La Co-Infection Syphilis-Vih

Couverture du livre « La Co-Infection Syphilis-Vih » de Collectif aux éditions Editions Universitaires Europeennes
Résumé:

Depuis la fin des années 1990, dans l''ensemble des pays occidentaux, une épidémie de syphilis est apparue touchant principalement la population homosexuelle masculine également infectée par le VIH. Dans ce contexte, les infectiologues du CHU de Bordeaux, réunis au sein du Groupe... Voir plus

Depuis la fin des années 1990, dans l''ensemble des pays occidentaux, une épidémie de syphilis est apparue touchant principalement la population homosexuelle masculine également infectée par le VIH. Dans ce contexte, les infectiologues du CHU de Bordeaux, réunis au sein du Groupe d''Épidémiologie Clinique du SIDA en Aquitaine (GECSA), ont décidé de réaliser une étude des cas de syphilis survenus chez les patients infectés par le VIH et inclus dans la cohorte Aquitaine (cohorte nº3 de l''ANRS). Après une revue de la littérature scientifique récente sur la co-infection syphilis-VIH, les résultats de notre étude sont exposés. Sur une durée de 4 ans, 144 patients infectés par le VIH ont présenté une syphilis. Diverses analyses ont été réalisées concernant la présentation clinique, la réponse au traitement chez ces patients et le rôle éventuel de l''immunodépression induite par l''infection rétrovirale dans l''évolution de la syphilis. Dans la dernière partie, ces résultats sont mis en perspective en tenant compte des données nationales françaises concernant à la fois la syphilis et l''infection par le VIH.

Donner votre avis

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !