La compagnie des femmes

Couverture du livre « La compagnie des femmes » de Yves Simon aux éditions Stock
  • Date de parution :
  • Editeur : Stock
  • EAN : 9782234069480
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Certains écrivains, au gré de leurs publications, nous donnent volontiers de leurs nouvelles à travers chacun de leur livre ; ils n'hésitent pas à raconter, à montrer le monde, l'époque, pour tenter de mieux les comprendre, mais avant tout de se comprendre eux-mêmes. Depuis son premier livre,... Voir plus

Certains écrivains, au gré de leurs publications, nous donnent volontiers de leurs nouvelles à travers chacun de leur livre ; ils n'hésitent pas à raconter, à montrer le monde, l'époque, pour tenter de mieux les comprendre, mais avant tout de se comprendre eux-mêmes. Depuis son premier livre, Les Jours en couleurs, paru voilà quarante ans, Yves Simon n'aura cessé de poursuivre sa propre trace, il nous a dit sa jeunesse, ses illusions perdues, ses chagrins, ses amours, mais jamais n'avait-il consacré jusqu'à ce jour un roman tout entier empreint, comme son titre l'indique, de la compagnie des femmes.
S'il se présente autant comme une autobiographie déguisée qu'un carnet de route, le nouveau roman d'Yves Simon vaut surtout pour l'histoire d'amour très singulière qui l'anime, le porte et le transcende. « Léonie était jeune et moi qui vieillissais », écrit le narrateur avant de reprendre le chemin de quelques-unes des femmes qui le hantent, aussi bien sa mère que les rencontres les plus éphémères. Mais la beauté de cet amour décisif éprouvé pour Léonie emporte dans le même élan lecteur et narrateur. On se prend alors à rêver d'être le passager clandestin de ce voyage, un road novel, dont seul l'écrivain connaît la destination finale.

Donner votre avis

Les derniers avis

  • Ecrivain, compositeur, chanteur, Yves Simon se livre ici à une autobiographie demandée par son éditeur.
    Pour ce faire, il entreprend un voyage vers le sud, au volant de sa vieille voiture de collection. Il parle de son enfance un peu, de sa mère, de son ami suicidé, mais surtout des femmes, de...
    Voir plus

    Ecrivain, compositeur, chanteur, Yves Simon se livre ici à une autobiographie demandée par son éditeur.
    Pour ce faire, il entreprend un voyage vers le sud, au volant de sa vieille voiture de collection. Il parle de son enfance un peu, de sa mère, de son ami suicidé, mais surtout des femmes, de ses amours de cœur ou de rencontre : Léonie, Justine, Luna, Camille………..
    Bel homme vieillissant, célèbre, très parisien, il a pas mal d’atouts
    Mais je trouve assez lassant tous ces auteurs qui parlent d’eux, se racontent avec complaisance, font du nombrilisme, ça frise l’indécence, et j’ai survolé certains passages. On dirait qu’à cours d’inspiration, ils s’auto-congratulent.
    C’est un peu écrire pour écrire.
    Fort heureusement, c’est très bien écrit et le style et plus qu’agréable. Manquerait plus que ça soit mal écrit, tiens !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Bon je n'ai pas aimé et je m'en veux j'aurais bien aimé aimer avec tout ce que j'ai lu de positif sur Babelio mais voilà le courant n'est pas passé. J'ai eu l'impression qu'Yves nous écrivait un abécédaire sur sa culture et je t'en mets une couche sur les livres, les disques, les artistes. Une...
    Voir plus

    Bon je n'ai pas aimé et je m'en veux j'aurais bien aimé aimer avec tout ce que j'ai lu de positif sur Babelio mais voilà le courant n'est pas passé. J'ai eu l'impression qu'Yves nous écrivait un abécédaire sur sa culture et je t'en mets une couche sur les livres, les disques, les artistes. Une histoire d'amour entre gens cultivés qui se pâment devant la Culture, j'ai trouvé ça snob.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Yves Simon est au sommet de son art avec « la compagnie des femmes ». Il appartient à la tribu des Narcisse apte à l’amour. Il entraîne le lecteur dans deux ballade et balade de séquences humaines aussi impromptues que chaleureuses.
    Au comble de la discrétion, il rappelle que la vie est faite...
    Voir plus

    Yves Simon est au sommet de son art avec « la compagnie des femmes ». Il appartient à la tribu des Narcisse apte à l’amour. Il entraîne le lecteur dans deux ballade et balade de séquences humaines aussi impromptues que chaleureuses.
    Au comble de la discrétion, il rappelle que la vie est faite de carrefours, fondateurs ou pas. Il ne faut pas hésiter à accepter son invitation à une succession de rencontres dans une alternance de tourbillon accéléré et de pauses de réflexion.
    Comment ne pas adhérer totalement à la complexité enrichissante des désirs radiographiés de manière si positive même si souvenirs, éblouissements, désastres se succèdent.

    L’écrivain s’adresse directement au lecteur lorsqu'il avoue que « l’écriture naît souvent de cette fracture entre pouvoir et fragilité ».
    Yves Simon nous offre une belle leçon de vie où chacun a sa place à l’instar d’une planète dans le ciel. Son opus est un hymne à l’amour plus fort que les moussons et les ressentiments si nuisibles au bonheur.

    La compagnie des femmes est une déclaration d’amour et un magnifique portait de femme aimante. Son livre a toutes les qualités pour nous séduire. Il est déjà dommage de le refermer ; pour quoi quitter là où on est bien ?

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions