La fabrique des mots

Couverture du livre « La fabrique des mots » de Erik Orsenna et Camille Chevrillon aux éditions Stock
  • Date de parution :
  • Editeur : Stock
  • EAN : 9782234074200
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

" Il y a des histoires qui sont des déclarations de guerre. Voilà pourquoi, moi, Jeanne, je me suis tue. J'ai préféré attendre que le temps passe. J'étais petite, à l'époque, dix ans et quelques mois. Mais l'heure est venue de parler ".
L'ignoble Nécrole a encore frappé. L'objet de sa bataille... Voir plus

" Il y a des histoires qui sont des déclarations de guerre. Voilà pourquoi, moi, Jeanne, je me suis tue. J'ai préféré attendre que le temps passe. J'étais petite, à l'époque, dix ans et quelques mois. Mais l'heure est venue de parler ".
L'ignoble Nécrole a encore frappé. L'objet de sa bataille ? Les mots. Il y en a trop, beaucoup trop. Pour faire taire tous les incurables bavards, tous les poètes, tous les chanteurs, tous les raconteurs d'histoires, tous les amoureux qui disent et redisent leur flamme, tous les humiliés qui protestent, tous les journalistes qui révèlent et, trouve-t-il, polluent de leurs nuisances sonores jusqu'à la nuit, Son Excellence le très distingué Président à vie a édité une liste, pompeusement intitulée " Circulaire VIII.2012.3917 ", celle des trente mots désormais autorisés.
Pour Mlle Laurencin et les élèves de CM2 de l'école Simon-Bolivar, c'est décidé, la guerre est déclarée.

Parmi les escales de cette croisade sur terre et sur mer bientôt suivie par l'île tout entière, on apprendra comment le Palais de justice fait les choux gras de deux brasseries aux drôles de spécialités et ce que le Pays de Tendre dit de l'amour, on découvrira qu'une salle de classe et un centre de stratégie militaire ne sont pas si éloignés et qu'une ancienne mine d'or peut renfermer bien plus précieux que le plus précieux des métaux.
Amis ou ennemis de Jeanne, en campagne ou non contre l'ignorance, on croisera le chemin d'une petite foule d'êtres et de créatures, parmi lesquels un élégant, trois jeunes à capuches, des pompiers, un Capitan accablé et très prolixe en anecdotes, un brochet plus vrai que nature, deux vieilles soeurs aussi virulentes qu'érudites, un certain M. Henri et, toujours, la furie de Nécrole...
Plus de dix ans après sa première déclaration d'amour à la grammaire, Erik Orsenna ne pouvait conclure qu'en explorant la fabrique des mots. Qui les crée ? D'où viennent-ils ? Comment combinent-ils leurs origines ? A-t-on le droit d'en inventer de nouveaux ? Si l'anglais domine toutes les autres langues, nos mots à nous seront-ils réduits à l'esclavage ? À toutes ces questions, Jeanne répond, une fois de plus, et raconte ses aventures au sein de cette mystérieuse fabrique.

Donner votre avis

Le courrier des auteurs

Erik Orsenna répond à nos questions ! (20/04/2013)

1) Qui êtes-vous ? ! Un promeneur professionnel 2) Quel est le thème central de ce livre ? Comme son nom l'indique, la manière dont se fabriquent les mots 3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ? Les humains ont inventé les mots, mais si les mots avaient inventé les humains ?» 4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ? Elle serait cubaine 5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ? La joie d'apprendre 6) Avez-vous des rituels d'écrivain ? (Choix du lieu, de l'horaire, d'une musique de fond) ? Chaque matin, 6 heures-9 heures, qu'importe le lieu 7) Comment vous vient l'inspiration ? Quand je ne comprends pas quelque chose. C'est dire que je ne manque pas de sujets. 8) Comment l'écriture est-elle entrée dans votre vie ? Vous êtes-vous dit enfant ou adolescent «un jour j'écrirai des livres» ? A dix ans, parce que je m'ennuyais, je voulais agrandir ma vie. 9) Vous souvenez-vous de vos premiers chocs littéraires (en tant que lecteur) ? Tintin et Les Trois Mousquetaires 10) Savez-vous à quoi servent les écrivains ? ! Les écrivains servent à donner la parole à ceux qui ne l'ont pas 11) Quelle place tiennent les librairies dans votre vie ? Les libraires sont pour moi comme des ports, des lieux où l'on s'embarque pour la haute mer.

Contenu proposé par lechoixdeslibraires.com

Articles (2)

  • La fabrique des mots d'Erik Orsenna
    La fabrique des mots d'Erik Orsenna

    Jeanne, Thomas, Philippe, Appolline et les autres sont de retour dans une nouvelle aventure des mots. Douze ans après la sortie de La Grammaire est une chanson douce, que suivront Les Chevaliers du subjonctif, La Révolte des accents, et quatre depuis Et si on dansait ?, Erik Orsenna termine sa promenade au coeur de la langue. Le final est de toute beauté puisque La Fabrique des mots (éd. Stock) met en scène l’étymologie et les origines du français. 

  • Prix Orange du Livre 2013, la biographie des membres du jury
    Prix Orange du Livre 2013, la biographie des membres du jury

     Un Académicien que l'on ne présente plus et qui répond à nouveau présent à cette cinquième édition du Prix Orange du Livre.

Avis (6)

  • Ce n'est pas le genre de livre que je lis habituellement, mais une amie me l'avait prêté il y a quelques mois, alors, comme je ne voulais pas le garder trop longtemps, je me suis dit que ce serait quand même mieux de le lire avant de lui rendre. Je n'avais jamais lu Erik Orsenna. Je ne sais pas...
    Voir plus

    Ce n'est pas le genre de livre que je lis habituellement, mais une amie me l'avait prêté il y a quelques mois, alors, comme je ne voulais pas le garder trop longtemps, je me suis dit que ce serait quand même mieux de le lire avant de lui rendre. Je n'avais jamais lu Erik Orsenna. Je ne sais pas pourquoi, je le rangeais à tort dans ma tête, dans la case « Auteurs inaccessibles ». Et quelle erreur !

    La Fabrique des mots est le cinquième et dernier tome de la balade d'Erik Orsenna au pays de la grammaire française, mais j'ai lu sans problème ce livre sans avoir lu le début de la série.

    Pour cette promenade très originale, l'académicien nous emmène dans un archipel imaginaire, gouverné par un dictateur qui a l'idée de réduire les mots d'usage à douze. Tous les autres mots seront capturés et bannis. Les dictionnaires sont détruits. Jeanne, la jeune héroïne, sa maîtresse et ses camarades d'école entament alors un mouvement de résistance qui les conduira à la Fabrique des mots, cet endroit-même où les mots sont créés, association de racines, de suffixes, de préfixes… La guerre est déclarée !

    Le monde imaginé par Erik Orsenna est juste extraordinaire pour les amoureux de la langue française et (même) pour les novices ! Il explore toutes les origines de notre belle langue : des étymologies grecque, latine, arabe, en passant par le breton et l'anglais. Car oui, la langue française est un assemblage de différentes cultures. Notre langue s'enrichit chaque jour de nouveaux mots, de nouvelles significations. Les personnages sont dynamiques, leurs réflexions très intéressantes. Jeanne, la jeune élève est avide d'apprendre, elle n'a pas peur du dictateur, elle veut sauver sa langue !

    Erik Orsenna traite ce sujet de manière extrêmement brillante et intelligente, et surtout très naturellement ! En partant d'une histoire racontée simplement, à la manière d'une fable ou d'un livre pour la jeunesse, il aborde des notions fondamentales de la langue française, et on apprend en s'amusant, on ne s'en rend pas compte !

    En bref, cette histoire racontée sous la forme d'un conte est accessible à tous, de 7 à 77 ans : une belle aventure dans les profondeurs de la langue française. Les illustrations de Camille Chevrillon sont merveilleuses de poésie. Ce livre est à mettre entre toutes les mains.

    https://ellemlireblog.wordpress.com/2018/09/28/la-fabrique-des-mots-erik-orsenna/

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Dans ce court roman, nous retrouvons Jeanne et ses camarades de classe. Nécrole, le dirigeant de l’île des mots vient d’interdire leur utilisation. Seuls douze d’entre eux sont autorisés. La classe décide d’entrer en résistance avec l’aide de leur professeur, Madame Laurencin.

    Cette histoire...
    Voir plus

    Dans ce court roman, nous retrouvons Jeanne et ses camarades de classe. Nécrole, le dirigeant de l’île des mots vient d’interdire leur utilisation. Seuls douze d’entre eux sont autorisés. La classe décide d’entrer en résistance avec l’aide de leur professeur, Madame Laurencin.

    Cette histoire vante les mérites de la langue française. Sa richesse et ses origines en font une langue d’apparence complexe. Il suffit de lire ce livre pour comprendre qu’il n’en est rien ! Le français s’apprend par curiosité, chacun choisit ce qu’il veut ou à besoin de savoir pour former sa phrase ou sa pensée.

    La révolte des mots face à la décision de Nécrole rappelle les évènements de la Seconde Guerre Mondiale. Nécrole réduit le pouvoir de la population en lui enlevant le pouvoir des mots et de la parole qui est pourtant essentiel pour vivre harmonieusement en société. Cette critique dissimulée de notre Histoire est un moyen pour l’auteur de nous faire prendre conscience de ce que nous possédons : les mots sont des trésors !

    Enfin, alors que l’enseignement du grec et du latin est remis en cause, Erik Orsenna nous fait partager l’étymologie de certains mots. L’étymologie est une enquête qui n’a pas de fin. Tous les mots ne viennent pas du même endroit, tous ne veulent pas dire la même chose. A chaque mot sa signification ! Ce livre m’a donné envie de toutes les découvrir !!!

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • "Méfiez-vous ! Les mots ne sont pas ce que l'on croit : de petits animaux doux et dociles, auxquels ils n'arrivent jamais rien. Les mots aiment l'amour. Mais aussi la bataille. Ils se trouvent ainsi mêlés à toutes sortes d'aventures, sentimentales et dangereuses."
    Et ils vont en vivre, des...
    Voir plus

    "Méfiez-vous ! Les mots ne sont pas ce que l'on croit : de petits animaux doux et dociles, auxquels ils n'arrivent jamais rien. Les mots aiment l'amour. Mais aussi la bataille. Ils se trouvent ainsi mêlés à toutes sortes d'aventures, sentimentales et dangereuses."
    Et ils vont en vivre, des aventures, dans le nouveau conte d'Erik Orsenna ! Comme dans chacun de ses ouvrages, l'écrivain enchanteur raconte pour expliquer. Et après nous avoir entretenu de la grammaire, des accents, du subjonctif, de la ponctuation, il aborde la question de l'origine des mots. D'où viennent-ils ? Comment les fabrique-t-on ?

    Pour cette ultime escale du voyage en langue française, nous retrouvons Jeanne, l'héroïne de "La Grammaire est une chanson douce". Elle nous révèle une histoire, celle qu'elle a vécue lorsqu'elle avait dix ans et quelques mois et qu'elle avait tenue secrète jusqu'alors... Une histoire qui avait bien mal commencé, avec un décret de Nécrole le dictateur de l'île, "chez (qui) la malfaisance et le grotesque se faisaient la courte échelle pour atteindre des sommets". Cet individu nuisible avait décidé, pour empêcher tout bavardage jugé inutile, intempestif et improductif, de limiter le nombre de mots à douze. Douze petits verbes seulement pour s'exprimer : "naître, manger, boire, pisser, déféquer, dormir, divorcer, se marier, travailler, vieillir, mourir, acclamer". Passée la stupeur première devant tant d'absurdité, et le choc après l'incendie de la bibliothèque de dictionnaires du Capitan, vient le temps de la révolte. Les autres mots, évincés, pourchassés, voire expulsés, se rebiffent. Et toute la classe de Mlle Laurencin, Jeanne en tête, se lance aussi dans la rébellion et la résistance. C'est l'occasion pour l'institutrice de faire connaître à ses élèves l'étymologie, de revenir aux racines grecques et latines de notre langue, mais aussi de prendre conscience de toutes les influences étrangères qui l'ont enrichi. En passant un dimanche à la Fabrique des mots installée - ce n'est pas un hasard - dans l'ancienne mine d'or, ils découvrent combien les mots sont un trésor précieux, une richesse sans cesse renouvelé et complétée.
    "Quand tu inventes un mot, tu éclaires ce qui était dans le noir. Tu précises ce qui était confus. Tu sépares ce qui était mélangé. Tu fais naître quelque chose qui n'existait pas."

    Par l'intermédiaire d'un joli conte plein de fantaisie et d'humour, poétiquement illustré par Camille Chevrillon, c'est sur le chemin d'une réflexion essentielle et philosophique sur le langage que nous mène Erik Orsenna. Le ton est léger et profond, drôle et grave, naïf et érudit, au service d'un propos qui oscille toujours entre magie et sagesse...

    "Et si les mots, à leur tour, nous inventaient ?"

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un joli conte moderne, sur la richesse de notre langage et l'utilité des mots. Accessible aux lecteurs de tout âge et de toute culture, c'est ça le grand talent d'Erik Orsenna : raconter des histoires qui parlent à tous, et qui instruisent tout en étant drôles.
    "Dans la guerre, celui qui...
    Voir plus

    Un joli conte moderne, sur la richesse de notre langage et l'utilité des mots. Accessible aux lecteurs de tout âge et de toute culture, c'est ça le grand talent d'Erik Orsenna : raconter des histoires qui parlent à tous, et qui instruisent tout en étant drôles.
    "Dans la guerre, celui qui maîtrise la communication remporte la victoire"

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Ce livre est un petit bonheur. Il est je crois, destiné aux enfants et je pense qu'il touche sa cible. Sa lecture en est aisées, l'histoire bien construire est à la fois drôle et très explicite. Elle raconte à qu'elle point chez les mots la diversité est importante, nécessaire parce qu'elle...
    Voir plus

    Ce livre est un petit bonheur. Il est je crois, destiné aux enfants et je pense qu'il touche sa cible. Sa lecture en est aisées, l'histoire bien construire est à la fois drôle et très explicite. Elle raconte à qu'elle point chez les mots la diversité est importante, nécessaire parce qu'elle enrichit le langage. Aucun mot n'est de trop, tous méritent d'être connus pour être utilisés, pour traduire nos pensées , pour rire, pour expliquer. La lutte des mots est acharnée mais ils sont soutenus par des hommes de plus en plus nombreux à reconnaitre leur valeur. Luttons nous aussi !!

    comment Commentaire (1) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions