La mer monte

Couverture du livre « La mer monte » de Aude Le Corff aux éditions Stock
  • Date de parution :
  • Editeur : Stock
  • EAN : 9782234087187
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Lisa vit seule à Paris dans un appartement connecté. Dehors, le chant des cigales est aussi accablant que la chaleur, les drones filent entre les immeubles et surveillent les habitants, des créatures virtuelles parlent aux piétons. Nous sommes en 2042. Des catastrophes naturelles ont frappé le... Voir plus

Lisa vit seule à Paris dans un appartement connecté. Dehors, le chant des cigales est aussi accablant que la chaleur, les drones filent entre les immeubles et surveillent les habitants, des créatures virtuelles parlent aux piétons. Nous sommes en 2042. Des catastrophes naturelles ont frappé le monde, forçant les dirigeants à entamer une transition écologique radicale. La jeune femme participe à cette nouvelle société mais aspire à plus de liberté. Quant à Laure, sa mère, elle cherche des remèdes à son anxiété. Depuis l'enfance, Lisa s'interroge. Quel évènement a bouleversé sa mère dans les années 90 ? Pourquoi un tel silence autour ? Le journal de Laure et l'enquête de Lisa en dévoileront peu à peu les clés.

Donner votre avis

Articles (1)

Avis(8)

  • La mer monte et va peut-être engloutir ce que l’on connait, la mer monte et va modifier inévitablement nos comportements et notre adaptation.
    La mer monte est une dystopie à la fois rafraîchissante et effrayante. Un mélange subtil entre Minority report, Globalia et 1984 avec une critique...
    Voir plus

    La mer monte et va peut-être engloutir ce que l’on connait, la mer monte et va modifier inévitablement nos comportements et notre adaptation.
    La mer monte est une dystopie à la fois rafraîchissante et effrayante. Un mélange subtil entre Minority report, Globalia et 1984 avec une critique politique en demi-teinte. On pourrait parfois presque croire à une utopie, mais le livre est parsemé de petites phrases insidieuses et insinueuses. Les conséquences d’une évolution technologique entraînant un contrôle sociétale permanent et peu engageant pour notre avenir. Une dystopie plausible qui terrifie parfois lorsqu’elle se rapproche de notre réalité actuelle.
    Un récit parfois drôle aussi avec de l’idée dans certaines propositions robotiques : qui ne rêverait pas d’une petite main comme celle de la famille Adams prête à tout pour satisfaire vos besoins.
    Ce roman est aussi une histoire, celle d’une mère mélancolique et hypersensible reproduisant son propre vécu comme un schéma familiale sans fin. Celle d’une fille touchante en quête de réponses et d’affections indéfectibles qui souhaite réparer les cassures. Une histoire de famille et de secrets, comme peut être la plupart des familles au fond.
    Une apparence de légèreté avec un regard fin et affûté. Une société à l’allure salutaire mais finalement sainement dictatoriale.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Voici un livre qui marque l'esprit sur les deux aspects qu'il comporte,nous sommes en 2048,en France ,le monde a bien changé, le sujet de l’écologie est bien présent ,certaines choses ont évolué ( le cancer se soigne sans chimio,la disparition des voitures,cigarette interdite,nous sommes...
    Voir plus

    Voici un livre qui marque l'esprit sur les deux aspects qu'il comporte,nous sommes en 2048,en France ,le monde a bien changé, le sujet de l’écologie est bien présent ,certaines choses ont évolué ( le cancer se soigne sans chimio,la disparition des voitures,cigarette interdite,nous sommes assistés par des robot et des voix mélodieuses ou pas selon l’humeur accompagnent le quotidien),puis cette histoire entre mère et fille ,troublante et bouleversante.Beaucoup d'amour dans ce livre.
    Ce livre est une très belle rencontre,terminé depuis plusieurs jours j'y pense encore,et je m'amuse à découvrir de plus en plus les fonctionnalités de ma google home ,pour être dans le coup en 2048 ,on ne sait jamais !!!!
    je vous laisse découvrir ce joli roman.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Dans «La mer monte», Aude Le Corff confronte le quotidien de Lisa en 2042 aux souvenirs de sa mère Laure.

    Nous sommes à Paris, Boulevard des Batignolles. Sortant du métro station Rome, Lisa se hâte de rentrer chez elle pour n’avoir pas à affronter la forte chaleur qui écrase la ville malgré...
    Voir plus

    Dans «La mer monte», Aude Le Corff confronte le quotidien de Lisa en 2042 aux souvenirs de sa mère Laure.

    Nous sommes à Paris, Boulevard des Batignolles. Sortant du métro station Rome, Lisa se hâte de rentrer chez elle pour n’avoir pas à affronter la forte chaleur qui écrase la ville malgré les mesures prises, à savoir «blanchir les toits, les trottoirs, les façades, ventiler, ombrager les différents espaces». Lorsque s’ouvre la porte de son appartement, qui l’a reconnue, elle aura pu apprécier le quai végétalisé, entendre les drones omniprésents, écouter les conseils de créatures virtuelles, admirer les fougères arborescentes, se faire héler par une vendeuse de sandales connectées.
    En cette année 2042, son interlocuteur virtuel lui aura résumé les données enregistrées sur sa santé: «Vous avez ri quatre fois, ce qui est bon pour votre santé, et à part trois élévations dues au stress, votre rythme cardiaque est resté stable. Votre tension est normale. Vous n’avez marché que vingt-deux minutes, contre quarante préconisées par le ministère de la Santé, nous vous conseillons demain de sortir à la station Courcelles, et de finir votre trajet à pied afin de ne pas devenir obèse.»
    On imagine tout à la fois le bénéfice de ces informations et l’agacement que peut provoquer cette surveillance permanente. Lisa n’a du reste pas envie d’en savoir plus. Pas plus qu’elle n’a envie de rappeler sa mère qui a déjà essayé de la joindre à trois reprises. Elle se fait livrer son repas du soir, et après un passage sous le jet brumisateur, enfile sa tunique d’intérieur avant de s’affaler sur le canapé pour regarder un épisode de sa série préférée en réalité virtuelle avec Topor, son compagnon qu’elle n’appelle plus «robot» depuis bien longtemps.
    On imagine le plaisir qu’à pu avoir Aude Le Corff à imaginer notre quotidien dans un peu plus de deux décennies, ne se contentant pas des trouvailles techniques, mais aussi de dresser cette évolution de la société vers davantage d’individualisme, la plupart des appartements étant désormais conçus pour des personnes seules. Le second sujet qui préoccupe la population, ce sont les effets du dérèglement climatique et l’afflux de réfugiés, venant notamment des côtes françaises: «La maison de mon enfance, sur la pointe nord de l’île de Ré, a subi de nombreux dégâts. Le salon a pris l’eau plusieurs fois, elle n’est plus habitable. Un héritage englouti, et tant de souvenirs près du phare des Baleines à présent inaccessible. La plupart des insulaires ont déménagé, la plage sur laquelle je jouais petite n’existe plus, avalée par la mer qui est montée bien plus vite que ne l’avaient prédit les scientifiques. Les digues renforcées n’ont pas résisté longtemps.»
    C’est dans cette maison, aujourd’hui rayée de la carte, que sa mère a appris qu’elle ne reverrait pas son fiancé, parti quelques jours plus tôt rendre visite à sa famille en Toscane. Sans davantage d’explications, il déménage en Australie, laissant Laure dévastée.
    Un mystère que Lisa va essayer de percer en découvrant les agendas de sa mère, en creusant dans les étapes de sa vie depuis sa naissance durant la canicule de 2003, en passant par les différentes catastrophes naturelles qui ont conduit de «l’ère de la pollution sans conscience à l’ère écologique dure».
    Un mystère qui va tenir le lecteur en haleine, qui va illustrer les relations difficiles entre mère et fille, et qui va donner au roman une dimension psychologique supplémentaire. D’autant que l’épilogue est aussi habilement construit que le livre lui-même.
    Comme l’ont relevé certains membres du jury du Prix Orange du Livre 2019, il n’est somme toute pas si fréquent que les écrivains s’emparent de problématiques actuelles comme le réchauffement climatique. Aude Le Corff relève le pari haut la main.
    https://urlz.fr/9qiQ

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • « La mer monte » est un roman à deux voix. Alternativement, on suit le quotidien de Lisa, la fille et la vie de Laure, sa mère à différentes époques. Ces deux femmes vivent en 2042 dans un futur à la fois proche et lointain. Beaucoup de choses n’ont pas changés mais certaines ont évolué pour...
    Voir plus

    « La mer monte » est un roman à deux voix. Alternativement, on suit le quotidien de Lisa, la fille et la vie de Laure, sa mère à différentes époques. Ces deux femmes vivent en 2042 dans un futur à la fois proche et lointain. Beaucoup de choses n’ont pas changés mais certaines ont évolué pour notre confort ou pour notre survie. Pour se faciliter la vie, un grand nombre d’objets et de systèmes ont été inventés. Il n’est donc pas rare de croiser un animal virtuel, des poupées plus vraies que nature ou des tas de drones dans le ciel. Mais aussi, pour faire suite aux catastrophes naturelles, les êtres humains ont dû s’adapter. Ainsi, des dispositifs ont été mis en place afin d’améliorer le rapport des Hommes à l’environnement.

    Dans ce nouveau monde, Lisa s’interroge sur sa mère. Elle cherche dans son passé quelles seraient les raisons de son angoisse permanente. Grâce au journal tenu par Laure il y 30 ans, le lecteur découvre au fur et à mesure, l’histoire d’amour qui se cache derrière ce mystère. Le scénario parfaitement maîtrisé va l’entrainer dans une enquête captivante au dénouement plein de surprises.

    On assiste à un roman d’anticipation pour adultes, genre assez souvent réservé aux livres jeunesse. Cela permet de traiter des thèmes inquiétants de notre époque, en projetant les répercussions sur notre futur. Le monde tel que l’imagine l’autrice se révèle crédible et angoissant lorsque l’on analyse la manière dont évolue notre société. Aude Le Corff réussit un livre sur l’écologie et le développement durable, qui n’est jamais accusateur. Elle extrapole seulement le réel pour nous mettre en face de nos décisions. Cette vision de demain, guidée par une quête de vérité passionnante, constitue une œuvre efficace et nécessaire. Quand une lecture divertissante devient intelligente, on en redemande !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions