Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

La liberté des oiseaux

Couverture du livre « La liberté des oiseaux » de Anja Baumheier aux éditions Les Escales
Résumé:

De nos jours, Theresa reçoit une mystérieuse lettre annonçant le décès de sa soeur aînée Marlene. C'est à n'y rien comprendre. Car Marlene est morte il y a des années. C'est du moins ce que lui ont toujours dit ses parents. Intriguée, Theresa, accompagnée de son autre soeur Charlotte, part en... Voir plus

De nos jours, Theresa reçoit une mystérieuse lettre annonçant le décès de sa soeur aînée Marlene. C'est à n'y rien comprendre. Car Marlene est morte il y a des années. C'est du moins ce que lui ont toujours dit ses parents. Intriguée, Theresa, accompagnée de son autre soeur Charlotte, part en quête de réponses. Se révèle alors l'histoire de leurs parents, l'arrivée à Berlin au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, la carrière de leur père dans la Stasi, la suspicion et la paranoïa, l'influence terrible de son chef, Kolia. Mais surtout, la personnalité rebelle de Marlene, qui rêvait de fuir à l'Ouest...

Grande saga au formidable souffle romanesque, La Liberté des oiseaux retrace quatre-vingts ans d'histoire allemande et nous plonge au coeur de destinées ballottées par l'Histoire.

Donner votre avis

Avis (4)

  • De nos jours, Theresa reçoit une mystérieuse lettre annonçant le décès de sa sœur aînée Marlene. C’est à n’y rien comprendre. Car Marlene est morte il y a des années. C’est du moins ce que lui ont toujours dit ses parents. Intriguée, Theresa, accompagnée de son autre sœur Charlotte, part en...
    Voir plus

    De nos jours, Theresa reçoit une mystérieuse lettre annonçant le décès de sa sœur aînée Marlene. C’est à n’y rien comprendre. Car Marlene est morte il y a des années. C’est du moins ce que lui ont toujours dit ses parents. Intriguée, Theresa, accompagnée de son autre sœur Charlotte, part en quête de réponses. Se révèle alors l’histoire de leurs parents, l’arrivée à Berlin au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, la carrière de leur père dans la Stasi, la suspicion et la paranoïa, l’influence terrible de son chef, Kolia. Mais surtout, la personnalité rebelle de Marlene, qui rêvait de fuir à l’Ouest…

    Un roman ultra bien écrit qui nous fait voyager en Allemagne et dans le temps.
    En effet, les chapitres alternent maintenant, les années 60, les années 80 et 90.
    On suit l'après-guerre en Allemagne, la construction du mur et la mise en place de l'idéologie communiste.
    Il nous permet de prendre conscience des réalités de la vie en RDA.
    Anna parvient à nous faire entrer dans cette société, où pouvoir, despotisme, corruption, espionnage, délation règnent en maîtres absolus.
    Et cela même au sein des familles...

    J'ai eu un peu de mal à rentrer dedans, à savoir qui est qui au fur et à mesure de l'évolution de l'Histoire, mais je n'ai jamais eu le sentiment de m'ennuyer tant les enseignements sont précieux sur cette utopie historique.
    Mais passé les 40eres pages, j'ai été plonge dans cette histoire familiale entremêlée de drames, de joies, de révélations et de non-dits.
    Une écriture fluide, très bien documentée et agréable à lire.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Les Escales ont publié en novembre dernier ce roman au doux titre métaphorique qui s'épanche sur l'histoire de l'Allemagne d'après-guerre, divisée en une République fédérale et une République démocratique, cette Allemagne même ou l'auteure Anja Baumheier a passé sa jeunesse. La liberté des...
    Voir plus

    Les Escales ont publié en novembre dernier ce roman au doux titre métaphorique qui s'épanche sur l'histoire de l'Allemagne d'après-guerre, divisée en une République fédérale et une République démocratique, cette Allemagne même ou l'auteure Anja Baumheier a passé sa jeunesse. La liberté des oiseaux est le premier roman de l'auteure allemande, qui consacre également ses deux autres romans à l'Allemagne de l'Est. C'est un contexte historique passionnant, un secret de famille intrigant, le synopsis a tout pour plaire, la couverture assez riche en symboles m'a plu immédiatement, ce furent les raisons qui m'ont poussée à lire ce roman.

    Tout part de Rostock, tout revient à Rostock, ville hanséatique de Mecklembourg-Poméranie, un land de l'Allemagne de l'Est. Si la fin de la guerre a laissé l'Allemagne démantelée et exsangue, avec l’intégration à l'union soviétique en Allemagne de l'Est, c'est aussi le début d'un nouvel espoir : celui d'un retour à une vie normale, libre, paisible, peut-être prospère. Ce sont les promesses pleines d'attrait - et d'illusions, mais ça, on le saura qu'un peu plus tard - du collectivisme soviétique, du socialisme à la sauce autocratique. Toujours est-il, cette bulle d'espoir est ce qui a permis au peuple est-allemand de reprendre pied, se mettre au travail, construire une famille. C'est exactement la façon dont la famille Groen se bâtit : Johannes rencontre Elisabeth dans ce que l'on appelait le bureau des personnes déplacées, il rentre dans la Stasi, fier et certain de ses choix, convaincu de contribuer à une idéologie qui saura amorcer une nouvelle ère dans cette partie de l'Allemagne.

    Même si l'intrigue, du moins celle dans le passé, car deux temporalités exposées sur deux fils narratifs se relaient, prend un peu de temps pour s'amorcer, il n'y a pas de moment où l'on s'ennuie, car il est aussi l'occasion de se rendre compte de la vie en RDA au-delà de toutes les représentations que l'on s'est fait par le biais des livres d'histoire ou des reportages télévisuels. Le temps de se prendre conscience du désenchantement progressif, au point de vue professionnel pour Johannes, abruti par les heures de présence à la Stasi, qui a du mal à s'habituer à l'omnipotence de ses supérieurs et de l'invasion et la mainmise de la sphère personnelle par le gouvernement en place. Et au point de vue personnel pour Elisabeth.

    À travers le destin de cette famille, Anja nous dessine cette société est-allemande et les mécanismes du pouvoir perverti par les ambitions personnelles et les appétits despotiques de certains qui ont fait de la RDA une réplique d'une république socialiste dont le secret, l'espionnage et la délation sont les principes essentiels. D'ailleurs, est-il si étonnant que dans une société nourrie au culte du secret, les mêmes mécanismes aient été utilisés et reproduits à l’intérieur de la cellule familiale ? Les Groen sont l'exemple même de la famille qui a fait les frais du despotisme impitoyable de la gouvernance est-allemande : on prend conscience de la tyrannie de l'ordre appliquée à l'un des membres de cette famille. J'y ai appris, avec une certaine incrédulité, qu'ils procédaient à des marchandages de leurs prisonniers politiques, en les "vendant" littéralement à l'ouest. Nous sommes bien loin des valeurs d'humanité prônées à l'instauration de la RDA.

    Même si parfois les fils narratifs ont tendance à s’emmêler, surtout en ce qui concerne la narration au présent, la famille Groen réserve son lot de surprises, de drames, d'élément sacrifié et perdus, un peu plus qu'une famille normale certes, à la fois victimes de circonstances historiques qu'ils ont subies, de la faiblesse de certains, de la mégalomanie d'autres. En somme, c'est une famille aussi divisée que le fut l'Allemagne, et même si c'est au prix de l'existence écourtée et abîmée d'un de ses membres, le temps de la réunification est peut-être venu.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Ce roman propose une saga familiale bouleversante prise en étau entre une Allemagne RDA et RFA. Dans les années 60, en RDA, Johannes et Elizabeth se rencontrent, c’est un coup de foudre immédiat et un joli mariage. Johannes a eu une enfance malheureuse, sans père. Lorsqu’il croise Kolia, pro...
    Voir plus

    Ce roman propose une saga familiale bouleversante prise en étau entre une Allemagne RDA et RFA. Dans les années 60, en RDA, Johannes et Elizabeth se rencontrent, c’est un coup de foudre immédiat et un joli mariage. Johannes a eu une enfance malheureuse, sans père. Lorsqu’il croise Kolia, pro soviétique, qui le traite comme un père, il accepte sa proposition de travail et devient espion pour le régime de la RDA. Ce choix va influencer la vie de sa famille sur les quarante années suivantes. Les chapitres alternent entre la vie dans les années soixante et aujourd’hui. Les chapitres sont courts et la plume fluide. Un secret dramatique plonge la famille dans la tourmente. Le puzzle se reconstitue au fur et à mesure de l’avancement dans la lecture et garde le lecteur accroché au récit.
    La,liberté des oiseaux est un premier roman très bien achevé qui emporte dans cette sage familiale en prise avec l’Histoire et ancrée dans son temps.
    #Netgalleyfrance #lalibertedesoiseaux

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Le roman fait alterner deux périodes : les années qui ont suivi l’abdication de l’Allemagne en 1945, et la période actuelle. Les personnages évoluent entre Berlin et Rostock, une petite ville portuaire du nord de l’Allemagne.

    La République Démocratique Allemande est en train de s’installer et...
    Voir plus

    Le roman fait alterner deux périodes : les années qui ont suivi l’abdication de l’Allemagne en 1945, et la période actuelle. Les personnages évoluent entre Berlin et Rostock, une petite ville portuaire du nord de l’Allemagne.

    La République Démocratique Allemande est en train de s’installer et multiplie avec le temps les restrictions de circulation entre Berlin Est et Berlin Ouest jusqu’à l’érection du mur qui va définitivement scinder Berlin en deux entités imperméables.

    La famille Groen adhère aux idées de renouveau d’une doctrine qui les séduit sur le papier. Mais au coeur de la famille, une brebis galeuse attire l’attention par ses provocations, mettant en péril les autres membres de la famille : des décisions extrêmement difficiles seront prises.

    En 2015, Theresa Groen apprend qu’elle hérite d’une maison, en copropriété avec un homme dont elle n’a jamais entendu parler ! C’est étrange mais ce qui est le plus étonnant, c’est que le testatrice a été déclarée morte vingt ans plus tôt !

    L’histoire familiale est lourde de secrets que le lecteur découvrira peu à peu, aidé en cela par l’enquête d’Anna la fille de Theresa.

    Intrigue classique sur le thème du secret, des non-dits qui un jour ou l’autre sèment la zizanie:

    "Theresa et Marlène. Leur destinée est le plus grand drame de ma vie. Je donnerais tout pour pouvoir remonter le temps et faire en sorte quel les choses se soient passés autrement. Mais c'est trop tard. Et aujourd'hui, la vérité réduirait notre famille à néant."

    Le roman a aussi le mérite d’attirer l’attention sur ces années d’édification de la RDA et de l’histoire de cette utopie qui sera déboulonnée en 1989.


    Le roman est attractif pour l’intrigue qui dévoile peu à peu une histoire de famille complexe et pour l’aspect historique portant sur une période peu fréquemment explorée en littérature.

    Merci à Netgalley et aux éditions Les escales.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.