La cite des vivants et des morts

Couverture du livre « La cite des vivants et des morts » de Claude Michelet aux éditions Belin
  • Date de parution :
  • Editeur : Belin
  • EAN : 9782701128115
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
  • Nombre de pages : (non disponible)
  • Collection : (non disponible)
  • Genre : Histoire
  • Thème : Histoire Essais
  • Prix littéraire(s) : (non disponible)
Résumé:

Dans un passage de La Prisonnière, Proust suggère que " les plus grandes beautés de Michelet, il ne faut pas tant les chercher dans son oeuvre même que dans les attitudes qu'il prend en face de son oeuvre, non pas dans son Histoire de France ou dans son Histoire de la Révolution, mais dans ses... Voir plus

Dans un passage de La Prisonnière, Proust suggère que " les plus grandes beautés de Michelet, il ne faut pas tant les chercher dans son oeuvre même que dans les attitudes qu'il prend en face de son oeuvre, non pas dans son Histoire de France ou dans son Histoire de la Révolution, mais dans ses préfaces à ces deux livres ".
C'est bien une conviction voisine de celle du romancier qui a poussé Claude Lefort à constituer ce recueil d'Introductions et de Préfaces de Michelet, pour lequel il a écrit une ample présentation. À lire ces grands textes ainsi rassemblés, on pourra suivre le déroulement de la réflexion de Michelet à travers le temps - un temps qui est aussi bien celui de ses interrogations toujours reprises que celui des événements personnels et collectifs.
Sous les déclarations parfois trop unifiantes de Michelet et qui risquent de masquer sa complexité, Claude Lefort relève les déplacements ou les contradictions, les oublis et les renouvellements, la perpétuelle puissance d'interrogation. Il suit Michelet là où, trop souvent, on l'abandonne : c'est dans l'effort ultime du vieil " historien philosophe ", dans les pages parfois arides et désespérées où Michelet aborde enfin le XXe siècle, qu'il découvre certaines de ses plus vives fulgurances.
Le titre de ce volume est emprunté à la Préface " Des justices de l'histoire ", dans laquelle, demandant qu'on traite les disparus comme des proches, Michelet écrit : " Ainsi se fait une famille, une cité commune entre les vivants et les morts ".

Donner votre avis

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions