La compagnie des spectres

Couverture du livre « La compagnie des spectres » de Lydie Salvayre aux éditions Seuil
  • Date de parution :
  • Editeur : Seuil
  • EAN : 9782020289450
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

La Compagnie des spectres.
Deux femmes, la mère et la fille, vivent recluses dans un petit appartement. Survient, Maître Echinard, un huissier de justice chargé de procéder à l'inventaire de leurs biens avant saisie. Et c'est l'affolement. La mère, Rose, voit aussitôt dans cet intrus un... Voir plus

La Compagnie des spectres.
Deux femmes, la mère et la fille, vivent recluses dans un petit appartement. Survient, Maître Echinard, un huissier de justice chargé de procéder à l'inventaire de leurs biens avant saisie. Et c'est l'affolement. La mère, Rose, voit aussitôt dans cet intrus un milicien aux ordres de Darnand. C'est que pour elle le monde s'est arrêté en 43, l'Occupation dure encore, et Darnand, Pétain et les autres sont encore là.
D'ailleurs elle leur parle, sans arrêt. Et les insulte, abondamment. La fille, Louisiane, se bouche les oreilles. Les élucubrations de sa mère, ses éclats, ses fracas, les spectres avec lesquels elle discute jour et nuit, les injures jetées au Maréchal qu'elle appelle Putain, tout cela l'exaspère. Devant l'homme de loi impassible, les deux femmes vont se livrer à de furieux soliloques et tisser le récit, aussi hilarant que monstrueux, de leurs batailles et de leurs douleurs, de leur mémoire et de leur peur.

Donner votre avis

Les derniers avis

  • Trois personnages :
    - Louisiane, une jeune fille de 18 ans, la narratrice
    - Sa mère, complètement démente, bloquée aux années de l’occupation, réglant ses comptes avec « Putin », Bousquet, Darland, vivant en permanence avec les spectres de cette période
    - Un huissier mutique, notant de pièce...
    Voir plus

    Trois personnages :
    - Louisiane, une jeune fille de 18 ans, la narratrice
    - Sa mère, complètement démente, bloquée aux années de l’occupation, réglant ses comptes avec « Putin », Bousquet, Darland, vivant en permanence avec les spectres de cette période
    - Un huissier mutique, notant de pièce en pièce les meubles et objets délabrés, imperméable aux insultes et aux délires de la mère et aux confidences de la fille qui tente de survivre sans sa situation calamiteuse.
    Un huis clos délirant, mais comme tout huis clos, étouffant.
    Heureusement il y a de l’humour au milieu de tout ce désastre.
    Et aussi une manière d’écrire originale, comme ces chapitres qui s’arrêtent au milieu d’une phrase, et les suivants qui reprennent le dernier mot du précédent.
    Globalement c’est pas mal, tragique et comique à la fois, mais un peu lassant quand même.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Sur fond de drame familial se déroulant pendant la seconde guerre mondiale, Lydie Salvayre aborde un sujet grave, celui de la France antisémite et vichyste, par le biais d'un huis-clos entre une mère aliénée, sa fille et un huissier. L'écriture est parfaitement fluide, parfois violente et crûe...
    Voir plus

    Sur fond de drame familial se déroulant pendant la seconde guerre mondiale, Lydie Salvayre aborde un sujet grave, celui de la France antisémite et vichyste, par le biais d'un huis-clos entre une mère aliénée, sa fille et un huissier. L'écriture est parfaitement fluide, parfois violente et crûe mais l'humour ne manque pas. La construction du livre est originale et surprenante. N.B: ce roman a été adapté au théâtre par Zabou Breitman.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.