléon.
    Héloïse est une jeune femme très mûre pour son age, d'un autre coté elle n'a pas vraiment le choix ! Malgré son jeune age elle a vécu énormément de choses. C'est une femme forte, et j'ai beaucoup aimé découvrir son histoire.
    L'écriture d'Elisa Sebbel est agréable à lire, c'est clair, concis et il n'y a pas de longueurs. Elle va droit au but.
    J'ai apprécié l'histoire, les personnages, l'ambiance de ce roman, le coté historique.. Bref, vous l'aurez compris tout m'a plu dans La prisonnière de la mer et c'est avec plaisir que je mets cinq étoiles :)

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions