La philosophie d'Emmanuel Levinas ; métaphysique, esthétique, éthique

Couverture du livre « La philosophie d'Emmanuel Levinas ; métaphysique, esthétique, éthique » de Daniel Salvatore Schiffer aux éditions Puf
  • Date de parution :
  • Editeur : Puf
  • EAN : 9782130561569
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Ce livre opère une lecture transversale de l'oeuvre de levinas afin de mettre en évidence la manière dont le penseur a profondément modifié, sur le plan conceptuel, l'approche des trois disciplines majeures de la philosophie : la métaphysique, l'esthétique et l'éthique.
En ce qui concerne la... Voir plus

Ce livre opère une lecture transversale de l'oeuvre de levinas afin de mettre en évidence la manière dont le penseur a profondément modifié, sur le plan conceptuel, l'approche des trois disciplines majeures de la philosophie : la métaphysique, l'esthétique et l'éthique.
En ce qui concerne la métaphysique, le débat fondamental avec heidegger est principalement abordé à travers la déstabilisation que levinas fait subir, à l'intérieur d'être et temps, à l'analytique du " dasein ", dans l'examen des notions de " monde ", d' " essence " et d' " existence ", de " transcendance ", de " triple structure du souci ", de " néant " et d' " angoisse ", de " l'être pour la mort ".
Cette critique de l'ontologie heideggérienne ouvre la pensée de levinas sur un domaine qui a été peu analysé jusqu'à présent : l'esthétique. celle-ci engage en particulier l'examen, sur le plan phénoménologique, du rapport à sartre, merleau-ponty et blanchot. loin de frapper l'art du sceau du rejet, sinon du mépris, ainsi qu'on l'a parfois soutenu, c'est une véritable fonction ontologique que levinas attribue à l'art, dès lors qu'il y perçoit, dans ce qu'il définit comme un " entretemps ", la " structure sensible de l'être ".
Son éthique, quant à elle, s'efforce de dépasser, via notamment les notions de " visage ", d' " infini " et de " dia-chronie ", mais en se référant à bergson également, les catégories traditionnelles dans lesquelles le rapport à autrui a été pensé ou, plutôt, esquivé. ce livre, enfin, entend toucher le point névralgique de l'oeuvre dans la notion de "transcendance". celle-ci a un contenu primitif métaphysique, mais acquiert, comme "transascendance", une dimension éthico-théologique essentielle, et comme " transdescence", une portée esthétique majeure s

Donner votre avis

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions