Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

La "mort" de Jean Prouvé

Couverture du livre « La
Résumé:

Jean Prouvé s'est toujours dit "mort" en 1952, année où il fut chassé de l'usine qu'il avait créée à Maxéville-les-Nancy. L'auteur a retracé les circonstances de cette rupture et défini les structures au sein desquelles il a travaillé dans les années qui ont suivi jusqu'en 1968, année de son... Voir plus

Jean Prouvé s'est toujours dit "mort" en 1952, année où il fut chassé de l'usine qu'il avait créée à Maxéville-les-Nancy. L'auteur a retracé les circonstances de cette rupture et défini les structures au sein desquelles il a travaillé dans les années qui ont suivi jusqu'en 1968, année de son installation comme ingénieur-conseil, rue des Blancs-Manteaux à Paris. Cette période est d'autant plus cruciale que Prouvé, bien qu'amputé de son usine, réalise quelques-uns de ses plus beaux chefs d'oeuvre, le pavillon du Centenaire de l'aluminium, la maison de l'abbé Pierre, la buvette d'Évian, les écoles de Villejuif, les façades du Cnit, Alpexpo à Grenoble...

Donner votre avis

Récemment sur lecteurs.com