Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

La commode aux tiroirs de couleurs

Couverture du livre « La commode aux tiroirs de couleurs » de Olivia Ruiz aux éditions Lattes
  • Date de parution :
  • Editeur : Lattes
  • EAN : 9782709666947
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

Aucun résumé n'est disponible pour cet ouvrage actuellement...

Donner votre avis

Avis (47)

  • A la mort de sa grand mère, la narratrice hérite d'une commode qui va, dans chaque tiroir, lui révélait des secrets de l'histoire de sa famille.

    Chaque chapitre nous ouvre un tiroir de cette commode qui nous offre un objet dont l'histoire va nous être racontée. Peu à peu se construit la vie...
    Voir plus

    A la mort de sa grand mère, la narratrice hérite d'une commode qui va, dans chaque tiroir, lui révélait des secrets de l'histoire de sa famille.

    Chaque chapitre nous ouvre un tiroir de cette commode qui nous offre un objet dont l'histoire va nous être racontée. Peu à peu se construit la vie de cette grand mère qui vient de disparaitre, revenant sur sa fuite de l'Espagne, l'engagement de ses parents, l'arrivée en France et l'adaptation, une nouvelle vie, l'importance de la communauté, l'amour, les peines, les joies, les défis.... la vie quoi !

    L'écriture est agréable fluide et vive comme Olivia Ruiz peut l'être dans ses chansons. Une histoire de femmes fortes et de solidarité, globalement assez gaies et optimistes malgré les affres de la vie.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Olivia Ruiz ouvre les tiroirs de la comme reçue en héritage de sa grand-mère, son abuela adorée. Elle en exhume des trésors qui lui permettent de mettre une histoire sur ce que ses grands-parents et ses parents ont toujours tu.

    Les tiroirs de couleurs ? Combien de fois a t-elle esquissé le...
    Voir plus

    Olivia Ruiz ouvre les tiroirs de la comme reçue en héritage de sa grand-mère, son abuela adorée. Elle en exhume des trésors qui lui permettent de mettre une histoire sur ce que ses grands-parents et ses parents ont toujours tu.

    Les tiroirs de couleurs ? Combien de fois a t-elle esquissé le geste de les ouvrir, de franchir l’interdit de l’abuela !! « Avec mes cousins, on s’est enfiévrés mille fois en tentant de fourrer le nez dans cette commode, attirées comme des aimants à bêtises par l’arc-en-ciel de tiroirs, les petits clefs sur chacun d’eux qui suppliaient d’être tournés ». Maintenant qu’elle peut le faire… « Ma main perd ses moyens, s’agrippe à sa clef. J’ai le vertige de savoir ce que je vais découvrir. Je l’ouvre lentement, savourant chaque seconde avant que le voile ne soit définitivement levé. »

    Dans une belle écriture vivante, alerte, gaie malgré la douleur, dans des couleurs qui lui ressemblent, Olivia Ruiz donne vie à une abuela qu’elle invente pour mieux rester avec la sienne, la vraie.

    Les personnages sont vivants, incarnés, son Espagne rêvée, même dans ses douleurs, ses morts, les exactions du temps de Franco, est belle. J’ai aimé cette lecture qui n’est pas un coup de cœur à cause du dernier chapitre, titré Épilogue ; invraisemblable, rocambolesque, il est à oublier.

    Olivia Ruiz, je vous apprécie beaucoup comme chanteuse, j’aime que vous les incarniez et dans ce premier roman où vos talents de conteuses font merveille.
    https://zazymut.over-blog.com/2022/03/olivia-ruiz-la-commode-aux-tiroirs-de-couelurs.html

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • La narratrice, nous ne connaitrons jamais son nom, vient de perdre sa grand-mère. Celle-ci lui a légué une commode qui recèle toute sa vie, ses souvenirs, ses secrets.
    Pendant une nuit, le jeune fille va prendre connaissance du contenu de cette commode et ainsi connaitre son abuela sous un...
    Voir plus

    La narratrice, nous ne connaitrons jamais son nom, vient de perdre sa grand-mère. Celle-ci lui a légué une commode qui recèle toute sa vie, ses souvenirs, ses secrets.
    Pendant une nuit, le jeune fille va prendre connaissance du contenu de cette commode et ainsi connaitre son abuela sous un autre jour : l'exil de son Espagne natale, un grand amour, de grands chagrins, de grandes joies et beaucoup de fraternité.
    Il est aussi question de femmes fortes, de courage transmis de génération en génération.
    Tout cela est joliment conté ; c'est souvent poignant.
    Un petit roman qui se lit traite.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Ouvrir les tiroirs de la commode de la abuela c'est faire jaillir les objets qui racontent l'histoire colorée de la vie sur cinq générations. " Parce que ça fait du bien de vider son sac à dos de tout ce qui ne te sert plus, de temps en temps. Ça soulage les reins". Alors "je veux que tu me...
    Voir plus

    Ouvrir les tiroirs de la commode de la abuela c'est faire jaillir les objets qui racontent l'histoire colorée de la vie sur cinq générations. " Parce que ça fait du bien de vider son sac à dos de tout ce qui ne te sert plus, de temps en temps. Ça soulage les reins". Alors "je veux que tu me racontes tout maintenant. La liberté, ton amour...Arrête toi avant la fin, Arrête toi quand tout est beau." Olivia Ruiz nous chante un hymne à la vie qui se fait tantôt chienne, tantôt douce et que l'on aime malgré le pire pour savourer le merveilleux.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Que faire lorsque votre grand-mère adorée décède et qu’elle vous lègue Le meuble qui vous a toujours fascinée, sa commode aux tiroirs interdits ?

    Que de rêves fous, de fantasmes, d’imagination ont eu chacun des petits enfants, et elle en particulier, en espérant pouvoir ouvrir la commode...
    Voir plus

    Que faire lorsque votre grand-mère adorée décède et qu’elle vous lègue Le meuble qui vous a toujours fascinée, sa commode aux tiroirs interdits ?

    Que de rêves fous, de fantasmes, d’imagination ont eu chacun des petits enfants, et elle en particulier, en espérant pouvoir ouvrir la commode lorsque l’abuela serait absente. Mais aucun ne l’a jamais fait, et aujourd’hui qui sait quelle vérité va enfin émerger de ces tiroirs ? Car dans cette famille qui parle si peu du passé on préfère depuis toujours aller de l’avant.

    Alors tout au long d’une longue nuit elle va ouvrir les tiroirs chacun à son tour, et en dévoiler les secrets d’une vie. Une médaille de baptême, une enveloppe, un foulard, un souvenir, une photo, une lettre, et la voix de Rita-Joséphine pour dire sa vie, ce qu’elle a été, celle qu’elle a rêvé d’être, ce qu’elle aurait pu être si… un cortège d’objets pour une transmission familiale tendre et passionnée, tragique et drôle, chaleureuse et colorée.

    Chaque objet est un morceau de vie jamais dévoilé aux petites filles. L’Espagne, la guerre civile, les parents condamnés qui décident de sauver leurs filles, l’exode des républicains, l’arrivée en pays inconnu et hostile, cette France du sud. Une identité perdue, une autre adoptée, une famille perdue, une autre retrouvée, l’exil, la perte des racines, la solidarité, l’entraide, la combativité. Une femme combative et indépendante, forte et amoureuse, blessée et résiliente.

    L’écriture est belle, les personnages réellement incarnés, les situations, les familles et l’Histoire de l’Espagne sont retracés avec justesse et sans misérabilisme ni aucune rancœur.

    Bon, un petit bémol pour le dernier chapitre et l’arrivée de cette femme qui parait si peu crédible, cette situation rocambolesque. Mais on pardonne et on retient surtout de l’ensemble une belle impression d’amour pour la famille, pour ceux qui ont fait de nous ce que nous sommes, pour ce message qu’il faut à son tour transmettre.

    J’aime beaucoup cette version audio lue par Olivia Ruiz, elle donne tellement de vie à cette famille et à cette époque où l’histoire de l’Espagne et de la France se rencontrent. Que j’ai aimé l’écouter me raconter son Espagne rêvée, son abuela inventée pour se substituer sans doute à ses véritables grands-parents qui semble-t-il n’ont jamais évoqué ce qu’ils avaient abandonné dans leur pays. Comme de nombreux espagnols ayant fui l’Espagne de la guerre civile et du franquisme. Des personnages attachants, des situations réalistes, tristes, dramatiques mais heureuses aussi.

    chronique complète en ligne sur le blog Domi C Lire https://domiclire.wordpress.com/2022/02/10/la-commode-aux-tiroirs-de-couleur-olivia-ruiz/

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Une jolie surprise pour ce récit que l'on m'a offert.
    Je ne m'attendais à rien et je me suis faite embarquer par l'histoire pleine de tendresse de cette grand mère disparue.
    Une petite fille découvre au fil de l'ouverture des tiroirs de cette fameuse commode, la vie de sa grand mère que cette...
    Voir plus

    Une jolie surprise pour ce récit que l'on m'a offert.
    Je ne m'attendais à rien et je me suis faite embarquer par l'histoire pleine de tendresse de cette grand mère disparue.
    Une petite fille découvre au fil de l'ouverture des tiroirs de cette fameuse commode, la vie de sa grand mère que cette dernière a mise en scène, un tiroir-une grande étape de sa vie.
    Un roman agréable.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • " Autour de nous, les familles étaient déchirées, se disloquaient en larmes, oubliant la morsure du vent..."

    Meubles poussés.
    Pour la danse.
    La nuit entière.
    Le décès de la grand-mère.
    L' Abuela.
    Les larmes du grand-père.

    Le " tournesol" de la grand-mère lui rend hommage entre...
    Voir plus

    " Autour de nous, les familles étaient déchirées, se disloquaient en larmes, oubliant la morsure du vent..."

    Meubles poussés.
    Pour la danse.
    La nuit entière.
    Le décès de la grand-mère.
    L' Abuela.
    Les larmes du grand-père.

    Le " tournesol" de la grand-mère lui rend hommage entre sourires et larmes, dans cet émouvant livre sur la famille, et l'exil.

    Des bouts de vie dans des tiroirs.
    Un tempérament de feu.
    Une âme courageuse.

    Ce premier roman a reçu le prix des lecteurs sélection 2021.

    thumb_up J'aime comment Commentaires (2)
  • Je me suis laissée bercer dans cette jolie histoire familiale et c'est une jolie découverte.

    Cette lecture est agréable et la plume de l'auteure est fluide et délicate. Les personnages sont forts et attachants.

    Un récit délicat, bouleversant et poétique.

    Je me suis laissée bercer dans cette jolie histoire familiale et c'est une jolie découverte.

    Cette lecture est agréable et la plume de l'auteure est fluide et délicate. Les personnages sont forts et attachants.

    Un récit délicat, bouleversant et poétique.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.