La disparition de Stephanie Mailer

Couverture du livre « La disparition de Stephanie Mailer » de Joel Dicker aux éditions Fallois
  • Date de parution :
  • Editeur : Fallois
  • EAN : 9791032102008
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

30 juillet 1994. Orphea, petite station balnéaire tranquille des Hamptons dans l'État de New York, est bouleversée par un effroyable fait divers: le maire de la ville et sa famille sont assassinés chez eux, ainsi qu'une passante, témoin des meurtres.
L'enquête, confiée à la police d'État, est... Voir plus

30 juillet 1994. Orphea, petite station balnéaire tranquille des Hamptons dans l'État de New York, est bouleversée par un effroyable fait divers: le maire de la ville et sa famille sont assassinés chez eux, ainsi qu'une passante, témoin des meurtres.
L'enquête, confiée à la police d'État, est menée par un duo de jeunes policiers, Jesse Rosenberg et Derek Scott. Ambitieux et tenaces, ils parviendront à confondre le meurtrier, solides preuves à l'appui, ce qui leur vaudra les louanges de leur hiérarchie et même une décoration.
Mais vingt ans plus tard, au début de l'été 2014, une journaliste du nom de Stephanie Mailer affirme à Jesse qu'il s'est trompé de coupable à l'époque.
Avant de disparaitre à son tour dans des conditions mystérieuses.

Qu'est-il arrivé à Stephanie Mailer?
Qu'a-t-elle découvert?
Et surtout: que s'est-il vraiment passé le soir du 30 juillet 1994 à Orphea?

Donner votre avis

Articles (1)

Avis(46)

  • Excellent. Même si j’aime mieux l’intrigue autour d’Harry Quebert. Les goûts et les couleurs...

    Excellent. Même si j’aime mieux l’intrigue autour d’Harry Quebert. Les goûts et les couleurs...

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • C'est le 2è roman que je lis de cet auteur et c'est encore une merveille ! C'est palpitant, le suspense est intense et je pensais réussir à trouver le coupable avant la fin et bien non, je suis tombée dans son piège bien tissé et j'ai été totalement surprise ! Je vous le conseille vivement...

    C'est le 2è roman que je lis de cet auteur et c'est encore une merveille ! C'est palpitant, le suspense est intense et je pensais réussir à trouver le coupable avant la fin et bien non, je suis tombée dans son piège bien tissé et j'ai été totalement surprise ! Je vous le conseille vivement...

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Excellent! Impossible de refermer le livre une fois ouvert, chapeau bas à Joël Dicker qui excelle dans l'art des fausses pistes.

    Excellent! Impossible de refermer le livre une fois ouvert, chapeau bas à Joël Dicker qui excelle dans l'art des fausses pistes.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un policier Jesse va bientôt prendre sa retraire pour vivre pleinement un projet qu'il tient secret. Le soir de son pot de départ avec ses collègues, une journaliste Stéphanie Mailer vient le voir pour lui parler de sa première enquête. Cette dernière était un quadruple meurtre dans la ville d'...
    Voir plus

    Un policier Jesse va bientôt prendre sa retraire pour vivre pleinement un projet qu'il tient secret. Le soir de son pot de départ avec ses collègues, une journaliste Stéphanie Mailer vient le voir pour lui parler de sa première enquête. Cette dernière était un quadruple meurtre dans la ville d' Orphéa qu'il a résolue 20 ans plutôt avec son collègue et ami Derek. La journaliste lui affirme qu'ils se sont trompés et que la réponse était sous leurs yeux mais qu'ils ne l'avaient simplement pas vue.

    Le soir même la journaliste disparaît. Jesse et Derek vont de nouveau enquêter sur le quadruple meurtre aidé d'Anna une nouvelle policière d'Orphéa. Ils vont devoir faire face à leurs démons qu'ils avaient enfouis pendant 20 ans. Chaque personnage va faire ressurgir ses souvenirs avec plus ou moins de facilité.

    C'est un roman policier magnifiquement construit. L'auteur nous fait passer de 1994 à 2014, d'un personnage à l'autre sans jamais nous perdre, sans jamais nous ennuyer et pourtant le livre fait plus de huit cent pages.

    Un grand roman policier.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • C'est clairement une histoire de Dicker. L'histoire est bien ficelée, comme toujours. Pourtant, je n'ai pas eu de coup de coeur pour ce roman.

    C'est clairement une histoire de Dicker. L'histoire est bien ficelée, comme toujours. Pourtant, je n'ai pas eu de coup de coeur pour ce roman.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Le capitaine Jess de la police d'état pensait partir pour une retraite paisible, mais lorsqu'il reçoit la visite de Stéphanie Mailer qui lui affirme que l'enquête du quadruple meurtre de 1994 n'a pas été résolue, il reprend du service. Commence alors une nouvelles enquête, ou des vérités...
    Voir plus

    Le capitaine Jess de la police d'état pensait partir pour une retraite paisible, mais lorsqu'il reçoit la visite de Stéphanie Mailer qui lui affirme que l'enquête du quadruple meurtre de 1994 n'a pas été résolue, il reprend du service. Commence alors une nouvelles enquête, ou des vérités éclatent, des secrets sont révélés et ou se mêlent passé présent en compagnie de personnages egnimatiques. Un bon moments qui nous tient en haleine... Merci M. Dicker...

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un roman policier bien dense dans la même veine que La vérité sur l'affaire Harry Quebert avec toujours beaucoup de personnages, des hypothèses multiples, des rebondissements. Malgré quelques longueurs, j'ai pris beaucoup de plaisir avec cette lecture idéale pour les vacances. La psychologie des...
    Voir plus

    Un roman policier bien dense dans la même veine que La vérité sur l'affaire Harry Quebert avec toujours beaucoup de personnages, des hypothèses multiples, des rebondissements. Malgré quelques longueurs, j'ai pris beaucoup de plaisir avec cette lecture idéale pour les vacances. La psychologie des personnages est complexe, l'analyse fouillée. Les pages se tournent facilement, le style est agréable.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • En 1994, dans la petite ville huppée d’Orphéa, le maire, sa famille et une joggeuse ont été froidement exécutés le soir de la grande première du tout premier festival de théâtre de la ville. Confiée à Jesse Rosenberg et Dereck Scott, l’enquête s’oriente vite vers un suspect que tout accuse, et...
    Voir plus

    En 1994, dans la petite ville huppée d’Orphéa, le maire, sa famille et une joggeuse ont été froidement exécutés le soir de la grande première du tout premier festival de théâtre de la ville. Confiée à Jesse Rosenberg et Dereck Scott, l’enquête s’oriente vite vers un suspect que tout accuse, et qui meurt accidentellement le jour de son arrestation. 20 ans plus tard, alors que les deux policiers ont changés de vie et se parlent à peine, l’affaire ressurgit dans leur vie. Une journaliste de New York, Stéphanie Mailer, qui enquêtait sur le quadruple meurtre, est portée disparue. Les deux policiers refont équipe, avec la jeune policière locale Anna, pour retrouver Stéphanie. Mais retrouver la journaliste implique de refaire l’enquête, leur enquête, et d’éventuellement découvrir qu’il y a 20 ans, un innocent est mort par leur faute alors qu’un coupable court toujours. Je n’avais pas lu Joël Dicker depuis « la Vérité sur l’Affaire Harry Quebert » qui m’avait laissé le souvenir d’un très bon polar, très dense et très touffu. Et bien « La Disparition de Stéphanie Mailer » a les mêmes caractéristiques. L’intrigue, qui nous tient en haleine pendant plus de 600 pages, est d’une densité remarquable au regard des autres polars, thriller ou romans noir que je lis à longueur d’années. Mettant en scène un nombre important de personnages, en faisant apparaitre de nouveaux jusque dans les toutes dernières pages, déployant des intrigues secondaires sans rapports (ou si peu) avec l’intrigue principale, multipliant les flash back et même des flash back à l’intérieur de flash back, le roman pourrait vite devenir indigeste. Sauf que non, et c’est un petit miracle, on ne décroche jamais. Les personnages sont vite identifiés, bien croqués, complexes et toujours creusées avec profondeur. Les intrigues secondaires sont très bien et auraient presque pu mériter un roman à elle seule, que ce soit l’histoire tragique de Dakota ou celle de l’adultère façon « Liaison Fatale » de Steven Bergdorf. Les personnages mis en scène, même les trois enquêteurs, sont tourmentés par leur passés, leurs fautes, leur culpabilité. Ici, personne n’est innocent, personne n’est réellement victime pas même les morts (à part peut-être celle qui donne son nom au roman). Les fausses pistes se multiplient, comme prévu on soupçonne tout le monde à tour de rôle pour finir sur un coupable que personne n’avait vu venir, coupable d’un crime quasi Hitchcockien ! Il y quelques pointes d’humour, et deux personnages hauts en couleur, assez caricaturaux avec lequel Dicker semble régler quelques comptes : le metteur en scène Kirk Harvey, complètement barjot, et le critique de théatre Meta Ostrovski à l’ego boursouflé. Mais même eux, qui semblent en apparence irrécupérables, vont avoir leur moment de rédemption. Dans l’épatant « La Disparition de Stéphanie Mailer », personne n’est bon, personne n’est mauvais, bien au contraire !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions