Rejoignez gratuitement le réseau des passionnés de lecture !  Je m'inscris

La deuxième femme

Couverture du livre « La deuxième femme » de Mey Louise aux éditions Editions Du Masque
Résumé:

Sandrine est une jeune femme qui ne s'aime pas beaucoup. Elle trouve son corps trop gros, son visage trop fade, ses cheveux trop filasses. Timide, mal à l'aise, elle bafouille quand on hausse la voix ; reste muette durant les déjeuners entre collègues.
Mais plus rien de cela ne compte le jour... Voir plus

Sandrine est une jeune femme qui ne s'aime pas beaucoup. Elle trouve son corps trop gros, son visage trop fade, ses cheveux trop filasses. Timide, mal à l'aise, elle bafouille quand on hausse la voix ; reste muette durant les déjeuners entre collègues.
Mais plus rien de cela ne compte le jour où elle rencontre son homme, et où il lui fait une place. Une place dans sa maison, auprès de son fils ; sa maison où il manque une femme. La première. Elle a disparu, elle est présumée morte, et Sandrine, timide, aimante, reconnaissante, se glisse dans cette absence ; fait de son mieux pour redonner le sourire au mari endeuillé et au petit Mathias, si discret, si effacé - tellement craintif et secret qu'il pourrait être son fils à elle, Sandrine.
Mais ce n'est pas son fils ; ce n'est pas son homme ; la première femme était là avant, la première femme était là d'abord. Et le jour où cette elle réapparaît, vivante, le monde de Sandrine s'écroule. Où était la première femme ? Que s'est-il passé dans la maison où elle a laissé une place vide ? Que pense cet homme, à qui appartient-il désormais ? Et surtout, comment la première femme va-t-elle récupérer son dû ?

Donner votre avis

Avis (5)

  • https://animallecteur.wordpress.com/2020/05/22/la-deuxieme-femme-louise-mey/

    Pour tout vous dire, je ne m’attendais pas à ça. Je savais que ça allait être un thriller psychologique mais pas un roman sur le thème des violences conjugales. Pour autant, je n’en reste pas moins agréablement...
    Voir plus

    https://animallecteur.wordpress.com/2020/05/22/la-deuxieme-femme-louise-mey/

    Pour tout vous dire, je ne m’attendais pas à ça. Je savais que ça allait être un thriller psychologique mais pas un roman sur le thème des violences conjugales. Pour autant, je n’en reste pas moins agréablement surprise de cette lecture.

    Le début peut paraître un peu long mais on entre progressivement dans la vie de Sandrine, une femme qui manque cruellement de confiance en elle, elle n’arrête pas de s’excuser d’exister, après une enfance sans amour de la part de ses parents qui n’ont cessé de l’humiliée. La tension monte doucement mais sûrement. On est tour à tour touché et agacé par Sandrine et puis on finit par avoir énormément d’empathie pour cette femme jusqu’à se sentir révolté de ce qu’il lui arrive. On plonge dans une atmosphère pesante, étouffante, oppressante et on a envie de sauver cette pauvre femme de l’enfer dans lequel elle vit sans vraiment s’en rendre compte.

    Si le fond est très bien traité et ne laisse pas indifférent j’ai eu un peu plus de mal avec la forme. La voix de la narratrice et celle de Sandrine se mêlent avec des dialogues sans la typographie habituelle (tirets, guillemets…).

    Louise Mey traite parfaitement en revanche le sentiment d’amour versus celui d’appartenance, le dégoût de soi, la manipulation, le dénigrement, la peur et la culpabilité avec une vérité des sentiments assez troublante. Ce thème des violences conjugales est donc parfaitement abordé et de manière très percutante qui ne laisse pas le lecteur indifférent.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Lorsque la condition de la femme passe par la moulinette de Louise Mey, on ne ressort pas indemne du nouveau roman de Louise Mey. Sandrine est une jeune femme qui vit sous l’emprise de son compagnon. Elle est notre personnage principal même si elle arrive en deuxième position, car, elle est la...
    Voir plus

    Lorsque la condition de la femme passe par la moulinette de Louise Mey, on ne ressort pas indemne du nouveau roman de Louise Mey. Sandrine est une jeune femme qui vit sous l’emprise de son compagnon. Elle est notre personnage principal même si elle arrive en deuxième position, car, elle est la deuxième femme. Cela veut dire qu’il y a eu une première femme avant elle. Une femme qui a disparu mais qui contre toute attente revient. Plus on avance dans la lecture et plus on prend note de l’ampleur de la toxicité de la sa relation avec cet homme. On ne peut pas s’imaginer les choses que l’on peut faire et accepter au nom de l’amour. Au fil des pages, une tension insoutenable se met en place et on craint le pire à chaque page tournée. J’ai trouvé très fort le lien que ses deux femmes vont tisser tout en suspicion, jalousie, peur. Lorsque la première femme revient, Sandrine remet en question, sa position, sa place, sa raison d’être. Jamais je n’aurai pu imaginer ce qui peut se dérouler de pervers, de délétère au sein même d’un foyer qui vu de l’extérieur, présente bien. C’est là tout le talent de l’autrice, de nous faire suivre en parallèle l’enquête au côté de deux policiers dont l’un est une femme extraordinaire qui ne lâche rien. Ce personnage secondaire apporte une notion d’aide et de soutien bienvenue, une sorte de grande sœur sur qui l’on peut compter. J’ai aussi été touchée par la mauvaise image qu’à Sandrine d’elle-même car on s’aperçoit que sa vision est faussée et qu’elle est en fait une belle jeune femme. Alors pourquoi, que s’est-il passé pour qu’elle en arrive à ce point ? Elle n’est pas tendre avec elle-même avec des voix intérieures qui l’abaisse plus qu’elles ne la renforcent. Un roman noir à la dimension psychologique intense qui ne laissera aucune femme indifférente, qu’elle soit fille, femme ou mère. Bonne lecture.
    http://latelierdelitote.canalblog.com/archives/2020/04/17/38070406.html

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • J'ai beaucoup entendu parler de ce livre abordant un thème qui m'intéresse beaucoup :
    les violences conjugales.

    Ce roman est un thriller psychologique et c'est avec impatience que j'ai commencé la lecture.

    ↜↝↜↝↜

    Sandrine est une jeune femme très complexée, malmenée par la vie et par...
    Voir plus

    J'ai beaucoup entendu parler de ce livre abordant un thème qui m'intéresse beaucoup :
    les violences conjugales.

    Ce roman est un thriller psychologique et c'est avec impatience que j'ai commencé la lecture.

    ↜↝↜↝↜

    Sandrine est une jeune femme très complexée, malmenée par la vie et par une enfance sans amour.
    Elle rêve d'une vie simple, mais elle pense que ce bonheur lui est interdit car qui voudrait d'elle ?!
    Sandrine, la grosse vache, grosse, grosse moche, tête de conne, tête de conne.


    Un jour, à la télévision, elle voit un homme qui pleure ! M. Langlois a perdu sa femme, disparue du jour au lendemain.
    Elle tombe sous le charme de cette personne si sensible à ses yeux.
    Un "homme" qui pleure !

    Sandrine va rencontrer cette personne qui l’émeut tant mais "l'homme" n'est pas celui qu'il n'y paraît...
    Et, certains hommes sont très forts pour repérer leurs proies.

    Mais chut !
    Maintenant, à vous de découvrir cette histoire prenante et terriblement réaliste.
    Il est même parfois difficile, de faire la différence entre une fiction et un récit, tant le sujet est abouti.

    ↜↝↜↝↜

    Louise Mey décrit parfaitement bien l'engrenage psychologique que peuvent subir les femmes au contact de manipulateurs ou d'hommes violents.

    Toute la question de la manipulation, de la perte d'estime de soi, du dénigrement, de la peur, de la culpabilité est judicieusement abordée.
    Nous retrouvons toutes les étapes qu'une victime subit et traverse auprès d'un pervers narcissique.

    L'histoire est fort bien construite et l'intrigue menée judicieusement du début à la fin.

    Un roman haletant qui prend aux tripes, sur les violences psychologiques et physiques.

    Un texte qui m'a convaincue et dont j'ai tourné les pages avec frénésie, le souffle retenu....jusqu'à une fin magistrale.

    Une auteure à suivre sans aucun doute.

    Une très belle surprise de la rentrée littéraire.

    https://leslecturesdeclaudia.blogspot.com/2020/04/ma-deuxieme-femme.html

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • La deuxième femme femme est un thriller psychologique assez lent dans lequel Louise Mey décortique les thèmes de la manipulation et de la violence conjugale. Elle démonte méticuleusement les mécanismes qui amènent Sandrine, la seconde compagne, à se laisser faire.
    Mais qu'elle m'a énervé cette...
    Voir plus

    La deuxième femme femme est un thriller psychologique assez lent dans lequel Louise Mey décortique les thèmes de la manipulation et de la violence conjugale. Elle démonte méticuleusement les mécanismes qui amènent Sandrine, la seconde compagne, à se laisser faire.
    Mais qu'elle m'a énervé cette Sandrine à ne pas comprendre qu'il faut fuir pour sauver sa peau. En silence, dans sa tête, elle répète inlassablement les mêmes choses, elle est grosse, moche, bête... C'est le parti pris de l'auteure pour mieux faire comprendre tout l'engrenage qui l'a mené dans une impasse. Si Sandrine se laisse manipuler par son compagnon pervers c'est qu'elle manque de confiance en elle après une enfance sans amour auprès de parents qui l'ont toujours humiliée. Louise Mey a ainsi décrit une femme infiniment touchante, prototype de tant de femmes bafouées. Néanmoins j'aurais préféré un peu plus de concision dans ce récit.
    https://ffloladilettante.wordpress.com/2020/02/16/la-deuxieme-femme-de-louise-mey/

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Sandrine ne s'aime pas, mais elle commence à s'accepter un peu quand l'homme qu'elle convoite, qui l'attendri, lui fait une place dans sa vie et celle de son fils Mathias. Alors quand Caroline, sa première épouse disparue dans d'obscures circonstances il y a deux ans, remonte à la surface,...
    Voir plus

    Sandrine ne s'aime pas, mais elle commence à s'accepter un peu quand l'homme qu'elle convoite, qui l'attendri, lui fait une place dans sa vie et celle de son fils Mathias. Alors quand Caroline, sa première épouse disparue dans d'obscures circonstances il y a deux ans, remonte à la surface, Sandrine se sent sensiblement vaciller...

    Ce roman nous fait glisser dans quelque chose de sombre et insidieux avec un homme au profil sournois, pervers. Sandrine voit en lui le sauveur de sa solitude, elle est touchée par ce qu'elle croit être des attentions.

    Tout n'est pourtant pas parfait, il est imprévisible, exigeant, dominateur. Quand sa première femme réapparaît dans leur vie, elle met cela sur le compte de la tension : elle est inquiète, elle acquiesce, elle pardonne. Un malaise s'installe rapidement à mesure que se dressent les privations, les coups, les brimades, les humiliations.

    Puis il y a les éléments de la première femme, cette ombre lancinante, qui ressurgissent, esquissent les doutes, appuient là où cela fait mal. On a de la peine pour Sandrine, et on a peur pour elle. Ce qu'elle décrit nous est insupportable, intolérable.

    L'écriture est éprouvante, on est souvent ébahi, choqué. La relation est toxique, malsaine. On parle ici d'emprise psychologique, d'un point de vue externe, c'est assez dur à comprendre, à imaginer. Ce qui se passe est lent, tortueux, ce qui explique que cela prend du temps et puis un jour, tout l'espace.

    Ce qui est perturbant, ce sont les manigances, les secrets, le masque, l'isolement dans lequel il plonge ses victimes. Et on réalise qu'il faut de l'aide extérieure pour s'en sortir, avant que cela ne soit trop tard... Complexe et sidérant !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.