Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

La commode aux tiroirs de couleurs

Couverture du livre « La commode aux tiroirs de couleurs » de Olivia Ruiz aux éditions Lattes
  • Date de parution :
  • Editeur : Lattes
  • EAN : 9782709666947
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

Aucun résumé n'est disponible pour cet ouvrage actuellement...

Donner votre avis

Avis (34)

  • J'aime bien les textes de la chanteuse Olivia Ruiz et son côté un peu fantasque, je suis donc très heureuse d'avoir pu découvrir son premier roman dans le cadre de la sélection de juillet du prix des lecteurs du livre de poche.

    De sa plume sensible, Olivia Ruiz déroule le fil de l'histoire de...
    Voir plus

    J'aime bien les textes de la chanteuse Olivia Ruiz et son côté un peu fantasque, je suis donc très heureuse d'avoir pu découvrir son premier roman dans le cadre de la sélection de juillet du prix des lecteurs du livre de poche.

    De sa plume sensible, Olivia Ruiz déroule le fil de l'histoire de Rita, une histoire aussi émouvante que douloureuse, qui commence sur les routes de l'exil lorsqu'elle et ses deux sœurs sont envoyées en France par leurs parents pour fuir la guerre d'Espagne et la dictature de Franco.
    Mais c'est à sa mort que Rita lèvera le voile sur les secrets de famille qui ont marqué son parcours, en léguant à sa petite fille une vieille commode dont chaque tiroir renferme un objet qui symbolise un temps fort de sa vie.

    Mêlant la nostalgie, la sensualité, la révolte et les fêlures, Olivia Ruiz dresse le portrait d'une battante, une femme lumineuse au caractère bien trempé, sans cesse en quête de liberté pour être elle-même.

    Mais ce que je retiens surtout de ce récit c'est la belle solidarité entre ces femmes qui restent soudées dans les épreuves, qui se sont reconstituées une famille loin de leurs racines et qui se sont construit, en reprenant le petit café du village, un refuge empli de rires, de générosité et de musique.

    Avec son premier roman, la chanteuse devenue auteure a su toucher mon « p'tit cœur tout mou » !
    Une jolie découverte.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Olivia Ruiz la chanteuse, je connais, je sais qu'elle est du sud, du coté de Carcassonne, là où vit la famille de mon mari.
    Les espagnols immigrés, on ne les compte pas dans ce coin là de France, pas plus qu'à Bordeaux où je vis depuis longtemps, ils sont partout, ils racontent leur histoire,...
    Voir plus

    Olivia Ruiz la chanteuse, je connais, je sais qu'elle est du sud, du coté de Carcassonne, là où vit la famille de mon mari.
    Les espagnols immigrés, on ne les compte pas dans ce coin là de France, pas plus qu'à Bordeaux où je vis depuis longtemps, ils sont partout, ils racontent leur histoire, l'Histoire, celle dont la dernière page n'est pas encore refermée car l’Espagne n'a pas fait ce retour vers son passé proche, celui qui a laissé des morts, des blessures jamais refermées dans les familles et des plaies béantes.
    Des immigrés, la France est faite de ceux là, justement, ceux qui ont tout quitté pour s'établir là où ils pouvaient, là où on voulait bien d'eux, de leurs bras et de leur travail.
    Des familles entières sont parties, des bouts de famille aussi qui ont inspiré Olivia lorsqu'elle s'est attelée à la rédaction de ce livre, tiroir après tiroir, couleur après couleur .
    J'ai tout d'abord trouvé le livre un peu léger, enfantin, mais les personnages principaux sont des enfants puis je me suis laissée happer et les pages ont tourné d'elles mêmes .
    Histoire et histoires s'entremêlent, familles se démêlent et les femmes sont aux manettes, fortes, courageuses et têtues, obstinées à vivre leur vie en dépit de..
    De la couleur, du rouge-sang, du rouge-vie, du jaune, comme le drapeau espagnol.
    Du vrai, du faux, du presque vrai véridique
    de la castagne, des castagnettes plutôt, jouées par la vie ! Du rythme et de l'entrain !
    Belle lecture.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Olivia Ruiz, je la connaissais en tant que chanteuse. J’avais appris le succès de son premier roman en m’en méfiant un peu. Et puis, l’occasion m’est donnée d’assurer un SP sur ce roman en livre audio. Quel plaisir ce fut !
    La voix chaude et sensuelle de l’auteure elle-même a donné à...
    Voir plus

    Olivia Ruiz, je la connaissais en tant que chanteuse. J’avais appris le succès de son premier roman en m’en méfiant un peu. Et puis, l’occasion m’est donnée d’assurer un SP sur ce roman en livre audio. Quel plaisir ce fut !
    La voix chaude et sensuelle de l’auteure elle-même a donné à l’ensemble une force pure illuminée des mêmes couleurs que les tiroirs de la commode. Mais que me racontait-elle ?
    Rita est la deuxième des trois filles qui devront quitter l’Espagne au tout début de la guerre civile pour se mettre en sécurité chez un oncle, dans le Sud de la France. Leurs parents resteront en Espagne. Sa vie sera brûlante, comme son caractère. Elle connaîtra beaucoup plus de souffrances que de joies mais gardera un caractère entier et une fureur de vivre qu’elle mettra toujours au service de sa famille. Ce sont les secrets de « l’abuela » que sa petite-fille retrouvera en récupérant la commode qui l’avait intriguée toute son enfance. Lors d’une nuit spéciale qu’elle nous conte plus qu’elle ne nous la raconte, elle en ouvrira les neuf tiroirs.
    C’est une galerie de femmes au caractère bien trempé et au courage sans fard qui nous est proposée avec toutes leurs actions, leurs émotions, leurs « pourquoi ? » et leurs « comment ? ». Toutes les actualités de cette période, nous les vivons de l’intérieur, avec les angoisses, les dangers, les morts.
    L’auteure est aussi abrupte que délicate dans les descriptions des situations et des sentiments et avec sa voix, son accent espagnol, l’immersion est totale. C’est le plus grand plaisir de cette écoute. L’exil est au centre d’un roman captivant entremêlant le bien et le mal des Hommes.
    Si vous n’avez jamais eu l’occasion de choisir une lecture audio, faites-le avec ce titre, vous ne serez pas déçus. Et il est rare que l’auteure, elle-même, accompagne son livre, à ce point. Merci Olivia Ruiz.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Un conte espagnol...

    J'ai beaucoup entendu d'avis positif sur ce roman et c'est pour cela que j'ai décidé de lire. Je ne suis pas déçue, il est très sympathique, le format de poche étant assez petit (181 pages), il se lit assez vite.

    L'auteure est une ancienne candidate de la Star Academy,...
    Voir plus

    Un conte espagnol...

    J'ai beaucoup entendu d'avis positif sur ce roman et c'est pour cela que j'ai décidé de lire. Je ne suis pas déçue, il est très sympathique, le format de poche étant assez petit (181 pages), il se lit assez vite.

    L'auteure est une ancienne candidate de la Star Academy, c'est une chanteuse dont je ne suis pas forcément une grande fan, j'apprécie un peu certaines de ses chansons. J'ai un point commun avec elle: les racines espagnoles et des grands-parents qui se sont exilés en France pour fuir la dictature.

    Je pensais que ce roman racontait la vraie histoire de Olivia RUIZ, en fait elle s'en est juste inspiré. Plusieurs passages font écho à sa chanson J'traine des pieds, dans laquelle elle parle du café où elle a grandit. Il s'agit du café acheté par sa grand-mère et présent dans le livre. Je me demande donc ce qui est réel et ce qui est fictif dans le roman. En tout cas, on s'attache rapidement et énormément à Rita, sa grand-mère mi-réelle, mi-fictive...

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Plus de 300 000 lecteurs ont lu le roman d'Olivia Ruiz !

    Je le découvre en livre audio.

    J'ai été étonnée que la voix Off soit celle de l'auteure.

    Sa voix est agréable, espiègle et vivante. Pour autant, j'ai trouvé parfois l'histoire un peu enfantine, peut-être justement due à...
    Voir plus

    Plus de 300 000 lecteurs ont lu le roman d'Olivia Ruiz !

    Je le découvre en livre audio.

    J'ai été étonnée que la voix Off soit celle de l'auteure.

    Sa voix est agréable, espiègle et vivante. Pour autant, j'ai trouvé parfois l'histoire un peu enfantine, peut-être justement due à l'élocution de l'auteure, à certains passages ou dialogues dans le livre.

    J'ai été emportée par cette belle histoire touchante et animée.
    La candeur, la fraicheur et la sincérité de l'auteure à travers son texte m'ont vraiment séduit.
    Aussi, le pan de l'histoire sur la guerre d'Espagne m'a beaucoup intéressée.

    Le personnage principal, Rita, est captivant ! J'ai suivi avec beaucoup d'intérêt et d'émotions, l'histoire de cette femme qui n'a pas été épargnée par la vie, subissant des épreuves tout au long de sa vie. Un parcours semé d'obstacles, de drames mais aussi de grandes joies.

    Le lecteur la suit de son enfance jusqu'à sa mort, fuyant l'Espagne en pleine guerre civile pour venir en France.

    L'itinéraire d'une fillette, d'une jeune femme, d' une amante et d'une mère combative, luttant pour sa liberté et son émancipation.

    C'est aussi une femme, une mère et une grand-mère admirable aimant ses proches passionnément.

    Une très belle histoire, intime, attachante, tendre, terrible parfois sur la destinée d'une femme moderne, enflammée et exaltée.

    Un roman solaire et lumineux.

    https://leslecturesdeclaudia.blogspot.com/2021/06/la-commode-aux-tiroirs-de-couleurs.html

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Sublime, émouvant l'écriture est fine, la lecture fluide, on se laisse embarquer par ces histoires de femmes sur plusieurs générations, une question d'exil qui m'a bouleversé !

    Sublime, émouvant l'écriture est fine, la lecture fluide, on se laisse embarquer par ces histoires de femmes sur plusieurs générations, une question d'exil qui m'a bouleversé !

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • A la mort de sa grand-mère, une jeune femme hérite de sa commode, un meuble où celle-ci rangeait tous ses souvenirs, bons ou mauvais. Tiroir après tiroir, elle va reconstituer l'histoire de sa famille : la fuite d'Espagne, peu avant la victoire de Franco, le suicide de ses arrières...
    Voir plus

    A la mort de sa grand-mère, une jeune femme hérite de sa commode, un meuble où celle-ci rangeait tous ses souvenirs, bons ou mauvais. Tiroir après tiroir, elle va reconstituer l'histoire de sa famille : la fuite d'Espagne, peu avant la victoire de Franco, le suicide de ses arrières grands-parents pour éviter la prison, la jeunesse en France, les amours, les naissances et les deuils, le rôle d'un grand-père qui n'est qu'adoptif, etc. Pour la jeune femme, c'est une plongée vers ses racines, dans un passé dont les grands parents ont peu parlé et que sa mère, trop tôt décédée, n'a pas pu lui raconter.

    Pour un premier roman, c'est une belle réussite ; pas un coup de cœur, mais pas si loin...
    Olivia Ruiz nous raconte l'histoire d'une famille de républicains espagnols, qui a fui la victoire de Franco pour s'installer au sud de la France, et qui de toute évidence s'est affranchi des pesanteurs culturelles et religieuses de son pays d'origine. C'est donc une famille qui vit intensément, dont certains membres, la grand-mère notamment, savent sortir des rails pour assumer leurs envies ; une famille qui sait resserrer les rangs face à l'adversité, aux deuils notamment. Sans doute une famille dont l'auteure aurait aimé qu'elle soit la sienne puisqu'elle-même sait peu de chose du passé des siens.
    L'écriture est riche, avec un style personnel bien affirmé, et le livre se laisse lire facilement.
    C'est plus le parti pris de la narration qui peut dérouter : de tiroir en tiroir, de découverte en découverte, l'héroïne reconstitue son histoire et construit un récit, mais cela peut paraître parfois un peu décousu, avec le sentiment de sauter du coq à l'âne de temps en temps. L'ensemble a évidemment une cohérence, mais on peine parfois à la retrouver, ce qui à la fois perturbe et entretient l'attention...
    Au final, c'est cependant une très belle découverte de ses racines que nous conte Olivia Ruiz.

    Chronique illustrée : http://michelgiraud.fr/2021/02/25/la-commode-aux-tiroirs-de-couleurs-olivia-ruiz-jc-lattes-a-la-decouverte-de-ses-racines-espagnoles/

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Mon coup de cœur 2020

    A la mort de sa grand-mère, une jeune femme récupère sa commode, chaque tiroir ouvrant la porte à un souvenir de sa vie.....

    Ce livre parle des femmes.... non des racines.... ce livre parle de la vie.
    Du déracinement, de la filiation, de la force et de la complexité...
    Voir plus

    Mon coup de cœur 2020

    A la mort de sa grand-mère, une jeune femme récupère sa commode, chaque tiroir ouvrant la porte à un souvenir de sa vie.....

    Ce livre parle des femmes.... non des racines.... ce livre parle de la vie.
    Du déracinement, de la filiation, de la force et de la complexité d’être mère, de l’amour. Une histoire qui nous immerge littéralement dans une famille espagnole qui arrive en France sous des hospices peu heureux, mais qui nous fait partager ses rires, ses odeurs, son dialecte et sa fougue joyeuse.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.