La perle

Couverture du livre « La Perle » de John Steinbeck aux éditions Gallimard
  • Date de parution :
  • Editeur : Gallimard
  • EAN : 9782070260751
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Aucun résumé n'est disponible pour cet ouvrage actuellement...

Donner votre avis

Les derniers avis

  • J'aurai tendance à classer cet ouvrage plus comme un conte philosophique que dans la catégorie roman. En effet, à travers la possession de cette perle extraordinaire, c'est la révélation de la transformation de l'homme qui la possède mais aussi l'envie et le changement de comportement de son...
    Voir plus

    J'aurai tendance à classer cet ouvrage plus comme un conte philosophique que dans la catégorie roman. En effet, à travers la possession de cette perle extraordinaire, c'est la révélation de la transformation de l'homme qui la possède mais aussi l'envie et le changement de comportement de son entourage afin de la posséder.
    Tout y est relaté : les manoeuvres des uns et des autres, la métamorphose de la personnalité même vis-à-vis des proches, les ruses jusqu'au bout, même quand sa propre identité et sa propre vie sont au bord du précipice.
    Comment un homme simple, heureux va devenir violent, brutal. Comment ceux qui l'entourent n'auront de cesse de vouloir posséder cette "perle" et l'objet est d'ailleurs bien choisi par ce mot qui représente ce qu'il peut y avoir de plus beau. Les bassesses, les revirements de situation et jusqu'à la violence rien ne sera épargné à Kino, lui, sa femme Juana et même leur enfant Coyotito en paieront le prix.
    L'écriture et le rythme vont crescendo, car au fil du récit, le ton et l'action s'amplifient et se terminent avec un final dramatique.
    Comme toujours Steinbeck est très attaché à la pauvreté, les classes sociales, l'étude des caractères et la manière dont ceux-ci peuvent changer avec les évènements.. Même ceux que l'on croit bien connaître peuvent révéler un autre visage, que l'on n'imaginait pas.... La famille, les différentes strates de la société sont également présentes, parfois certaines fidèles et d'autres plus versatiles suivant leur intérêt.
    Et bien sûr la morale de l'histoire est en accord avec l'avidité des hommes.....
    Court récit, efficace, l'écriture toujours claire, très accessible et même si l'on se doute très vite la finalité il est toujours bon de prendre conscience que posséder plus n'est pas forcément source de bonheur.....
    De cet auteur je préfère Les Raisins de la Colère qui reste pour moi de cet auteur mon roman préféré.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Kino, jeune père de famille, vit avec sa femme et leur bébé dans une misérable hutte d’un village de pêcheurs. Au matin, le bébé est piqué par un scorpion et le médecin refuse de voir l’enfant : il ne soigne pas les indiens, trop pauvres et indigents. Grace à l’intervention de sa mère, l’enfant...
    Voir plus

    Kino, jeune père de famille, vit avec sa femme et leur bébé dans une misérable hutte d’un village de pêcheurs. Au matin, le bébé est piqué par un scorpion et le médecin refuse de voir l’enfant : il ne soigne pas les indiens, trop pauvres et indigents. Grace à l’intervention de sa mère, l’enfant semble cependant tiré d’affaire.
    Dans le courant de cette même journée, Kino pêche la plus belle et la plus grosse perle jamais vu dans la région : la perle du monde ! Une chance inouïe. A moins que ce ne soit le début d’un cataclysme… Et effectivement, passée l’euphorie de la découverte, Kino, qui a toujours été serein, devient tout à coup inquiet et soupçonneux. Son regard change, il croit voir briller la convoitise dans les yeux de tous ses voisins. A la ville, les acheteurs ayant eu vent de la trouvaille, se sont déjà entendus pour dénigrer la perle en espérant l’avoir pour une bouchée de pain. Mais ils pêchent par excès et Kino quitte leur échoppe sans avoir monnayé son trésor.
    Tous les ingrédients sont désormais en place pour qu’éclate le drame. Cupidité, rancœur, haine, envie sont exacerbées : dans la nuit, la hutte de Kino est attaquée et brûlée. Le pêcheur a tué pour se défendre. Il fuit en famille mais est rejoint par des pisteurs. Le drame trouve son épilogue, terrible.
    Un petit roman très sombre dans lequel Steinbeck dénonce en vrac et avec virulence la société américaine de l'époque, capitaliste, mercantile et raciste (mais je suis certaine que le même conte pourrait être adapté de nos jours...), le pouvoir malfaisant de l'argent, le corps médical et le clergé qui s’attachent aux puissants au lieu de défendre les opprimés.
    Sombre, pessimiste et bouleversant, et écrit de façon magistrale et poétique (je n'ai pas retrouvé dans la traduction française toute la poésie de la version en anglais...)

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Une histoire dure, pleine de l'espoir de l'homme a s'elever mais aussi de la convoitise et de la jalousie.
    Un bon moment de lecture mais pas un reservoir d'optimisme ...
    Voir plus

    Une histoire dure, pleine de l'espoir de l'homme a s'elever mais aussi de la convoitise et de la jalousie.
    Un bon moment de lecture mais pas un reservoir d'optimisme ...

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • très beau ce livre...je pouvais entendre la musique tout au long de ma lecture!!

    très beau ce livre...je pouvais entendre la musique tout au long de ma lecture!!

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions