La piste de sable

Couverture du livre « La piste de sable » de Andrea Camilleri aux éditions Pocket
  • Date de parution :
  • Editeur : Pocket
  • EAN : 9782266220347
  • Série : (non disponible)
  • Support : Poche
Résumé:

Un cheval battu à mort, gisant sur le sable dans une mare de sang. Voilà ce que découvre un beau matin, devant sa porte, le commissaire Montalbano. Mais le temps de convoquer ses hommes, et la carcasse a disparu, ne laissant pour seul indice qu'une empreinte dans le sable.       En compagnie de... Voir plus

Un cheval battu à mort, gisant sur le sable dans une mare de sang. Voilà ce que découvre un beau matin, devant sa porte, le commissaire Montalbano. Mais le temps de convoquer ses hommes, et la carcasse a disparu, ne laissant pour seul indice qu'une empreinte dans le sable.       En compagnie de l'envoûtante Rachele, propriétaire de l'animal, le dottore va suivre cette piste jusqu'au petit monde fermé, et cruel, des courses de chevaux clandestines, où se croisent parieurs, belles amazones et dangereux mafieux...

Donner votre avis

Avis(5)

  • Andrea Camilleri est un fervent lecteur de faits divers. Ils lui servent de sources d’inspiration pour ses romans policiers, ainsi que pour certaines de ses nouvelles. Il lui suffit de lire qu’un cheval a été retrouvé tué sur une plage de Catane et qu’à Grossetto, on a volé des chevaux dans une...
    Voir plus

    Andrea Camilleri est un fervent lecteur de faits divers. Ils lui servent de sources d’inspiration pour ses romans policiers, ainsi que pour certaines de ses nouvelles. Il lui suffit de lire qu’un cheval a été retrouvé tué sur une plage de Catane et qu’à Grossetto, on a volé des chevaux dans une écurie, pour élaborer une intrigue.
    Nous sommes à Vigatà, en Sicile. Cette ville imaginaire abrite les aventures du commissaire Montalbano. 56 ans. Plus ou moins en forme. Des problèmes de vue. Des problèmes de concentration. Le démon de minuit n’est pas loin. Il vit une relation « à distance » avec Livia. Et voilà qu’il fait des rêves prémonitoires. Il trouve le cadavre d’un cheval, tué à coups de barre de fer, sur la plage, près de sa maison de Marinella. Puis la carcasse disparaît… Etrange ! Que s’est-il réellement passé ?
    Camilleri en profite pour parler des courses de chevaux clandestines, organisées par la Mafia, et de toute l’organisation de paris qui les entoure. Dans la foulée, il nous dépeint une soirée caritative (également avec course et paris) où nobles et nouveaux riches dépensent l’argent dont ils ne savent que faire. Il dénonce le désœuvrement de toute une partie de la société italienne, aux valeurs étrangement désuètes. Montalbano y sera un jouet dans les mains de la séduisante Rachele … Drôle, jouissive par le mélange de patois et de langue officielle, parfois déroutante par ses péripéties, cette histoire est également une satire.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Lechoixdeslibraires.com

    Revoilà donc, pour la seizième fois, notre sympathique commissaire Salvo Montalbano de Vigàta - bourgade imaginaire de Sicile, flanqué de ses inséparables acolytes, Fazio, Mimi et Catarella. Tout commence par un fait insolite : Près de la plage, en face de sa demeure de Marinella, gît un cheval...
    Voir plus

    Revoilà donc, pour la seizième fois, notre sympathique commissaire Salvo Montalbano de Vigàta - bourgade imaginaire de Sicile, flanqué de ses inséparables acolytes, Fazio, Mimi et Catarella. Tout commence par un fait insolite : Près de la plage, en face de sa demeure de Marinella, gît un cheval mort couvert de sang, fracassé avec une barre de fer. Peu après, il est victime de cambrioleurs, une première fois. Puis, une seconde fois, mais lui restituant ce qui avait été volé. A ne rien y comprendre... Pour simplifier les choses, débarque une créature séduisante, Rachel Esterman, une amie d'Ingrid, déjà présente dans plusieurs autres épisodes : un de ses chevaux a disparu... Et notre défenseur de l'ordre, outre une plongée dans le monde pas très reluisant des courses clandestines, sent le démon de la chair raviver ses instincts premiers, ce qui, bien entendu, va obscurcir pour un temps son investigation !

    Sans être le meilleur des Montalbano, ce nouveau roman d'Andrea Camilleri ressemble à ces amis fidèles qu'on retrouve toujours avec plaisir, au détour d'une ruelle, quelle que soit l'humeur du moment. Avec le sourire... Si vous n'avez jamais encore lu les enquêtes précédentes, ne manquez pas «La forme de l'eau, Le voleur de goûter, La voix du violon, Le tour de la bouée, La patience de l'araignée et L'été ardent» : les épisodes les plus réussis, mettant au mieux en lumière les complexités de la réalité sicilienne. Tous ces titres sont disponibles en coll. Pocket.

  • Lechoixdeslibraires.com

    Revoilà donc, pour la seizième fois, notre sympathique commissaire Salvo Montalbano de Vigàta - bourgade imaginaire de Sicile, flanqué de ses inséparables acolytes, Fazio, Mimi et Catarella. Tout commence par un fait insolite : Près de la plage, en face de sa demeure de Marinella, gît un cheval...
    Voir plus

    Revoilà donc, pour la seizième fois, notre sympathique commissaire Salvo Montalbano de Vigàta - bourgade imaginaire de Sicile, flanqué de ses inséparables acolytes, Fazio, Mimi et Catarella. Tout commence par un fait insolite : Près de la plage, en face de sa demeure de Marinella, gît un cheval mort couvert de sang, fracassé avec une barre de fer. Peu après, il est victime de cambrioleurs, une première fois. Puis, une seconde fois, mais lui restituant ce qui avait été volé. A ne rien y comprendre... Pour simplifier les choses, débarque une créature séduisante, Rachel Esterman, une amie d'Ingrid, déjà présente dans plusieurs autres épisodes : un de ses chevaux a disparu... Et notre défenseur de l'ordre, outre une plongée dans le monde pas très reluisant des courses clandestines, sent le démon de la chair raviver ses instincts premiers, ce qui, bien entendu, va obscurcir pour un temps son investigation !

    Sans être le meilleur des Montalbano, ce nouveau roman d'Andrea Camilleri ressemble à ces amis fidèles qu'on retrouve toujours avec plaisir, au détour d'une ruelle, quelle que soit l'humeur du moment. Avec le sourire... Si vous n'avez jamais encore lu les enquêtes précédentes, ne manquez pas «La forme de l'eau, Le voleur de goûter, La voix du violon, Le tour de la bouée, La patience de l'araignée et L'été ardent» : les épisodes les plus réussis, mettant au mieux en lumière les complexités de la réalité sicilienne. Tous ces titres sont disponibles en coll. Pocket.

  • Lechoixdeslibraires.com

    Revoilà donc, pour la seizième fois, notre sympathique commissaire Salvo Montalbano de Vigàta - bourgade imaginaire de Sicile, flanqué de ses inséparables acolytes, Fazio, Mimi et Catarella. Tout commence par un fait insolite : Près de la plage, en face de sa demeure de Marinella, gît un cheval...
    Voir plus

    Revoilà donc, pour la seizième fois, notre sympathique commissaire Salvo Montalbano de Vigàta - bourgade imaginaire de Sicile, flanqué de ses inséparables acolytes, Fazio, Mimi et Catarella. Tout commence par un fait insolite : Près de la plage, en face de sa demeure de Marinella, gît un cheval mort couvert de sang, fracassé avec une barre de fer. Peu après, il est victime de cambrioleurs, une première fois. Puis, une seconde fois, mais lui restituant ce qui avait été volé. A ne rien y comprendre... Pour simplifier les choses, débarque une créature séduisante, Rachel Esterman, une amie d'Ingrid, déjà présente dans plusieurs autres épisodes : un de ses chevaux a disparu... Et notre défenseur de l'ordre, outre une plongée dans le monde pas très reluisant des courses clandestines, sent le démon de la chair raviver ses instincts premiers, ce qui, bien entendu, va obscurcir pour un temps son investigation !

    Sans être le meilleur des Montalbano, ce nouveau roman d'Andrea Camilleri ressemble à ces amis fidèles qu'on retrouve toujours avec plaisir, au détour d'une ruelle, quelle que soit l'humeur du moment. Avec le sourire... Si vous n'avez jamais encore lu les enquêtes précédentes, ne manquez pas «La forme de l'eau, Le voleur de goûter, La voix du violon, Le tour de la bouée, La patience de l'araignée et L'été ardent» : les épisodes les plus réussis, mettant au mieux en lumière les complexités de la réalité sicilienne. Tous ces titres sont disponibles en coll. Pocket.

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions