Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

La lutte des classes

Couverture du livre « La lutte des classes » de Ascanio Celestini aux éditions Les Allusifs
Résumé:

Ascanio Celestini évoque l'Italie des délaissés à travers l'histoire de certains habitants d'un immeuble de la périphérie de Rome. La lutte des classes est un roman polyphonique avec des personnages distincts, rassemblés et qui se croisent, au tempo crescendo, avec des situations, malgré le... Voir plus

Ascanio Celestini évoque l'Italie des délaissés à travers l'histoire de certains habitants d'un immeuble de la périphérie de Rome. La lutte des classes est un roman polyphonique avec des personnages distincts, rassemblés et qui se croisent, au tempo crescendo, avec des situations, malgré le tragique du quotidien, qui ont une fantaisie d'invention. Un livre tonique.
Le roman s'ouvre avec Salvatore, un gamin en phase de puberté qui vit avec son grand frère Nicola et son oncle. Le jeune Salvatore s'interroge sur la disparition de ses parents. La mère serait morte après avoir ingéré de l'acide et le père aurait disparu en Chine. Salvatore s'intéresse au sexe, interroge son grand-frère sur ses expériences sexuelles et les prostituées qui lui plaisent surtout quand elles sont vieilles comme celle qui habite au dernier étage de leur immeuble. Il y a aussi Marinella. solitaire et révoltée en raison de son bec-de-lièvre, qui travaille, comme le frère de Nicola, dans un centre d'appel téléphonique. Son travail est pénible et mal payé. Le seul qui s'intéresse à elle est un voisin de palier, un patron de bar qui s'est mis en retraite anticipée. Quant à Nicola, le grand frère de Salvatore, il raconte en détail tout le mécanisme de l'exploitation du centre d'appel. Nicola va se retrouver au centre des luttes qui agitent l'entreprise. En même temps, il gère la vie familiale, c'est-à-dire l'oncle vissé sur son fauteuil et le petit frère à qui il apporte une affection certaine mais pas toujours adaptée. Il lui raconte ses histoires de sexe, il affuble la vérité pour lui faire plaisir. Patrizia, par qui l'événement arrive, élevée dans la religion, croyante et pratiquante pendant de nombreuses années, s'est révoltée contre ce qu'elle considérait comme inutile. Un jour où l'absurdité de sa vie et la fatigue lui tombent dessus, elle laisse le robinet de gaz ouvert, et provoque l'explosion dans cet immeuble vétuste où rien n'est en conformité.

Donner votre avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.