La cité des jarres

Couverture du livre « La cité des jarres » de Arnaldur Indridason aux éditions Les Editions Retrouvees
Résumé:

Aucun résumé n'est disponible pour cet ouvrage actuellement...

Donner votre avis

Les derniers avis

  • J'ai adoré , je me suis prise aux pièges des pages qui défilaient sans ennui , avec passion .L'inspecteur Erlendur Sveinsson , est appelé sur une scène de crime dans un appartement de Reykjavik , un vieil homme a été assassiné le crâne fracassé par un cendrier . Le meurtrier a laissé trois mots...
    Voir plus

    J'ai adoré , je me suis prise aux pièges des pages qui défilaient sans ennui , avec passion .L'inspecteur Erlendur Sveinsson , est appelé sur une scène de crime dans un appartement de Reykjavik , un vieil homme a été assassiné le crâne fracassé par un cendrier . Le meurtrier a laissé trois mots écrits sur un bout de papier . Erlendur va s'intéresser au passé de cet homme apparemment sans histoire .
    Au cours de ses investigations , il va découvrir des photos pornographiques et la photo d'une tombe d'une petite fille Audur . Cette dernière va conduire l'inspecteur dans les années 60 et remettre sur le devant de la scène une histoire vieille de quarante ans .
    L'homme tranquille s'avérant être un violeur récidiviste .... Le tout sur fond de la capitale Islandaise embrumée et pluvieuse . Le roman nous plonge dans l'univers de la famille , de la filiation et des maladies génétiques et en parallèle Erlendur doit s'occuper de sa fille enceinte et toxicomane .
    Ecriture aisée , lecture captivante , intrigue bien rodée et bien menée , cadence du livre fluide , rythme ni trop lent , ni trop rapide et un suspens lattent sans être omniprésent qui ne laisse pas trop de temps mort . Un excellent roman , dont le dénouement final , n'est pas sans rappeler la citation d'André Gide "famille je vous hais

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • lu en deux jours. vraiment intéressant. intrigue pas très complexe, mais Indridason fait en sorte de nous lier les mains à son personnage Erlendur, de la première à la dernière page. Même ressenti lors de la lecture de : les nuits de Reykjavik.

    lu en deux jours. vraiment intéressant. intrigue pas très complexe, mais Indridason fait en sorte de nous lier les mains à son personnage Erlendur, de la première à la dernière page. Même ressenti lors de la lecture de : les nuits de Reykjavik.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Première apparition de l'inspecteur Erlendur, ce polar inaugure la célèbre série islandaise et c'est pourtant celui que j'ai lu en dernier, avant la parution en mars 2016 du Lagon noir que j'attends avec impatience !
    Cette fois, le héros est énervé : sa fille Eva, enceinte, peine à sortir de la...
    Voir plus

    Première apparition de l'inspecteur Erlendur, ce polar inaugure la célèbre série islandaise et c'est pourtant celui que j'ai lu en dernier, avant la parution en mars 2016 du Lagon noir que j'attends avec impatience !
    Cette fois, le héros est énervé : sa fille Eva, enceinte, peine à sortir de la drogue et on vient de découvrir le cadavre d'un pervers, pédophile de surcroit.
    L'enquête, comme à son habitude, est relativement peu rythmée, l'intrigue prend son temps et semble parfois "perdre" du temps, s'égarant dans une histoire de mariée disparue le jour de la cérémonie, ou d'une maladie neuro-cérébrale pour finalement en révéler l'importance capitale.
    Le roman permet cette fois de plonger au cœur de la recherche médicale et génétique en Islande, de montrer les limites de l'éthique, d'évoquer les liens en généalogie et les limites de la vie privée, de parler du viol et de la réputation, de la transmission familiale.
    Encore une fois une parfaite réussite !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • L'intérêt du roman porte davantage sur la personnalité de l'enquêteur et sur la psychologie des différents personnages que sur l'enquête proprement dite.
    Ce qui ne veut pas dire que l'intrigue soit sans intérêt, loin de là ! D'abord on se demande bien où la piste que suit Erlendur va le mener....
    Voir plus

    L'intérêt du roman porte davantage sur la personnalité de l'enquêteur et sur la psychologie des différents personnages que sur l'enquête proprement dite.
    Ce qui ne veut pas dire que l'intrigue soit sans intérêt, loin de là ! D'abord on se demande bien où la piste que suit Erlendur va le mener. Ensuite, si on devine assez rapidement qui est l'assassin, on n'a connaissance de ses réelles motivations que plus tard dans le roman.

    Un très bon polar qui me pousse à poursuivre la série.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Premier roman d'Arnaldur Indridason traduit en français, la Cité des Jarres est une réussite. Sous une plume simple mais entraînante, le lecteur est plongé dans l'univers noir et pluvieux de l'Islande. Ce n'est pas exactement un paysage de carte postale: entre le mauvais temps qui perdure, les...
    Voir plus

    Premier roman d'Arnaldur Indridason traduit en français, la Cité des Jarres est une réussite. Sous une plume simple mais entraînante, le lecteur est plongé dans l'univers noir et pluvieux de l'Islande. Ce n'est pas exactement un paysage de carte postale: entre le mauvais temps qui perdure, les quartiers sombres et mal fréquentés et les meurtres, on découvre peu à peu cet environnement propice au crime, que l'on ne voudrait pas forcément visiter.
    Pourtant, pas d’effroyables scènes de crime, d'interminables courses poursuites ou de violentes fusillades. Ici, l’horreur fait irruption dans la vie quotidienne des personnages de manière inattendue. Des secrets bien gardés depuis de nombreuses années ressortent, changeant à jamais la vie de plusieurs d’entre eux.
    L'inspecteur est un homme calme, qui prend son temps pour résoudre une affaire. On l'accompagne ainsi à chaque pas dans son enquête et on fait, par la même occasion, connaissance de sa fille. Les moments où ils se retrouvent tous les deux suscitent des émotions de plus en plus fortes, à mesure que l’on découvre la difficile situation familiale de l’inspecteur.
    Les autres membres de l’équipe d'Erlendur sont, comme leur supérieur, très efficaces, bien que le lecteur ait moins affaire à eux. Même si on ne connaît pour ainsi dire rien d'eux, ils nous guident dans les différentes étapes qui nous permettront d’avoir le fin mot de l’histoire. Quelques détails nous sont tout de même cachés (par exemple les trois mots du message qui accompagnait la victime, qui ne nous sont pas immédiatement dévoilés) pour qu’une partie du suspense soit conservé. Il n'y a ni coup de théâtre, ni fin spectaculaire; on assiste plutôt à une résolution où tout semble parfaitement s'enchaîner. Les différents thèmes abordés et l’intérêt pour les méthodes utilisées dans la résolution de l’enquête absorbent toutefois le lecteur jusqu’à la dernière page.
    Ce roman policier islandais nous réserve donc bien des surprises grâce à son intrigue étonnante. On est plongé dans la communauté islandaise, île plutôt fermée et qui ne s’est pas mélangée au reste de l’Europe pendant si longtemps. On est alors plongé dans un thème d’actualité de l’Islande, à savoir la recherche génétique, qui jouera un rôle important pour la résolution de l’enquête. Les explications scientifiques, bien que nécessaires au développement de l’intrigues, sont exposées de manière simple et claires, ce qui les rend abordable pour tout le monde.
    Si vous vous intéressez à l’Islande et ses spécificités et que vous aimez les romans policiers bien construits, alternant suspense, attente et émotion, la Cité des Jarres est pour vous.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Je suis partagé !!!!! J'ai eu beaucoup de mal à rentrer dedans, je pense que c'est du à l'écriture, je ne saurais pas mettre des mots sur ce qui m'a dérangé mais je n'étais pas à l'aise avec l'écriture. Et puis je me suis laissée emporter par l'intrigue, par l'envie de mettre bout à bout les...
    Voir plus

    Je suis partagé !!!!! J'ai eu beaucoup de mal à rentrer dedans, je pense que c'est du à l'écriture, je ne saurais pas mettre des mots sur ce qui m'a dérangé mais je n'étais pas à l'aise avec l'écriture. Et puis je me suis laissée emporter par l'intrigue, par l'envie de mettre bout à bout les petits morceaux d'informations distillées tout au long des pages et en effet j'ai bien aimé. Maintenant que je suis familiarisée avec l'écriture de Indridason, je vais en essayer un deuxième pour voir si je le lis plus facilement.
    Merci à Jean Michel pour cette découverte.

    comment Commentaire (1) flag Signalez un abus
  • Mieux vaut tard que jamais, je découvre Arnaldur Indridason après avoir fait le tour de l'Islande. Ca aide à avoir des images mentales plus claires des endroits cités et des islandais. L'histoire n'est pas une intrigue à couper le souffle mais le style et les personnages sont envoutants. J'ai...
    Voir plus

    Mieux vaut tard que jamais, je découvre Arnaldur Indridason après avoir fait le tour de l'Islande. Ca aide à avoir des images mentales plus claires des endroits cités et des islandais. L'histoire n'est pas une intrigue à couper le souffle mais le style et les personnages sont envoutants. J'ai attaqué un deuxième (Le femme en Vert) dans la foulée et je vois déjà que le thème de la violence envers les femmes est un sujet qu'Indridason traite avec un réalisme dérangeant mais brillant. En tout cas, je suis prêt à lire tout ce que je peux de cet auteur.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Une histoire très sombre dans une Islande inhospitalière et un Erlendur Sveinsson plus tourmenté que jamais... Rien qui puisse rebuter quand on aime Arnaldur Indridason !

    Une histoire très sombre dans une Islande inhospitalière et un Erlendur Sveinsson plus tourmenté que jamais... Rien qui puisse rebuter quand on aime Arnaldur Indridason !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Indridasson est un grand écrivain, c'est sûr. J'ai lu tous ses livres, jamais déçue...Mon préféré est toutefois "La femme en vert", bouleversant...Je conseille vivement aux lecteurs de ce livre de regarder le film qui en a été tiré, par un islandais, une vraie réussite, ce qui est rare dans les...
    Voir plus

    Indridasson est un grand écrivain, c'est sûr. J'ai lu tous ses livres, jamais déçue...Mon préféré est toutefois "La femme en vert", bouleversant...Je conseille vivement aux lecteurs de ce livre de regarder le film qui en a été tiré, par un islandais, une vraie réussite, ce qui est rare dans les adaptations. Ambiance garantie ! Par contre j'ai oublié le nom du réalisateur...

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions