Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

La métamorphose

Couverture du livre « La métamorphose » de Franz Kafka aux éditions Folio
  • Date de parution :
  • Editeur : Folio
  • EAN : 9782070462872
  • Série : (-)
  • Support : Poche
Résumé:

La Métamorphose révèle une vérité méconnue, les conventions disparaissent, les masques tombent. Le récit qui porte ce titre est un des plus pathétiques et des plus violents que Kafka ait écrits ; les effets en sont soulignés à l'encre rouge, les péripéties ébranlent les nerfs du lecteur. C'est... Voir plus

La Métamorphose révèle une vérité méconnue, les conventions disparaissent, les masques tombent. Le récit qui porte ce titre est un des plus pathétiques et des plus violents que Kafka ait écrits ; les effets en sont soulignés à l'encre rouge, les péripéties ébranlent les nerfs du lecteur. C'est l'histoire, «excessivement répugnante», dit l'auteur, d'un homme qui se réveille changé en cancrelat. Cette transformation est un châtiment imaginaire que Kafka s'inflige. Et son personnage est celui qui ne peut plus aimer, ni être aimé : le conflit qui se déroule dans une famille bourgeoise prend une ampleur mythique. Seuls quelques éléments comiques ou grotesques permettent de libérer de l'oppression du cauchemar.

Donner votre avis

Articles (1)

  • Littérature et identité, une bibliothèque idéale
    Littérature et identité, une bibliothèque idéale

    La quête identitaire nourrit les interrogations des penseurs et philosophes depuis toujours et donne aux écrivains une matière malléable à l'infini, terreau de formidables romans, récits et réflexions. Résumé en dix titres d'un vaste débat.

Avis (18)

  • Cauchemars

    Gregor Samsa, un modeste représentant de commerce qui vit avec ses parents et sa sœur, se réveille un beau (façon de parler !) matin dans la peau d’un horrible insecte, cafard ou cancrelat (c’est du pareil au même) ! Le pourquoi du comment, Kafka n’en dit pas un mot, en revanche,...
    Voir plus

    Cauchemars

    Gregor Samsa, un modeste représentant de commerce qui vit avec ses parents et sa sœur, se réveille un beau (façon de parler !) matin dans la peau d’un horrible insecte, cafard ou cancrelat (c’est du pareil au même) ! Le pourquoi du comment, Kafka n’en dit pas un mot, en revanche, ce court roman expose toutes les conséquences de cette ignoble métamorphose… Pour Gregor tout d’abord : oui, c’est bien embêtant d’être un insecte, pour se déplacer (avant de comprendre qu’il peut gambader au plafond de sa chambre), pour manger (rien ne lui fait envie, et d’abord, ça mange quoi un cafard ?) et pour s’exprimer aussi… Car Gregor, tout insecte qu’il est (devenu) conserve ses facultés de raisonnement : il voudrait pouvoir communiquer, participer comme avant à la vie de famille… Et pour ses parents ! Quelle horreur, quelle catastrophe ! Car Gregor subvenait aux besoins de ses parents et de sa sœur… Au début, personne ne veut entrer dans la chambre de Gregor, puis c’est la sœur qui vient y faire un peu le ménage… Gregor se cache alors, pour épargner sa sœur… Un jour, la mère et la sœur décident d’enlever des meubles de la chambre de Gregor, afin qu’il dispose de plus de place pour s’y mouvoir (c’est la version officielle !)… Mais pour Gregor, c’est le signe qu’il n’y a plus grand-chose à espérer, si on lui enlève son bureau… D’ailleurs, peu à peu, le climat familial évolue, se métamorphose… Le père qui était décrit comme un homme âgé, fatigué en permanence, penché sur sa canne, bénéficie d’un regain de vitalité ! La mère et la sœur travaillent elles aussi maintenant. Et Gregor le cancrelat est plutôt embarrassant…
    Kafka en ces quelques chapitres emmène le lecteur aux frontières de l’absurde, en développant les thèmes qui lui sont chers, comme l’isolement, la solitude, l’injustice et critique la société de son époque (mais qui peut aisément se transposer à la notre). J’ai beaucoup aimé ce texte, mais encore plus le second, « La colonie pénitentiaire » un conte cruel où le commandant d’un bagne fait la démonstration d’une machine infernale destinée à mettre à mort tout contrevenant à un règlement inepte… D’ailleurs, le condamné ignore tout de sa condamnation, n’ayant pas eu de procès… Le voyageur à qui la démonstration, par l’exemple, est faite, bien qu’horrifié par la barbarie de la méthode d’exécution, est réduit, par l’auteur, au rôle de spectateur… Ecrit en 1914 et publié en 1919, ce texte semble avoir une véritable portée prophétique au regard des évènements tragiques qui ont traversé le vingtième siècle.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Pour lire la Métamorphose, il faut avoir connu le Rejet et l'humiliation..
    A ce moment, le livre prend tout son sens ...
    On reconnaît ceux qui nous aiment quand le malheur nous frappe..

    Pour lire la Métamorphose, il faut avoir connu le Rejet et l'humiliation..
    A ce moment, le livre prend tout son sens ...
    On reconnaît ceux qui nous aiment quand le malheur nous frappe..

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • classique ...
    Typiquement le livre que j'adore mais où ma culture s'arrête ! je m'explique : l'auteur au travers de cette histoire utilise des métaphores, des symboles. Chaque symbole représente quelque chose ... j'en ai compris pas mal, malgré tout ^^ La carapace, le mal être, la pression du...
    Voir plus

    classique ...
    Typiquement le livre que j'adore mais où ma culture s'arrête ! je m'explique : l'auteur au travers de cette histoire utilise des métaphores, des symboles. Chaque symbole représente quelque chose ... j'en ai compris pas mal, malgré tout ^^ La carapace, le mal être, la pression du travail, la pression de la famille etc ... mais je suis suuuur que je suis passée à côté de bcp d'autres ! exemple : la pomme lancée par le père et qui laissera une marque à vie ! ça veut dire quelque chose mais je ne sais pas quoi ... dois je remonter au symbole du fruit défendu ?? enfin voilà, il y a des livres comme ça que perso je classe dans une catégorie "absurde" que je suis incapable de comprendre vraiment !
    J'aime beaucoup mais je me sens un peu dépassée … C'est trop "kafkaïen" pour moi tout comprendre :D :D

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • C'est l'heure de se réveiller et de se préparer pour aller au travail mais Gregor ne se sent pas bien sans réussir à expliquer pourquoi. Il sent bizarre, étrange et pour cause son apparence physique s'est transformée.

    Que va-t-il advenir de lui? Ce nouvel état est-il irréversible ?

    "La...
    Voir plus

    C'est l'heure de se réveiller et de se préparer pour aller au travail mais Gregor ne se sent pas bien sans réussir à expliquer pourquoi. Il sent bizarre, étrange et pour cause son apparence physique s'est transformée.

    Que va-t-il advenir de lui? Ce nouvel état est-il irréversible ?

    "La Métamorphose " de Kafka nous raconte cette expérience traumatisante et angoissante. Une lecture particulière qui ne laisse pas indifférent.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Le sentiment qui me porte après cette lecture est confus. Je ne pourrai dire si j'ai aimé ou pas, si j'ai bien compris le sens du message de l'auteur. Par contre je ne peux nier la qualité de l'écriture !!!!!!

    Le sentiment qui me porte après cette lecture est confus. Je ne pourrai dire si j'ai aimé ou pas, si j'ai bien compris le sens du message de l'auteur. Par contre je ne peux nier la qualité de l'écriture !!!!!!

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Grégor, représentant de commerce, tombe malade. Lui qui était parti du soir au matin et qui subvenait ainsi aux besoins de toute sa famille, le voici contraint de garder la chambre et de quitter son travail. Cet incident soudain vient casser le rythme de vie tranquille et oisif de ses parents et...
    Voir plus

    Grégor, représentant de commerce, tombe malade. Lui qui était parti du soir au matin et qui subvenait ainsi aux besoins de toute sa famille, le voici contraint de garder la chambre et de quitter son travail. Cet incident soudain vient casser le rythme de vie tranquille et oisif de ses parents et de sa soeur. Grégor se métamorphose en cancrelat répugnant, rejeté, regardé avec dégoût, manquant de l'affection à laquelle il aspire pourtant durant tout le récit. "La métamorphose révèle une vérité méconnue, les conventions disparaissent, les masques tombent". le récit est d'une force pathétique et violente, dérangeante, poignante. La métamorphose devient cauchemar dont on ne se réveille pas.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Bien écrit c'est sûr mais sujet dérangeant. Kafka accessible mais malaise à la lecture.

    Bien écrit c'est sûr mais sujet dérangeant. Kafka accessible mais malaise à la lecture.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Ce livre, je l'ai lu à deux reprises : une fois au lycée, et la seconde fois récemment. Franz KAFKA écrit d'une manière admirable, et il n'a pas son pareil pour décrire de manière déconcertante la pensée du protagoniste métamorphosé. On a l'impression de ne faire qu'un avec le personnage principal.

    Ce livre, je l'ai lu à deux reprises : une fois au lycée, et la seconde fois récemment. Franz KAFKA écrit d'une manière admirable, et il n'a pas son pareil pour décrire de manière déconcertante la pensée du protagoniste métamorphosé. On a l'impression de ne faire qu'un avec le personnage principal.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.