Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

La fabrique du genre

Couverture du livre « La fabrique du genre » de Marret et Le Fuste aux éditions Pu De Rennes
Résumé:

Pourquoi un ouvrage sur le genre ? pourquoi un de plus ? comme le fait remarquer philippe lejeune dans l'interview figurant dans ce volume, les études sur le genre occupent une place importante dans la recherche anglo-saxonne, qui les conçoit comme un enjeu politique majeur.
Il en va autrement... Voir plus

Pourquoi un ouvrage sur le genre ? pourquoi un de plus ? comme le fait remarquer philippe lejeune dans l'interview figurant dans ce volume, les études sur le genre occupent une place importante dans la recherche anglo-saxonne, qui les conçoit comme un enjeu politique majeur.
Il en va autrement en france. les chercheurs dans le domaine des études anglophones, ne peuvent ignorer cette question, ils lisent leurs consoeurs et confrères outre-atlantique, s'en inspirent, mais ils font montre d'une attitude plus réservée. sans doute est-ce un fait de culture, mais c'est aussi le produit d'un déplacement : alors que les études de genre sont issues des travaux des féministes de la génération des années soixante-dix, notamment hélène cixous, julia kristeva et luce irigaray, qui se positionnèrent en regard de la psychanalyste freudienne, les développement contemporains sont plus spécifiquement américains, bien que puisant leurs sources dans le post-structuralisme français , en particulier foucault, derrida, lacan, l'on pense notamment à judith butler, leo bersani ou eve sedgwick.
C'est de ce hiatus qu'est partie la recherche qui a donné lieu à cet ouvrage, avec pour perspective, à la fois de rendre compte de l'inspiration que la critique européenne puise dans la pensée anglo-saxonne, mais aussi de mettre en lumière la manière spécifique dont elle se l'approprie, voire dont elle s'en distingue. pour charpenter ce travail, les articles qui constituent ce volume ont été placés en regard d'interviews de ceux qui inspirent leurs démarches critiques.
Notre choix fut subjectif, partiel. les personnes sollicitées n'ont pas toutes souhaité ou pu répondre à nos questions.

Donner votre avis