La Perception du travail dans le MA-MB t.1

Couverture du livre « La Perception du travail dans le MA-MB t.1 » de Boukebous Ali aux éditions Edilivre-aparis
Résumé:

La perception morale et sociale du travail dans le MA-MB n'est pas celle que nous  comprenons  avec les exigences  de l'ensemble des valeurs  engageant l'individu,  aujourd'hui  amputé de son pouvoir de  méditation, dans un monde en règle avec l'idéologie même du progrès et de la modernité le... Voir plus

La perception morale et sociale du travail dans le MA-MB n'est pas celle que nous  comprenons  avec les exigences  de l'ensemble des valeurs  engageant l'individu,  aujourd'hui  amputé de son pouvoir de  méditation, dans un monde en règle avec l'idéologie même du progrès et de la modernité le fondant désormais. Cela explique, en partie, les déséquilibres  de la structure économique mondiale qui affectent les facteurs politiques propres  aux sociétés  libérées du joug colonialiste, en transition vers  des modèles de développement  fortement influencés  par des contraintes d'ordre stratégique opérant sur la division internationale du travail, et par conséquent sur les marchés intérieurs de chaque pays, devenus de fait, de simples variables d'ajustement du système économique mondialisé.
Ce Tome 1 explique à travers le MA-MB, en quoi nous pouvons considérer Malek Bennabi, figure remarquable, comme un penseur du monde musulman contemporain (m-a-m), et comme un redoutable critique des retards de cette partie du monde par rapport aux pays à civilisation technologique avancée. Des retards analysés en termes :
1-  de division interne.
2- d'incapacité à élaborer une nouvelle politique économique capable d'aider au dépassement et à l'élimination des divisions et des contradictions héritées du 13ème siècle avec  la fin de l'empire almohade d'Andalousie,  exacerbées, depuis, à l'ère de la mondialisation postcoloniale.
3- de critique des sophistications métaphysico-théologiques, politiques ou économiques, d'où l'anti-économisme du modèle.
4- de causes culturelles du sous-développement économique et humain saisi sous l'angle de sa propre historicité, et du point de vue des avancées du progrès  dans tous les domaines de la connaissance.
5- Aux multiples dimensions du retard du m-a-m par rapport aux pays à civilisation technologique avancée, le MA-MB fait, dans cette optique, la critique du choséisme saisi comme catégorie d'analyse résultant des impératifs du progrès d'une part, et de la concurrence des marchés, d'autre part, dans une économie mondiale trop fragile pour supporter l'impératif des marchés financiers et la croissance conjuguée de la précarité et de la pauvreté. En ce sens, le choséisme transforme  l'univers du consommateur en un vaste espace ouvert où les choses issues de la sphère de la production se consomment, mais où presque rien n'a vraiment un sens. D'où l'amplification des retards entre les uns et les autres, et l'absence de réponse globale et crédible pour construire un modèle de développement  capable de sortir  l'humain d'un univers de plus en plus artificialisé et porteur de nouveaux rapports entre l'humain, la technologie et la nature. Notre analyse  sera poursuivie dans le Tome 2, prévu pour courant 2018.

Donner votre avis

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions