Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

La liste de mes envies

Couverture du livre « La liste de mes envies » de Gregoire Delacourt aux éditions Lgf
  • Date de parution :
  • Editeur : Lgf
  • EAN : 9782253168539
  • Série : (-)
  • Support : Poche
Résumé:

Les femmes pressentent toujours ces choses-là. Lorsque Jocelyne Guerbette, mercière à Arras, découvre qu'elle peut désormais s'offrir tout ce qu'elle veut, elle se pose la question : n'y a-t-il pas beaucoup plus à perdre ?
Grégoire Delacourt déroule ici une histoire forte d'amour et de hasard.... Voir plus

Les femmes pressentent toujours ces choses-là. Lorsque Jocelyne Guerbette, mercière à Arras, découvre qu'elle peut désormais s'offrir tout ce qu'elle veut, elle se pose la question : n'y a-t-il pas beaucoup plus à perdre ?
Grégoire Delacourt déroule ici une histoire forte d'amour et de hasard. Une histoire lumineuse aussi, qui nous invite à revisiter la liste de nos envies.

Donner votre avis

Articles (5)

  • Conversation virtuelle entre Grégoire Delacourt et Bénédicte à propos de son roman On ne voyait que le bonheur
    Conversation virtuelle entre Grégoire Delacourt et Bénédicte à propos de son roman On ne voyait que le bonheur

    Grégoire Delacourt s'est fait connaître avec son roman La liste de mes envies, adapté récemment au cinéma, et depuis, le succès ne l'a plus quitté. Son dernier roman, On ne voyait que le bonheur augure le même parcours mais il prend une nouvelle dimension étant en lice pour le Prix Goncourt.

  • Au top des lectures de l’été : une sélection de pépites littéraires
    Au top des lectures de l’été : une sélection de pépites littéraires

    Depuis l’automne 2011, quelques pépites ont vu le jour, alors si vous les avez manquées, la période estivale s’avère propice à ce rattrapage, pur plaisir littéraire. Entre les découvertes, les auteurs primés, les confirmés toujours aussi talentueux, que de styles à découvrir. A commencer par un titre qui donne le ton et qui fait un tabac, La listes de mes envies de Grégoire Delacourt. Alors, bel été et bonnes lectures !

  • Grégoire Delacourt, reporter d'un jour à la foire du livre de Brive
    Grégoire Delacourt, reporter d'un jour à la foire du livre de Brive

    Grégoire Delacourt, auteur à succès avec son roman "La liste de mes envies", a accepté d'être reporter d'un jour à la foire du livre de Brive pour lecteurs.com et il nous fait part de ses auteurs et de ses livres préférés.

  • Librairie Thuard

    Nathalie Pelletey, de la libraire Thuard, située 24 rue de l'étoile au Mans,  vous présente ses coups de coeur du moment.

Avis (95)

  • J'ai beaucoup aimé la simplicité de l'écriture. Le sujet assez simple, si il en est, j'ai été séduite par le thème autour du dit sujet. Un roman agrèable à lire.
    Voir plus

    J'ai beaucoup aimé la simplicité de l'écriture. Le sujet assez simple, si il en est, j'ai été séduite par le thème autour du dit sujet. Un roman agrèable à lire.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Lecture très facile. Ecriture simple. Cette histoire est celle de n'importe qui. Mais pousse à se remettre en question. Ce livre est arrivé à point nommé alors que je faisais ma propre liste de mes envies.... :)

    Lecture très facile. Ecriture simple. Cette histoire est celle de n'importe qui. Mais pousse à se remettre en question. Ce livre est arrivé à point nommé alors que je faisais ma propre liste de mes envies.... :)

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Le doigt du malin qui désigne mes lectures m'a fait enchaîner "Bon rétablissement" de Marie-Sabine Roger (La Brune) et cette "Liste de mes envies" . Je me venge de leur "sucrosité" [néologisme du vocabulaire œnologique] en liant les deux commentaires. L'un et l'autre font dans l'ordinaire,...
    Voir plus

    Le doigt du malin qui désigne mes lectures m'a fait enchaîner "Bon rétablissement" de Marie-Sabine Roger (La Brune) et cette "Liste de mes envies" . Je me venge de leur "sucrosité" [néologisme du vocabulaire œnologique] en liant les deux commentaires. L'un et l'autre font dans l'ordinaire, donnant la parole à ceux dont le discours populiste dit qu'on ne leur donne jamais la parole. « Et nous, les petits, les obscurs, les sans-grade »... La tirade de Flambeau leur rend les honneurs, sous la plume d'Edmond Rostand dans L'Aiglon. Mais, que peut-il leur arriver qui inspire le roman ?
    Comme à tout un chacun, l'accident (ou la maladie) et l’hôpital (premier livre) ; ou, comme à personne, le gros lot et les millions (livre suivant). A ces élu(e)s du destin et du hasard que n'ont corrompus ni l'argent, ni le sexe, ni le pouvoir, leur Pygmalion prêtent naturellement de bons sentiments... Stop, catéchisme "gidien" : "Ce n'est pas avec de bons sentiments qu'on fait de la bonne littérature", credo auquel j'adhère, renseigné par la longue file des rayons de ma bibliothèque.
    A partir de là diverge mon jugement sur les deux romans. A force de sirop, "Bon rétablissement" écœure la bonne volonté et décourage le goût, quand Grégoire Delacourt, publicitaire chevronné qui débute en écriture (deuxième roman), relève le plat et accroche l'attention. Cuisinier averti, il livre avec "La Liste de mes envies" une variation sucrée-salée qui flatte les papilles sans prétendre à la haute gastronomie.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Je n’ai pas été déçue par ce roman savoureux, truffé de détails et de bons mots. Grégoire Delacourt, on l’avait déjà compris avec L’Ecrivain de la famille (plusieurs fois primé), a un incomparable sens de la formule. Il en use et en abuse pour mieux modeler des personnages pétris de défauts,...
    Voir plus

    Je n’ai pas été déçue par ce roman savoureux, truffé de détails et de bons mots. Grégoire Delacourt, on l’avait déjà compris avec L’Ecrivain de la famille (plusieurs fois primé), a un incomparable sens de la formule. Il en use et en abuse pour mieux modeler des personnages pétris de défauts, pour garnir de rubans et autres dentelles cette Jocelyne, nous la rendant ainsi attachante, inoubliable. Grégoire Delacourt comprend mieux les femmes que bon nombre d’entre elles ; il comprend aussi l’impuissance des hommes à les aimer parfois.

    Avec tout cela, il ficelle un roman aussi joli que sensible, qui met en scène le fantasme de tout un chacun : gagner beaucoup, beaucoup d’argent. De l’argent à ne plus savoir quoi en faire.
    Et La liste de mes envies, emmenée par la plume douce et très accessible de Grégoire Delacourt, se fait une ballade pleine de surprises entre Arras, Paris, Bruxelles et la Côte d’Azur.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Ce petit roman est un concentré d'émotions. Jo m'a fait partager son bonheur simple, ses craintes, son histoire de mère, de fille et de femme. Cette jeune femme boulotte, pas très belle doit renier ses rêves pour se contenter d'une réalité très provinciale, mais elle sait se satisfaire du...
    Voir plus

    Ce petit roman est un concentré d'émotions. Jo m'a fait partager son bonheur simple, ses craintes, son histoire de mère, de fille et de femme. Cette jeune femme boulotte, pas très belle doit renier ses rêves pour se contenter d'une réalité très provinciale, mais elle sait se satisfaire du bonheur que le destin lui accorde.
    Le personnage est très attachant dans sa résignation heureuse, sa compréhension permanente de son entourage, sa bienveillance naturelle.L'auteur construit son personnage en nous donnant des références de son enfance. J'ai inévitablement pensé au personnage de L'élégance du hérisson, un personnage noble dans sa simplicité.
    Elle peut paraître un peu naïve, voire idiote de se résigner à la simplicité mais je la comprends tellement bien.
    " Je possédais ce que l'argent ne pouvait pas acheter mais juste détruire."
    Pourtant, il est inévitable que trop d'argent fasse émerger de vilains sentiments et tous les contes possèdent un vilain personnage.
    La morale de l'histoire est simple, la philosophie assez banale. On pourrait dire, sans jeu de mots, que c'est une histoire cousue de fil blanc. Mais, cela fonctionne tellement bien grâce au style léger et maîtrisé de l'auteur qui laisse passer toutes les émotions de la narratrice.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • au départ on pense avoir à faire à un roman léger, drôle mais on est vite rattrapé par quelque chose de plus profond qui oblige à une réflexion assez intéressante sur le bonheur et sur nos besoins et nos envies. Grégoire delacourt réussit à se mettre dans la peau d'une femme avec brio et quelle...
    Voir plus

    au départ on pense avoir à faire à un roman léger, drôle mais on est vite rattrapé par quelque chose de plus profond qui oblige à une réflexion assez intéressante sur le bonheur et sur nos besoins et nos envies. Grégoire delacourt réussit à se mettre dans la peau d'une femme avec brio et quelle femme: derrière la caricature d'une bonne épouse un peu terne, forte, dotée d'humour et de sagesse, il a su la porter par son style et en faire pour le coup une héroïne forte et pleine de sagesse. Son écriture résolument moderne, son style épuré, tantôt poétique, tantôt cash, lui permet de transmettre une kyrielle d'émotions, fait preuve de grande sensibilité. Certains passages sont émouvants, parfois poignants.......petit bémol 186 pages, c'est un peu court, le lecteur aurait besoin d'un peu plus pour que le personnage principal de Jocelyne soit un peu plus "consistant"

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Ce très beau roman, est, en plus du remarquable portrait d'une femme vieillissante, une très belle fable sur le bonheur et l'argent qui peut se résumer à ces quelques mots pris page 140 :
    " Je possédais ce que l'argent ne pouvait pas acheter mais juste détruire.
    Le bonheur.
    Mon bonheur, en...
    Voir plus

    Ce très beau roman, est, en plus du remarquable portrait d'une femme vieillissante, une très belle fable sur le bonheur et l'argent qui peut se résumer à ces quelques mots pris page 140 :
    " Je possédais ce que l'argent ne pouvait pas acheter mais juste détruire.
    Le bonheur.
    Mon bonheur, en tout cas. Le mien. Avec ses défauts. Ses banalités. Ses petitesses. Mais le mien.
    Immense. Flamboyant. Unique."
    Pour moi une vraie découverte.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.