Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

La peinture en procès ; l'invention de la critique d'art au siècle des Lumières

Couverture du livre « La peinture en procès ; l'invention de la critique d'art au siècle des Lumières » de Rene Demoris et Florence Ferran aux éditions Presses De La Sorbonne Nouvelle
Résumé:

La critique d'art naît en France au siècle des Lumières, avec les Réflexions de La Font de Saint-Yenne en 1747, à l'heure où l'art devient chose publique, enjeu de société.
Dix ans avant Diderot, naît un genre littéraire nouveau et volontiers contestataire, qui ne craint pas d'intenter un... Voir plus

La critique d'art naît en France au siècle des Lumières, avec les Réflexions de La Font de Saint-Yenne en 1747, à l'heure où l'art devient chose publique, enjeu de société.
Dix ans avant Diderot, naît un genre littéraire nouveau et volontiers contestataire, qui ne craint pas d'intenter un procès aux peintres contemporains, coupables de rococo. Les salons bénéficient aussitôt d'une très large audience. Ce sont des textes à la fois témoins et agents d'une mutation qui conditionne notre appréhension actuelle de l'art. A travers le compte-rendu d'exposition et les polémiques qu'il soulève, on est au coeur des débats non seulement esthétiques, mais politiques et moraux, qui passionnent l'époque.
Rien ne vaut ici la lecture des textes. René Démons, professeur à la Sorbonne Nouvelle, auteur de plusieurs études sur les textes d'art, et Florence Ferran, enseignante-chercheuse qui prépare un livre sur la naissance de la critique d'art en France, en ont retenu et présenté quatre : une lettre de 1741, savoureux document sur le salon au temps de Marivaux, les Réflexions fondatrices de La Font, les- Sentiments de 1754, du même auteur, où s'annonce le néoclassicisme, et enfin, de 1787, La Plume de Gorsas, où le " salon " se fait bacchanale prérévolutionnaire.
De quoi visiter avec un oeil neuf des territoires méconnus du siècle des Lumières et revoir sa peinture.

Donner votre avis