La goûteuse d'Hitler

Couverture du livre « La goûteuse d'Hitler » de Rosella Postorino aux éditions Albin Michel
  • Date de parution :
  • Editeur : Albin Michel
  • EAN : 9782226401854
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

1943. Reclus dans son quartier général en Prusse orientale, terrorisé à l'idée que l'on attente à sa vie, Hitler a fait recruter des goûteuses. Parmi elles, Rosa.
Quand les S.S. lui ordonnent de porter une cuillerée à sa bouche, Rosa s'exécute, la peur au ventre : chaque bouchée est peut-être... Voir plus

1943. Reclus dans son quartier général en Prusse orientale, terrorisé à l'idée que l'on attente à sa vie, Hitler a fait recruter des goûteuses. Parmi elles, Rosa.
Quand les S.S. lui ordonnent de porter une cuillerée à sa bouche, Rosa s'exécute, la peur au ventre : chaque bouchée est peut-être la dernière. Mais elle doit affronter une autre guerre entre les murs de ce réfectoire : considérée comme « l'étrangère », Rosa, qui vient de Berlin, est en butte à l'hostilité de ses compagnes, dont Elfriede, personnalité aussi charismatique qu'autoritaire.
Pourtant, la réalité est la même pour toutes : consentir à leur rôle, c'est à la fois vouloir survivre et accepter l'idée de mourir.
Couronné en Italie par le prestigieux prix Campiello, ce roman saisissant est inspiré de l'histoire vraie de Margot Wölk. Rosella Postorino signe un texte envoûtant qui, en explorant l'ambiguïté des relations, interroge ce que signifie être et rester humain.

« Ce livre où l'on parle d'amour, de faim, de survie et de remords vous reste gravé dans le coeur. » Marie Claire Italie

Donner votre avis

Avis(7)

  • Un portrait de femme passionnant qui s'interroge sur la fidèlité ,l'amour tout cela dans une tension exarcerbée: venue rejoindre les parents de son mari Gregor parti combattre ,elle se trouve enrôlée comme goûteuse auprès d'Hitler.Un angle original,une étude "sociologique" plus qu'historique de...
    Voir plus

    Un portrait de femme passionnant qui s'interroge sur la fidèlité ,l'amour tout cela dans une tension exarcerbée: venue rejoindre les parents de son mari Gregor parti combattre ,elle se trouve enrôlée comme goûteuse auprès d'Hitler.Un angle original,une étude "sociologique" plus qu'historique de ces femmes embrigadées,leurs points de vue sur l'amour,celles-ci tissent des relations,parfois des amitiés.Et les besoins du corps dans tout cela!De l'émotion tout au long de ces pages qu'on "avale"!des interrogations aussi;un point de vue différent sur les dernières années du nazisme,la reconstruction après ces moments destructeurs,un livre qui amène à la réflexion,haletant de bout en bout;même si la noirceur domine alors qu'il est beaucoup question d'amour!

    comment Commentaire (1) flag Signalez un abus
  • Fin 1943, Rosa part vivre chez ses beaux parents qui habitent non loin de la Tanière du Loup, pendant que Gregor son mari est mobilisé. Elle est rapidement « recrutée » pour faire partie d’un groupe de jeunes femmes ayant pour obligation de goûter chaque plat destiné au Führer.
    Ce roman est...
    Voir plus

    Fin 1943, Rosa part vivre chez ses beaux parents qui habitent non loin de la Tanière du Loup, pendant que Gregor son mari est mobilisé. Elle est rapidement « recrutée » pour faire partie d’un groupe de jeunes femmes ayant pour obligation de goûter chaque plat destiné au Führer.
    Ce roman est particulièrement touchant, Rosa en est le personnage principal, elle va nous conter sa vie au quotidien pendant cette terrible période. On vit au côté de Rosa la vie d’une jeune femme allemande de son temps, ce retour en arrière est extrêmement bien documenté avec des éléments historiques qui jalonnent la chronologie et pour le reste de l’histoire et bien faites confiance au talent de l’auteure pour savoir combler les trous de manière réaliste et tout à fait crédible. On frisonne avec elle lors de la première bouchée avalée qui pourrait contenir du poison et surtout on imagine quelle peur vous prend à chaque repas forcé. La mort, la soumission et la peur son omniprésent et ne laisse aucun moment de répits. Lentement, ces femmes vont apprendre à se connaître, certaines feront preuve de lâcheté, de courage, de solidarité. On ne croirait pas que dans un tel environnement il puisse y avoir une histoire d’amour, d’ailleurs peut-on vraiment la nommer ainsi ? Et pourtant c’est toute une palette de sentiments que Rosa et ses compagnes d’infortune vont vivre, des petits joies au grand malheur en passent par la culpabilité qui vous ronge. Ce troisième Reich en pleine déconfiture nous fait passer de la petite histoire des hommes à la grande. Avec le recul, on a bien du mal à imaginer ce que la vie en pleine guerre devait être et lire ce genre de récit nous fait toucher du doigt, d’une certaine manière la vie côté allemand à cette époque. Mon cœur se fend en sachant que le personnage de Rosa prend sa source d’une histoire vraie, celle de Margot Wölk, une parmi les quinze goûteuses enrôlées de force à la Tanière du Loup afin de goûter les plats avant qu’ils ne soient ingérés par Hitler. Un livre captivant sur un destin hors du commun. Bonne lecture.

    comment Commentaire (1) flag Signalez un abus
  • Elles sont dix, dix femmes devant une assiette, la faim au ventre mais surtout la peur nouant leurs entrailles et on leur ordonne de manger ! Elles ont été recrutées de force pour goûter les plats qui vont être servis à Hitler, à Gross-Partsch, en Prusse orientale. C’est près de ce village que...
    Voir plus

    Elles sont dix, dix femmes devant une assiette, la faim au ventre mais surtout la peur nouant leurs entrailles et on leur ordonne de manger ! Elles ont été recrutées de force pour goûter les plats qui vont être servis à Hitler, à Gross-Partsch, en Prusse orientale. C’est près de ce village que se trouve Wolfsschanze, la Tanière du Loup, où le Fürher a passé plus de huit cents jours. Après une heure d’attente pour voir si aucun poison ne fait effet, celui qui met l’Europe et le monde à feu à sang, peut manger tranquille…

    Rosella Postorino commence ainsi un roman découvert grâce à Babelio, un livre étonnant, prenant, passionnant, intrigant, bouleversant. Elle s’est appuyée sur le témoignage très tardif, à 95 ans, de Margot Wölk, la dernière goûteuse d’Hitler en vie. C’est elle qui lui a inspiré son personnage principal : Rosa Sauer.
    Celle-ci a 26 ans, son mari, Gregor, est sur le front russe et elle a quitté Berlin sous les bombes pour se réfugier chez ses beaux-parents : « Je préférais mourir dans un endroit étrange, plutôt que dans ma ville, où je ne n’avais plus personne. »
    En alternance avec les scènes de dégustation obligatoire sous la surveillance sévère des SS, Rosella Postorino m’a plongé dans la vie quotidienne du peuple allemand sous le IIIe Reich, à Berlin puis dans ce village où Rosa croyait trouver paix et sécurité. Tout au contraire, voilà « la Berlinoise », comme on l’appelle, prise dans un engrenage mêlant attirance physique, crainte et peur du pire à chaque instant.
    Payée pour manger, La goûteuse d’Hitler doit s’y habituer. J’ai aussi fait connaissance avec les autres femmes qui se retrouvent régulièrement dans ce réfectoire. Des affinités se créent mais il y a la jalousie, l’hostilité et des révélations qui m’ont maintenu en haleine.
    La relation de Rosa avec le lieutenant Ziegler crée un climat morbide et anxiogène. Elle est aussi attirée, intriguée par Elfriede, femme secrète et dure à qui elle voudrait se confier mais elle doit reconnaître : « Je pensai à nouveau que nous n’avions pas le droit, nous, de parler d’amour. Nous vivions une époque infirme, qui bousculait les certitudes, démembrait les familles, mutilait tout instinct de survie. »
    On revient sur les années d’avant-guerre, Dachau ouvert en 1933, les Einsatzgruppen et la Shoah par balles, pour arriver aux journées caniculaires de juillet 1944 et cet attentat fomenté par Stauffenberg contre Hitler. Hélas, il n’atteint pas son but. Hitler est vivant et Rosella confie : « Je pensai à mon père, quand il disait que le nazisme avait dissous la lutte des classes dans la guerre des races. »

    Dans cette façon très originale d’aborder l’histoire, Rosella Postorino est allée au fond de l’intime, dans la vie quotidienne des gens au plus près du monstre et de tous ceux qui l’ont aidé, soutenu, montrant un peuple abusé et tant de vies souillées, brisées, sacrifiées… Pourquoi ?

    Au cours de ma lecture, j’ai été sensible à la tendresse et à l’émotion bien traduites par l’auteure. J’ai beaucoup aimé sa façon d’écrire sans rien occulter de la vie, mettant en avant tous les sentiments, des plus forts aux plus contradictoires.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Rosa a été désignée pour devenir, avec d’autres jeunes-femmes allemandes, une des goûteuses d’Hitler. Chaque jour, un camion vient les chercher et chaque repas peut être le dernier.
    Ne parler que de ça aurait fait un livre bien plat forcément, l’auteure développe donc les liens qui se créent...
    Voir plus

    Rosa a été désignée pour devenir, avec d’autres jeunes-femmes allemandes, une des goûteuses d’Hitler. Chaque jour, un camion vient les chercher et chaque repas peut être le dernier.
    Ne parler que de ça aurait fait un livre bien plat forcément, l’auteure développe donc les liens qui se créent entre ses femmes à qui l’on n’a pas laissé le choix sur ce « travail ». Le mari de Rosa, parti au front, est porté disparu, elle vit chez ses beaux-parents envers qui elle culpabilise car elle entretient secrètement une relation avec un officier allemand.
    On découvre le quotidien qu’ont pu vivre certains allemands pendant la guerre. Ici, celui d’une allemande, qui a dû subir la guerre à sa façon, en tant que goûteuse.

    Au final, si l’histoire se laisse lire, je n’ai pas été plus emballée que ça.
    L’inspiration de l’auteure lui est venue de l’interview d’une véritable goûteuse d’Hitler qui aura attendu la fin de sa longue vie (96 ans si je ne me trompe pas) avant d’oser avouer qu’elle avait travaillé pour Hitler. Une honte ressentie par le personnage de Rosa et ce malgré le fait que cela lui fut imposé.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com