Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

La maison

Couverture du livre « La maison » de Paco Roca aux éditions Delcourt
  • Date de parution :
  • Editeur : Delcourt
  • EAN : 9782756081021
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

Un an après le décès de leur père, deux frères et leur soeur reviennent dans la maison de leur enfance pour en organiser la vente. Mais chacune des vieilleries qu'ils jettent réveille une part enfouie de leur mémoire. La crainte que les souvenirs de cette vie passée au côté de leur père... Voir plus

Un an après le décès de leur père, deux frères et leur soeur reviennent dans la maison de leur enfance pour en organiser la vente. Mais chacune des vieilleries qu'ils jettent réveille une part enfouie de leur mémoire. La crainte que les souvenirs de cette vie passée au côté de leur père s'évanouissent au fur et à mesure que la poubelle se remplit les engage dans un échange empreint de nostalgie.

Donner votre avis

Avis (2)

  • Tout d'abord c'est un beau livre, présenté, pour moi, comme un album photos familial qui contient toutes les images du passé.
    Après le décès de leur père trois enfants reviennent d'abord chacun leur tour dans la maison vide puis ils s'y retrouvent tous ensemble.
    Le premier, José, c'est...
    Voir plus

    Tout d'abord c'est un beau livre, présenté, pour moi, comme un album photos familial qui contient toutes les images du passé.
    Après le décès de leur père trois enfants reviennent d'abord chacun leur tour dans la maison vide puis ils s'y retrouvent tous ensemble.
    Le premier, José, c'est l'artiste de la famille, ne sachant pas bricoler bien au contraire tout s'aggrave quand il veut réparer. Il est accompagné de sa femme.
    Puis c'est le tour de Vincente, l'aîné de la fratrie, digne descendant de son père, bricoleur astucieux mais râleur accompagné de sa femme Sylvia et son fils.
    La dernière c'est Carla, la fille, celle qui a pris en charge son père durant les derniers mois afin de l'aider dans les démarches. Elle est mariée avec Cristobal.
    Tous arrivent déterminés à ranger, trier, réparer afin de mettre la maison en vente le plus rapidement possible mais au fur et à mesure les souvenirs remontent et la décision de vendre n'est plus aussi certaine ni évidente.
    Chaque objet est lourd de moments passés ensemble. Cette maison ils l'ont construite ensemble avec leurs parents, petit à petit et elle est le socle de leur famille. Chacun a des souvenirs différents suivant les caractères, les centres d'intérêt et ce qu'ils ont vécu auprès de leur père et de cette maison. C'est un peu comme le bilan de leur jeunesse : ce qu'ils ont appris, ce qu'ils en ont fait et ce qu'ils veulent transmettre.
    Les conjoints et même les enfants sont importants car ils posent à chaque fois les bonnes questions, ils cherchent également à mieux connaître le passé de celui ou celle qui vit avec eux. Et puis il y a le voisin, sympa, qui vient donner un coup de main mais qui révèle, lui aussi, une partie de l'histoire de cette maison et de son propriétaire.
    Et si on la gardait ? La question est posée par les enfants mais aussi les petits enfants qui découvrent leurs racines dans ce lieu et une autre façon de vivre.
    Cette maison est fédératrice, les enfants s'y sentent chez eux, c'est le lieu de leurs jeunesses, de leurs jeux, de leurs apprentissages et elle leur ressemble.
    C'est plein de nostalgie, de sourires, de souvenirs (par le jeu des fonds de couleur pour les retours en arrière), de tendresse et pour chacun, je pense, cela nous fait penser à un petit coin de notre enfance……
    Et si on la gardait ????
    Tout d'abord c'est un beau livre, présenté, pour moi, comme un album photos familial qui contient toutes les images du passé.
    Après le décès de leur père trois enfants reviennent d'abord chacun leur tour dans la maison vide puis ils s'y retrouvent tous ensemble.
    Le premier, José, c'est l'artiste de la famille, ne sachant pas bricoler bien au contraire tout s'aggrave quand il veut réparer. Il est accompagné de sa femme.
    Puis c'est le tour de Vincente, l'aîné de la fratrie, digne descendant de son père, bricoleur astucieux mais râleur accompagné de sa femme Sylvia et son fils.
    La dernière c'est Carla, la fille, celle qui a pris en charge son père durant les derniers mois afin de l'aider dans les démarches. Elle est mariée avec Cristobal.
    Tous arrivent déterminés à ranger, trier, réparer afin de mettre la maison en vente le plus rapidement possible mais au fur et à mesure les souvenirs remontent et la décision de vendre n'est plus aussi certaine ni évidente.
    Chaque objet est lourd de moments passés ensemble. Cette maison ils l'ont construite ensemble avec leurs parents, petit à petit et elle est le socle de leur famille. Chacun a des souvenirs différents suivant les caractères, les centres d'intérêt et ce qu'ils ont vécu auprès de leur père et de cette maison. C'est un peu comme le bilan de leur jeunesse : ce qu'ils ont appris, ce qu'ils en ont fait et ce qu'ils veulent transmettre.
    Les conjoints et même les enfants sont importants car ils posent à chaque fois les bonnes questions, ils cherchent également à mieux connaître le passé de celui ou celle qui vit avec eux. Et puis il y a le voisin, sympa, qui vient donner un coup de main mais qui révèle, lui aussi, une partie de l'histoire de cette maison et de son propriétaire.
    Et si on la gardait ? La question est posée par les enfants mais aussi les petits enfants qui découvrent leurs racines dans ce lieu et une autre façon de vivre.
    Cette maison est fédératrice, les enfants s'y sentent chez eux, c'est le lieu de leurs jeunesses, de leurs jeux, de leurs apprentissages et elle leur ressemble.
    C'est plein de nostalgie, de sourires, de souvenirs (par le jeu des fonds de couleur pour les retours en arrière), de tendresse et pour chacun, je pense, cela nous fait penser à un petit coin de notre enfance……
    Et si on la gardait ????
    Tout d'abord c'est un beau livre, présenté, pour moi, comme un album photos familial qui contient toutes les images du passé.
    Après le décès de leur père trois enfants reviennent d'abord chacun leur tour dans la maison vide puis ils s'y retrouvent tous ensemble.
    Le premier, José, c'est l'artiste de la famille, ne sachant pas bricoler bien au contraire tout s'aggrave quand il veut réparer. Il est accompagné de sa femme.
    Puis c'est le tour de Vincente, l'aîné de la fratrie, digne descendant de son père, bricoleur astucieux mais râleur accompagné de sa femme Sylvia et son fils.
    La dernière c'est Carla, la fille, celle qui a pris en charge son père durant les derniers mois afin de l'aider dans les démarches. Elle est mariée avec Cristobal.
    Tous arrivent déterminés à ranger, trier, réparer afin de mettre la maison en vente le plus rapidement possible mais au fur et à mesure les souvenirs remontent et la décision de vendre n'est plus aussi certaine ni évidente.
    Chaque objet est lourd de moments passés ensemble. Cette maison ils l'ont construite ensemble avec leurs parents, petit à petit et elle est le socle de leur famille. Chacun a des souvenirs différents suivant les caractères, les centres d'intérêt et ce qu'ils ont vécu auprès de leur père et de cette maison. C'est un peu comme le bilan de leur jeunesse : ce qu'ils ont appris, ce qu'ils en ont fait et ce qu'ils veulent transmettre.
    Les conjoints et même les enfants sont importants car ils posent à chaque fois les bonnes questions, ils cherchent également à mieux connaître le passé de celui ou celle qui vit avec eux. Et puis il y a le voisin, sympa, qui vient donner un coup de main mais qui révèle, lui aussi, une partie de l'histoire de cette maison et de son propriétaire.
    Et si on la gardait ? La question est posée par les enfants mais aussi les petits enfants qui découvrent leurs racines dans ce lieu et une autre façon de vivre.
    Cette maison est fédératrice, les enfants s'y sentent chez eux, c'est le lieu de leurs jeunesses, de leurs jeux, de leurs apprentissages et elle leur ressemble.
    C'est plein de nostalgie, de sourires, de souvenirs (par le jeu des fonds de couleur pour les retours en arrière), de tendresse et pour chacun, je pense, cela nous fait penser à un petit coin de notre enfance……
    Et si on la gardait ????

    comment Commentaire (0)
  • Deux frères et une soeur, que la vie a plus ou moins séparé, se retrouvent dans une résidence secondaire construite été après été par leur père aujourd'hui décédé depuis un an. La vente de cette maison qui a quand même gâché pas mal de leurs vacances est à l'ordre du jour. Les discussions...
    Voir plus

    Deux frères et une soeur, que la vie a plus ou moins séparé, se retrouvent dans une résidence secondaire construite été après été par leur père aujourd'hui décédé depuis un an. La vente de cette maison qui a quand même gâché pas mal de leurs vacances est à l'ordre du jour. Les discussions commencent entre nostalgie, joie de vivre et quelques petites rancoeurs. Mais les souvenirs resurgissent à l'évocation des moments passés ou en la redécouverte d'un objet. Et puis, l'image du père hante les enfants. Même s'il était dur à la tâche, assez intransigeant, son aura traîne encore parmi les murs et dans la tête de sa descendance. La peur de quelque part tourner la page, fait hésiter quant à la cession de cet endroit qui les a toujours réunis.
    Album fragile et tendre" La maison" parlera sans doute à beaucoup de monde. Le deuil et ses suites, ses retrouvailles familiales, ici assez douces, font partie de l'histoire de tout un chacun. Paco Roca saisit avec beaucoup de sensibilité ces instants si fragiles et sait à merveille restituer les valses hésitations d'une mémoire qui s'interfère toujours lorsque les décisions de se séparer des biens d'un défunt se présentent. Sans pathos, ni hystérie, l'album surprend par son habile imbrication de flash backs et par sa capacité à dévoiler les indicibles atermoiements d'êtres désormais face à leur destin.

    comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.