Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

La dame d'Alexandrie

Couverture du livre « La dame d'Alexandrie » de Yasmine Khlat aux éditions Elyzad
  • Date de parution :
  • Editeur : Elyzad
  • EAN : 9782492270543
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

Un couvent perdu dans la montagne libanaise, au bord d'une vallée bleue. La beauté brumeuse de l'automne. Le passage feutré des religieuses dans les couloirs. Le groupe compact des séminaristes sous les voûtes du réfectoire. Et ce huisclos chuchoté entre deux femmes : l'énigmatique Hortense... Voir plus

Un couvent perdu dans la montagne libanaise, au bord d'une vallée bleue. La beauté brumeuse de l'automne. Le passage feutré des religieuses dans les couloirs. Le groupe compact des séminaristes sous les voûtes du réfectoire. Et ce huisclos chuchoté entre deux femmes : l'énigmatique Hortense Zemina, charmante sociologue d'un "certain âge" et son perroquet, Onyx, éclaboussant l'air de petites plumes duveteuses ; et Claire, sa jeune et fougueuse assistante, recrutée sur petites annonces.
Ensemble elles tentent d'élucider le mystère de la répétition du suicide au sein d'une même famille, objet de cette thèse de sociologie obsédante sur laquelle elles travaillent et autour de laquelle elles se rapprochent et s'opposent. Car Claire ne veut pas en démordre - « Quelqu'un est en danger ».

Donner votre avis

Avis (1)

  • Claire arrive de Paris et s'installe dans dans ce couvent isolé au Liban afin d'assister Hortense, une dame d'un certain âge, dans sa thèse en sociologie. Le sujet de sa recherche est le suicide répété sur plusieurs générations, au sein d'une même famille.

    Au fur et à mesure des jours qui...
    Voir plus

    Claire arrive de Paris et s'installe dans dans ce couvent isolé au Liban afin d'assister Hortense, une dame d'un certain âge, dans sa thèse en sociologie. Le sujet de sa recherche est le suicide répété sur plusieurs générations, au sein d'une même famille.

    Au fur et à mesure des jours qui passent, elles vont se dévoiler l'une à l'autre, se découvrir, se livrer à demi-mot sur les blessures qui les façonnent, sur les interrogations qui les habitent.

    La nature a une place importante dans ce huis-clos : les orages, le vent, la pluie, la lumière, les odeurs, les couleurs, les sensations, tout les entoure à la manière d'un tableau.

    Ce roman très court, où le temps est comme suspendu, est d'une très grande beauté et d'une très grande finesse.

    Tout est sensation, délicatesse, poésie. La plume de l'auteur est douce et subtile. J'ai eu envie de rejoindre ce couvent, de me retrouver parmi elle, à boire un thé assise sur le tapis, à écouter l'orage et à regarder les montagnes, à respirer loin de toute agitation, à deviner ce qui se cache sous leurs confidences nébuleuses.

    "Vous savez, les gens ont l'air d'aller bien mais chacun à sa nuit."

    C'est une très belle découverte, qui fait du bien, qui repose et apaise.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Récemment sur lecteurs.com