La confession de Charleroi

Couverture du livre « La confession de Charleroi » de Aliocha Vandamme aux éditions Flammarion
Résumé:

Mécréant résolu, Boris entre dans une église de Charleroi pour discuter avec un curé - qu'il déteste - de la marche du monde. S'ensuit par alternance une conversation passablement délurée entre eux, et un récit de la vie de Boris, qui en voit de toutes les couleurs. C'est que le fantastique, mi... Voir plus

Mécréant résolu, Boris entre dans une église de Charleroi pour discuter avec un curé - qu'il déteste - de la marche du monde. S'ensuit par alternance une conversation passablement délurée entre eux, et un récit de la vie de Boris, qui en voit de toutes les couleurs. C'est que le fantastique, mi Breughel mi Magritte, intervient plus d'une fois au milieu des terrils et des friches industrielles de Charleroi.
Boris, par exemple, possède le don d'arrêter le temps, ce qui lui permet de tourner à loisir autour des gens pétrifiés sans le savoir et de goûter pleinement leur bêtise et leur laideur. Un roman d'une truculence souvent ténébreuse, fantastique parfois, poétique souvent, et surtout superbement écrit.

Donner votre avis

Le courrier des auteurs

Aliocha Vandamme répond à nos questions ! (22/02/2011)

1) Qui êtes-vous ? ! Je m'appelle Aliocha Vandamme, j'ai 53 ans et je gagne ma vie comme professeur d'histoire au lycée de Sarcelles depuis maintenant 20 ans. Mon premier roman s'appelait Les tarots du pape (Le Seuil, 1995). J'ai mis quinze ans à publier un deuxième roman pour essentiellement deux raisons : - La seule chose plus difficile que de publier un premier roman est d'en publier un deuxième. - Je voulais sortir de la catégorie «roman historique écrit par un prof d'histoire» pour entrer dans la catégorie «collection blanche d'un grand éditeur»... cela a pris le temps qu'il fallait. 2) Quel est le thème central de ce livre ? Difficile à dire, vu que ce roman a un côté choral et baroque. Je dirai, à mon avis : comment vivre lorsque la culpabilité vous a conduit entre la vie et la mort ? Un peu effrayant, peut-être... n'ayez crainte, ce n'est pas pour autant un roman sinistre, loin de là. 3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ? Encore plus difficile. Cet exercice est plutôt réservé à un lecteur et je ne suis pas sûr que l'auteur soit le meilleur lecteur. Je propose néanmoins : «Alors qu'à chaque seconde l'univers délivre toute sa puissance d'exister, nous dilapidons cette chance à ne rien foutre et, autant que possible, ne rien penser - nous sommes d'une inconsistance sidérale, c'est terrifiant.» 4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ? Du Jean-Sébastien Bach. N'importe quoi mais du Bach. Tous les romans devraient être écrits comme de la musique de Bach. 5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ? L'amour du langage et de l'écriture dans ce que ceux-ci peuvent produire de spécifique et d'irremplaçable, lorsqu'on se dit : ça ne pourrait pas être aussi bien au cinéma.

Contenu proposé par lechoixdeslibraires.com

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Présent dans les listes

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !