Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

La cheffe, roman d'une cuisinière

Couverture du livre « La cheffe, roman d'une cuisinière » de Marie Ndiaye aux éditions Gallimard
  • Date de parution :
  • Editeur : Gallimard
  • EAN : 9782070116232
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

Le narrateur, cuisinier, raconte la vie et la carrière de la Cheffe, une cuisinière installée à Bordeaux qui a connu une période de gloire, et dont il a longtemps été l'assistant - et l'amoureux sans retour.
Née dans une famille d'ouvriers agricoles, cette adolescente ascétique et déterminée... Voir plus

Le narrateur, cuisinier, raconte la vie et la carrière de la Cheffe, une cuisinière installée à Bordeaux qui a connu une période de gloire, et dont il a longtemps été l'assistant - et l'amoureux sans retour.
Née dans une famille d'ouvriers agricoles, cette adolescente ascétique et déterminée devient employée de maison très jeune. Elle va découvrir l'art culinaire en préparant les repas pour ses premiers employeurs. Dès le premier dîner, elle met en oeuvre ce qui sera la base de sa gastronomie future : sécheresse, sévérité, simplicité.
Quelque temps plus tard, elle ouvre un restaurant, La Bonne Heure, où le tout-Bordeaux se presse. Dès son embauche, le narrateur se dévoue corps et âme à sa patronne. Il deviendra au fil des années son confident et ami, mais jamais son amant. La vie de la Cheffe, entièrement vouée à l'invention culinaire, semble parfaitement réglée. Son malheur vient de sa fille unique, un concentré d'aigreur, de rancune et de frivolité. Après avoir suivi des études de commerce, la jeune fille fait main basse sur le restaurant de sa mère, qui n'oppose aucune résistance. Elle y applique des règles de marketing absurdes, contrevenant à l'esprit janséniste originel, et le restaurant se voit retirer son étoile. La cuisinière met alors la clef sous la porte et disparaît, laissant le narrateur anéanti. Cependant la Cheffe n'en a pas fini avec la vie ni avec la cuisine...
Les phrases de Marie NDiaye se déploient lentement, comme pour envelopper le lecteur avec un charme constricteur. Les replis de l'âme de chaque personnage sont explorés sans hâte, et c'est sans doute ce qui fascine le plus : cette détermination calme dans la volonté de dissoudre la pénombre des êtres, auscultés sans malveillance et sans pitié. Il se dégage du récit une humanité violente, claire, à la fois mélancolique et enviable. La cuisine, qui est au centre du récit, est vécue comme une aventure spirituelle, presque un état de la sainteté. Non que le plaisir et le corps en soient absents, au contraire : mais ils sont les instruments d'un voyage vers un au-delà - la Cheffe allant toujours plus loin dans sa quête d'épure. L'émotion grandit au fur et à mesure de la lecture, jusqu'à la dernière ligne.

Donner votre avis

Avis (7)

  • C’est le premier roman de Marie NDiaye que je lis.
    J’ai été séduite par le titre car j’adore cuisiner.
    J’ai eu un peu de mal au début, puis je suis entrée dans le livre et je me suis beaucoup attachée au personnage complexe de cette Cheffe racontée par son commis.

    C’est le premier roman de Marie NDiaye que je lis.
    J’ai été séduite par le titre car j’adore cuisiner.
    J’ai eu un peu de mal au début, puis je suis entrée dans le livre et je me suis beaucoup attachée au personnage complexe de cette Cheffe racontée par son commis.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Je sors très agréablement surprise de cette lecture. Il faut dire que mon premier rendez-vous avec Marie Ndiaye, par l'intermédiaire de son roman Goncour(t)isé, Trois femmes puissantes, ne m'avait pas particulièrement plu, trouvant le fond confus et la prose ennuyeuse. J'appréhendais donc de me...
    Voir plus

    Je sors très agréablement surprise de cette lecture. Il faut dire que mon premier rendez-vous avec Marie Ndiaye, par l'intermédiaire de son roman Goncour(t)isé, Trois femmes puissantes, ne m'avait pas particulièrement plu, trouvant le fond confus et la prose ennuyeuse. J'appréhendais donc de me plonger dans celui-ci.

    Je trouve toujours que la plume de Marie Ndiaye n'est pas facile à suivre, des phrases à rallonge, digressives, on en perd le fil très vite si on ne fait pas attention. Cependant, on ne peut pas dire qu'elle n'a pas de style, ni de souffle ; elle sait écrire, indéniablement. Je comprends pourtant que ça puisse en rebuter plus d'un. Et ce qui m'avait fortement déplu dans le précédent opus, cette fois-ci, ne me demandez pas pourquoi, ça a opéré. Je me suis immergée dans son récit, laissant les mots m'emporter, me faisant happer par l'histoire sans chercher à refaire surface.

    Le narrateur nous conte la vie de la Cheffe, oui, oui, La Cheffe, elle n'a pas de nom, ou si mais ce n'est pas le plus important car elle s'est toujours distinguée par sa profession de cuisinière, le reste n'étant que superflu. Cet homme, qui a travaillé pour elle, l'a aimée, profondément aimée, sans être payé de retour. Et, en un bloc de 276 pages, il nous raconte qui elle était, qui était Sa Cheffe. L'exercice est ardu – bravo à l'auteure – et je comprends tout à fait les lecteurs qui ont jeté l'éponge au vu de cette logorrhée de 276 pages sans possibilité de véritablement reprendre son souffle. Aucun chapitre, aucun répit ; des allers-retours entre passé, présent, un autre passé, une anecdote à venir, tout ça dans une même phrase de 32 lignes, il y a de quoi en perdre son latin. Ça passe ou ça casse. Chez moi, c'est passé mais il en a fallu de peu. Pour ceux qui se décideraient à lire ce roman, je donnerais ce conseil : ne réfléchissez pas et laissez-vous entraîner dans ce récit prolixe, la magie opérera peut-être.

    Ce roman n'est pas un coup de coeur mais une très bonne surprise quand même. Et même si ce fut par moments difficile, que cela fait du bien de lire une plume aussi soignée.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Formidable portrait d'une femme cuisinière hors du commun par celui qui a été son commis, son confident et son amoureux sans retour. Une femme austère qui ne vit que par et pour son art dans une ascèse digne d'une moniale. L'histoire d'une jeune fille pauvre qui grâce à ses intuitions et son...
    Voir plus

    Formidable portrait d'une femme cuisinière hors du commun par celui qui a été son commis, son confident et son amoureux sans retour. Une femme austère qui ne vit que par et pour son art dans une ascèse digne d'une moniale. L'histoire d'une jeune fille pauvre qui grâce à ses intuitions et son talent va parvenir à la célébrité sans jamais dévier de sa ligne de conduite, de son idéal...Jusqu'à la chute...On ne peut pas ne pas être fasciné par ce personnage et celui du narrateur dont le portrait se dessine en parallèle. Ce qui m'a gênée et qui plaît sûrement à d'autres, c'est le style. Un mot m'est venu à l'esprit: laborieux. Des phrases longues, proustiennes dirait-on, où moi, je me suis perdue. Et pourtant quelle finesse ! Malgré tout j'ai été envoûtée par la puissance narrative de ce roman ...

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Bon...Je n'ai pas été très convaincu par ce roman. Peut-être que j'en attendais bien trop, moi qui suis mordu de gastronomie, ce livre faisait figure d'une belle promesse.

    J'ai trouvé le temps long, alors que ce livre n'est pas bien gros. J'ai eu la désagréable impression de tourner en rond...
    Voir plus

    Bon...Je n'ai pas été très convaincu par ce roman. Peut-être que j'en attendais bien trop, moi qui suis mordu de gastronomie, ce livre faisait figure d'une belle promesse.

    J'ai trouvé le temps long, alors que ce livre n'est pas bien gros. J'ai eu la désagréable impression de tourner en rond et que finalement il ne se passait pas grand chose. Pourtant, l'histoire avance mais je n'ai tout simplement pas accroché je pense.

    Même la fin qui se veut surprenante n'a pas bien fonctionné sur moi.

    Bref, pas besoin d'en dire beaucoup plus sur ce livre qui ne restera pas gravé dans ma mémoire si ce n'est l'écriture qui n'est pas désagréable et qui réhausse un peu l'ensemble (et la note).

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • BONJOUR , la narration de l'un des commis d'une Cheffe cuisinière devenue célèbre . J'avoue avoir ressenti un certain malaise face à la dévotion de ce cuisinier à la retraite narrant la vie et les mérites de sa cheffe devenue une cuisinière reconnue , nommée au Guide ...Cet amour si près de...
    Voir plus

    BONJOUR , la narration de l'un des commis d'une Cheffe cuisinière devenue célèbre . J'avoue avoir ressenti un certain malaise face à la dévotion de ce cuisinier à la retraite narrant la vie et les mérites de sa cheffe devenue une cuisinière reconnue , nommée au Guide ...Cet amour si près de l'extase . Un amour qui l'a dévoré tout entier sans véritable retour ,si ce n'est leur réunion secrète de chaque soir dans les cuisines du restaurant vide ,ou se livre par bribes la Cheffe . Tout reste platonique . Est ce que la Cheffe un instant se doutera de l'adulation de son commis de trente ans de moins qu'elle? Tout le long de l'histoire on se demandera si cette histoire est réelle ou est ce le seul talent de l'auteur qui nous amène à croire à la possibilité de cette histoire . Surprenant!

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Le narrateur raconte l'histoire d'une cuisinière qui chez il était employé et qui a marqué sa vie. Il raconte l'histoire d'une femme simple, modeste et sans chichi qui ne vivait que par et pour la cuisine. Elle a toujours tout donné pour ses parents, pour sa fille, pour ses clients et n'a jamais...
    Voir plus

    Le narrateur raconte l'histoire d'une cuisinière qui chez il était employé et qui a marqué sa vie. Il raconte l'histoire d'une femme simple, modeste et sans chichi qui ne vivait que par et pour la cuisine. Elle a toujours tout donné pour ses parents, pour sa fille, pour ses clients et n'a jamais pensé à elle-même et au fond c'est une femme très seule qui a passé sa vie à s'oublier mais qui meurt seule avec pour seul ami le narrateur. C'est un très beau roman triste mais aussi plein de saveurs et d'odeurs.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.