Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

La confusion des sentiments

Couverture du livre « La confusion des sentiments » de Stefan Zweig aux éditions Lgf
  • Date de parution :
  • Editeur : Lgf
  • EAN : 9782253061434
  • Série : (-)
  • Support : Poche
Résumé:

" Au soir de sa vie, un vieux professeur se souvient de l'aventure qui, plus que les honneurs et la réussite de sa carrière, a marqué sa vie.A dix-neuf ans, il a été fasciné par la personnalité d'un de ses professeurs ; l'admiration et la recherche inconsciente d'un Père font alors naître en lui... Voir plus

" Au soir de sa vie, un vieux professeur se souvient de l'aventure qui, plus que les honneurs et la réussite de sa carrière, a marqué sa vie.A dix-neuf ans, il a été fasciné par la personnalité d'un de ses professeurs ; l'admiration et la recherche inconsciente d'un Père font alors naître en lui un sentiment mêlé d'idolâtrie, de soumission et d'un amour presque morbide.
Freud a salué la finesse et la vérité avec laquelle l'auteur d'Amok et du Joueur d'échecs restituait le trouble d'une passion et le malaise qu'elle engendre chez celui qui en est l'objet.
Paru en 1927, ce récit bref et profond connut un succès fulgurant, en raison de la nouveauté audacieuse du sujet. Il demeure assurément l'un des chefs-d'oeuvre du grand écrivain autrichien. "

Donner votre avis

Avis (8)

  • Très belle nouvelle de Zweig lu il y a quelques années maintenant. J'en avais gardé un fort moment d'émotions, et surtout une pudeur dans la description de cet amour "interdit".

    Très belle nouvelle de Zweig lu il y a quelques années maintenant. J'en avais gardé un fort moment d'émotions, et surtout une pudeur dans la description de cet amour "interdit".

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • La confusion des sentiments est certainement le (petit) roman le plus connu de Stefan Zweig avec le joueur d'échecs, Vingt-quatre heures de la vie d'une femme ou encore Amok.

    Stefan Zweig nous plonge dans les souvenirs de Roland, un éminent professeur à l'aube de sa vie. Il ne se rappelle...
    Voir plus

    La confusion des sentiments est certainement le (petit) roman le plus connu de Stefan Zweig avec le joueur d'échecs, Vingt-quatre heures de la vie d'une femme ou encore Amok.

    Stefan Zweig nous plonge dans les souvenirs de Roland, un éminent professeur à l'aube de sa vie. Il ne se rappelle finalement ni de ses moments de gloire, ni de ses publications mais de LA rencontre, celle qu'il a faite alors qu'il était jeune étudiant, cette rencontre envoûtante et passionnée, celle qu'il n'a jamais pu oublier mais celle aussi dont il n'a jamais pu parler car tabou et interdite. Car Roland était tombé sous le joug, je ne vois pas d'autre mot, de son professeur, aussi charismatique que torturé.

    J'avoue ne pas être sortie transcendée par cette histoire, je suis restée en surface ne réussissant pas à m'immerger totalement.
    Si je salue la plume de l'auteur, j'ai trouvé le tout un peu trop ... confus. Les choses sont davantage suggérées que dites, c'était peut-être d'ailleurs l'effet recherché ou l'époque qui le voulait, on devine plus qu'on ne comprend finalement, ce qui fait que si je ne me suis pas ennuyée, je ne peux pas non plus dire que j'ai été enthousiasmée.

    En résumé, ce n'est pas mon préféré de Stefan Zweig- mais je n'en ai pas lu énormément non plus- mais à découvrir pour l'univers et l'écriture de l'auteur.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Alors que ses étudiants et ses collègues lui rendent hommage pour ses soixante ans et ses trente années de carrière, un professeur de philologie se souvient de ses dix-neuf ans et de son ancien maître, qui lui communiqua sa passion pour Shakespeare. Jeune homme frivole qui s’amusait à Berlin au...
    Voir plus

    Alors que ses étudiants et ses collègues lui rendent hommage pour ses soixante ans et ses trente années de carrière, un professeur de philologie se souvient de ses dix-neuf ans et de son ancien maître, qui lui communiqua sa passion pour Shakespeare. Jeune homme frivole qui s’amusait à Berlin au lieu de se consacrer à ses études, il fut pris en flagrant délit, lors du premier semestre, par son propre père. Ce dernier décida de l’isoler en province afin qu’il se reprenne en main. Sa rencontre avec son professeur de philologie fit très rapidement naitre entre eux une sympathie réciproque. Les deux hommes se rapprochèrent jusqu’à se retrouver sous le même toit, également partagé par l’épouse dudit professeur ... Installant ainsi une relation triangulaire particulièrement trouble entre les protagonistes de cette courte histoire ...

    Inutile de présenter le grand Stefan Zweig, dont la qualité de l’oeuvre n’est plus à démontrer ! L’analyse faite par l’auteur sur cette “confusion” des sentiments, (empreinte d’une immense pudeur et d’une sensibilité hors du commun) est brillantissime ! L’écriture et le style - dénués d’artifice - sont autant de petits bijoux ! Lu il y a très longtemps, j’ai redécouvert ce superbe récit avec délice !

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Lorsqu'il rencontre pour la 1ère fois ce professeur, Roland tombe en admiration, en extase devant cet homme passionné, enflammé.
    Le professeur, quant à lui, est subjugué par ce jeune homme de 19 ans, sa jeunesse, l'image qu'il lui renvoie de lui-même, sa beauté.
    Sa femme, bien que moins...
    Voir plus

    Lorsqu'il rencontre pour la 1ère fois ce professeur, Roland tombe en admiration, en extase devant cet homme passionné, enflammé.
    Le professeur, quant à lui, est subjugué par ce jeune homme de 19 ans, sa jeunesse, l'image qu'il lui renvoie de lui-même, sa beauté.
    Sa femme, bien que moins présente, est un personnage très intéressant qui reste mystérieux, mais au travers duquel passe une quantité de sentiments : protection, compassion, soumission, acceptation et révolte.

    La confusion des sentiments ... Ce titre est présent tout au long de ce livre à travers ces trois personnages.

    Jusqu'où peut aller l'admiration d'un professeur ? Jusqu'où peut aller la dévotion d'un étudiant ? Jusqu'où s'arrête la passion et commence annihilation ?

    Quel écrivain audacieux que ce Zweig ! Aborder de tels sujets, l'homosexualité, la bisexualité, le transfert, la force de pouvoir du savoir et de quelle manière !
    Rappelons que nous sommes en 1927 et Zweig traite de ces sujets avec pudeur et naturel mais toujours sur le fil de l'émotion et du tabou transgressé.

    La passion est encore une fois au coeur de son oeuvre et est source de conflits intérieurs, de dualité entre maîtrise de soi et lâcher prise.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • J'aime tout Stephen Sweig, ces climats intimistes, ces tourments de l'âme LA CONFUSION DES SENTIMENTS est mon préféré( le parcours de ce jeune garçon, ses premières émotions, tout rend ce livre attachant) avec AMOK pour l'improbable sujet, si bien écrit qu'il nous ''embarque'',jusqu'à la fin

    J'aime tout Stephen Sweig, ces climats intimistes, ces tourments de l'âme LA CONFUSION DES SENTIMENTS est mon préféré( le parcours de ce jeune garçon, ses premières émotions, tout rend ce livre attachant) avec AMOK pour l'improbable sujet, si bien écrit qu'il nous ''embarque'',jusqu'à la fin

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Après l'émotion du "Joueur d'échecs", Sweig le maître des sentiments.
    Il les décrit tellement bien qu'on ressent jusqu'aux frissons en le lisant.

    L'amour et ses ambiguïtés

    Après l'émotion du "Joueur d'échecs", Sweig le maître des sentiments.
    Il les décrit tellement bien qu'on ressent jusqu'aux frissons en le lisant.

    L'amour et ses ambiguïtés

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Histoire touchante et troublante que celle de Roland, cet étudiant en totale admiration face à ce professeur qui lui fait découvrir la Littérature de façon passionnée.

    Toutes les formes de sentiments passent dans cette relation étrange, véritable confusion qui leur fait perdre pied. L'auteur...
    Voir plus

    Histoire touchante et troublante que celle de Roland, cet étudiant en totale admiration face à ce professeur qui lui fait découvrir la Littérature de façon passionnée.

    Toutes les formes de sentiments passent dans cette relation étrange, véritable confusion qui leur fait perdre pied. L'auteur explore leurs pensées délicatement, relatant le mal-être de ces deux individus un peu perdus, chacun à leur manière.

    On devine la chute, elle se dessine au fil des pages, tout en pudeur, c'est très certainement le point que j'ai grandement apprécié dans cet ouvrage.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • magnifique roman à lire vraiment top !!!

    magnifique roman à lire vraiment top !!!

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.