La fatigue d'être soi ; dépression et société

Couverture du livre « La fatigue d'être soi ; dépression et société » de Alain Ehrenberg aux éditions Odile Jacob

4

1 note

  • Date de parution :
  • Editeur : Odile Jacob
  • EAN : 9782738108593
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Fatigue, inhibition, insomnie, anxiété, indécision : la plupart des difficultés rencontrées dans la vie quotidienne sont aujourd'hui assimilées à de la dépression.
Croisant l'histoire de la psychiatrie et celles des modes de vie, Alain Ehrenberg suggère que cette " maladie " est inhérente à une... Lire la suite

Fatigue, inhibition, insomnie, anxiété, indécision : la plupart des difficultés rencontrées dans la vie quotidienne sont aujourd'hui assimilées à de la dépression.
Croisant l'histoire de la psychiatrie et celles des modes de vie, Alain Ehrenberg suggère que cette " maladie " est inhérente à une société où la norme n'est plus fondée sur la culpabilité et la discipline, mais sur la responsabilité et l'initiative ; elle est la contrepartie de l'énergie que chacun doit mobiliser pour devenir soi-même. Et si la dépression était surtout le révélateur des mutations de l'individu ? " Cet ouvrage s'inscrit parmi les meilleurs travaux actuels qui cherchent à cerner le visage et la psychologie de l'homme des sociétés occidentales développées.
" La Quinzaine littéraire. " Un ouvrage qui dérange les conformismes. " Pascal Bruckner, Le Nouvel Observateur. " Ce livre devrait être sur le chevet de tout psychiatre. " Synapse.

Donner mon avis

Les derniers avis

  • 0.2

    Un essai relatant l'histoire de la psychiatrie, très documenté, écrit par le sociologue Alain Ehrenberg, directeur de recherche au CNRS, qui s'attache à étudier l'évolution de l'individu contemporain en lien avec celle de la société.

    Je le trouve moyennement accessible à la non scientifique que je suis, le jargon médical étant légion. Cependant, il devrait être une référence pour tous les psychiatres tant par la réflexion documentée qu'il apporte et le regard sur l'évolution de la manière de considérer les maladies dites psychologiques, les névroses, la dépression...

    On comprend mieux pourquoi les maux que l'on désigne sous le terme de dépression ont pris une ampleur de plus en plus importante, en lien direct avec les nécessités imposées par l'évolution des demandes de la société. Chaque individu doit faire face à de nombreuses obligations qu'il subit. il doit, pour s'intégrer, se situer toujours dans l'action et aller bien souvent au-delà de ses limites.

    L'auteur nous explique comment "la fatigue dépressive a pris le pas sur l'angoisse névrotique". Cet essai que je qualifierai de technique et de très rigoureux, nous ouvre des portes pour comprendre le monde d'aujourd'hui.

Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Widget

Code à intégrer dans votre page

Code à intégrer dans votre page

Les lecteurs en parlent...

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Ils ont lu ce livre

Du même auteur

La maladie mentale en mutation ; psychiatrie et société Alain Ehrenberg Anne Lovell ODILE JACOB

Voir tous les livres de Alain Ehrenberg Voir tous les livres de Anne Lovell

Autres éditions

La fatigue d'être soi ; dépression et société Alain Ehrenberg ODILE JACOB

4

Voir toutes les éditions