Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

La chanson est une clé à molette

Couverture du livre « La chanson est une clé à molette » de Michel Buhler aux éditions Bernard Campiche
Résumé:

Nous sommes en deux mille dix. Au mois d'octobre vient de se tenir, à Montreux, le XIIIe Sommet de la Francophonie. Le grand gala d'ouverture a été organisé par notre télévision suisse romande, en collaboration avec d'autres chaînes soeurs. Le titre de la soirée : Quarante ans, quarante tubes.... Voir plus

Nous sommes en deux mille dix. Au mois d'octobre vient de se tenir, à Montreux, le XIIIe Sommet de la Francophonie. Le grand gala d'ouverture a été organisé par notre télévision suisse romande, en collaboration avec d'autres chaînes soeurs. Le titre de la soirée : Quarante ans, quarante tubes. On a donc pu voir, sur la scène prestigieuse de l'Auditorium Stravinski, de nombreux chanteurs (et chanteuses) français, des Québécois, des Belges, deux Africains, chacun interprétant une de ses propres compositions, ou à tout le moins une chanson de chez lui.
La Suisse romande, la Suisse francophone, pays organisateur, a été représentée par un seul jeune artiste, Jérémie Kisling, à qui on a imposé de chanter une oeuvre immortalisée par Claude François (paroles du vaudois Patrick Juvet, d'accord...) : Le Lundi au soleil.
On n'a pas entendu une chanson de chez nous.
Ce mépris affiché, à l'égard de notre culture, par ceux qui devraient au contraire la promouvoir, cette ignorance abyssale de certains responsables, cette bêtise fièrement revendiquée, qui fait qu'on laisse dans l'ombre un vaste patrimoine, pour ne mettre en lumière que de clinquantes chansonnettes, dont le principal mérite est d'avoir été adoubées par le « showbiz » parisien, tout cela m'a légèrement irrité le poil des jambes.
De là est né ce que vous tenez dans les mains.
{.} Que l'on soit averti : je ne suis sûr de pas grand chose... je cherche, je doute. Je vais donc réfléchir à haute voix, lancer des suppositions... J'aimerais que vous me suiviez.

Donner votre avis