Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

La 5e vague

Couverture du livre « La 5e vague » de Rick Yancey aux éditions R-jeunes Adultes
Résumé:

.

Donner votre avis

Avis (12)

  • Ce livre fait partie des nombreux romans que j’ai survolés en lisant par-dessus l’épaule d’une amie lorsque nous étions au collège et passions nos récréations assises dans un coin à dévorer méthodiquement l’intégralité du fonds du CDI … Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il m’avait fait...
    Voir plus

    Ce livre fait partie des nombreux romans que j’ai survolés en lisant par-dessus l’épaule d’une amie lorsque nous étions au collège et passions nos récréations assises dans un coin à dévorer méthodiquement l’intégralité du fonds du CDI … Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il m’avait fait très bonne impression, et la seule chose qui m’avait alors empêché de l’emprunter à la seconde même où elle l’aurait rendu était que la documentaliste n’avait pas acheté la suite, et que je n’étais psychologiquement pas prête à commencer la trilogie sans avoir la possibilité d’enchainer avec les tomes suivants. Je me suis donc résolue à attendre de me procurer les trois opus pour dévorer enfin cette histoire qui promettait d’être palpitante. Et ce n’est que cette année que j’ai enfin trouvé les deux derniers tomes en occasion … Ma curiosité était d’autant plus forte que j’ai été voir l’adaptation cinématographique lors de sa sortie, que je l’avais trouvé superbe et que j’étais ainsi convaincue que le roman allait être mille fois meilleur. Spoiler alert : j’avais raison.

    Il y a quelques temps encore, Cassie était une adolescente comme les autres : elle passait ses journées à discuter par sms avec sa meilleure amie, flashait sur le joueur de foot le plus sexy du lycée et s’énervait quand son père avait le malheur de l’appeler par son prénom complet pour la faire enrager. Mais Ils sont arrivés. Eux, que Cassie appellent tantôt les Autres, tantôt les Silencieux. Les Extraterrestres. Non pas ceux que décrivaient l’industrie du cinéma, tantôt bienveillants, tantôt suffisamment stupides pour être mis en échec par l’humanité soudée contre l’adversité. Non, des envahisseurs fichtrement intelligents qui n’ont laissé absolument aucune chance aux misérables cafards que représentent les êtres humains à leurs yeux : en quelques mois à peine, la population humaine a été réduite à une bouchée de pain. Parfois, Cassie a presque le sentiment d’être la dernière personne humaine encore en vie. Une seule chose l’aide encore à avancer, coute que coute : l’ours en peluche qu’elle trimballe nuit et jour et qui lui rappelle continuellement la promesse qui la lie à son petit frère. Elle le retrouvera. Quoi qu’il lui en coute.

    Imaginez le Silence. Le vrai Silence. Pas un seul bourdonnement de voiture ou d’avion. Pas un moindre clapotis de votre réfrigérateur. Pas un minuscule brouhaha venant de l’appartement du dessus. Juste le Silence. Eventuellement le vent dans les feuilles et le chant de la rivière, mais rien de plus. Un Silence oppressant. Si vous faites le moindre bruit, si vous brisez ce silence, Ils le sauront. Et Ils vous descendront. Car Ils veulent notre planète, et ont entamé une vaste et implacable opération d’épuration. L’humanité vit ses derniers instants, décimée par les Vagues successives envoyés par les Autres, ces extraterrestres qui n’ont pas pris la peine d’engager la moindre conversation avant de frapper. Cassie a survécu aux quatre premières vagues, mais à quel prix ? Ses parents sont morts, son petit frère a été emmené elle ne sait où, et elle ne peut faire confiance à personne. Car les Autres se sont mêlés à nous, et quand vous rencontre quelqu’un, vous ne pouvez pas savoir s’il est humain ou non. D’ailleurs, qu’est qu’être humain ? Qu’est-ce qui fait de nous des humains et pas autre chose ? Quelle est l’essence profonde de l’humanité ? Voici une question qui traverse le récit d’un bout à l’autre, qui se déploie progressivement, subtilement, sans jamais prendre le dessus sur l’intrigue, mais qui fait son petit bonhomme de chemin dans l’esprit du lecteur.

    C’est à cette question que se retrouve également confronté Ben, notre second personnage principal. Je vous avoue avoir été fort décontenancée lors du premier changement de point de vue, car rien dans le résumé de la quatrième de couverture ne m’avait préparé à cela, mais il ne m’a pas fallu bien longtemps pour attendre avec impatience chacune de ses apparitions. Car Ben nous invite à suivre l’autre facette de l’histoire : qu’arrive-t-il au petit Sammy après qu’il ait été séparé de sa sœur ainée, que lui arrive-t-il pendant qu’elle tente de le retrouver ? Sauvés par des soldats qui leur affirment qu’ils ont trouvé un moyen de savoir qui a été infesté par un extraterrestre et qui est réellement humain, et qu’eux, les enfants, sont les derniers espoirs de l’humanité, ce petit bout de chou et son protecteur Ben, dit Zombie, subissent un entrainement militaire intensif … Soyons bien clair, on sent rapidement qu’il y a quelque chose de louche là-dedans, surtout quand on sait ce qu’a vu et vécu Cassie après que les enfants aient été emmenés. Page après page, chapitre après chapitre, un vif sentiment d’épouvante enfle dans tout notre être, on sent que quelque chose d’absolument effroyable est en train de se tramer devant nos yeux, et une fois qu’on a compris quoi, on est d’autant plus glacé d’affolement car on se demande comment ils vont bien réussir à se sortir de se guêpier.

    Une chose est absolument certaine : il est impossible de sortir tout à fait indemnes de cette lecture. En effet, l’auteur n’épargne ni ses personnages ni ses lecteurs : il nous balance à la figure toutes ces atrocités, toutes ces douleurs, sans le moindre filtre. Chaque page apporte son lot de nouveaux coups de poings, chaque chapitre vous fracasse un peu plus le cœur. Il y a une puissance inouïe dans ce récit, et toutes les émotions ressenties par nos héros se démultiplient pour déferler sur vous comme un tsunami dévastateur. Avec Cassie, vous perdez votre mère, votre père, votre frère. Avec Ben, vous perdez votre amie, votre sœur, votre humanité. Avec Sammy, vous perdez votre joie, votre insouciance, votre avenir. Mais avec eux, vous tenez bon. Car Cassie vit avec sa promesse, Ben vit avec sa volonté farouche de faire mieux, Sammy vit avec cet espoir invincible que sa sœur viendra le rejoindre. L’humanité n’est pas encore morte, elle n’a pas dit son dernier mot, tant que vivent encore des hommes pour penser aux autres, pour lutter au nom de l’amour, de l’amitié et de la fraternité. Vous n’imaginez même pas à quel point Cassie m’a touchée à chaque fois qu’elle s’accroche au Nounours de son petit frère, lui parlant pour le rassurer comme si elle parlait à son frère à travers lui. Elle est prête à tout pour le sauver lui, même à mourir, car elle a fait une promesse et compte bien la tenir. C’est terriblement émouvant.

    En bref, vous l’aurez bien compris, je me suis vraiment régalée en dévorant ce premier tome. Page après page, chapitre après chapitre, on sent la tension qui enfle au point de devenir insupportable, mais sans pour autant trouver la force d’arrêter une seule seconde sa lecture, tandis que l’action se noue et se dénoue, tandis que l’intrigue progresse vers ce qui apparait le point de non-retour, vers cet instant fatidique où tout peut s’arrêter ou basculer, cet instant qu’on attend et qu’on redoute à la fois. C’est vraiment un roman époustouflant que nous offre l’auteur, un page-turner incroyablement haletant qui vous happe du début à la fin, qui vous fait passer par toutes les émotions possibles et inimaginables. J’ai tremblé bien des fois, j’ai pleuré bien souvent, j’ai même rie parfois, et j’étais sous le charme toujours. Ce n’est pas uniquement une invasion extraterrestre incroyablement effrayante et palpitante que nous offre l’auteur, mais bien plus un récit qui nous rappelle qui nous sommes, pour le meilleur comme pour le pire. Car l’homme est capable des deux, mais que c’est quand le pire est la voie de la facilité que le meilleur prend tout son sens. A lire si vous aimez trembler et avoir le cœur qui s’affole pendant votre lecture !

    http://lesmotsetaientlivres.blogspot.com/2020/06/la-5e-vague-tome-1-rick-yancey.html

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • 1re Vague: extinction des feux.
    2e Vague: déferlante.
    3e Vague: pandémie.
    4e Vague : silence.

    Ils connaissent notre manière de penser.
    Ils savent comment nous exterminer.
    Ils nous ont enlevé toute raison de vivre.
    Ils viennent maintenant nous arracher ce pour quoi nous sommes prêts à...
    Voir plus

    1re Vague: extinction des feux.
    2e Vague: déferlante.
    3e Vague: pandémie.
    4e Vague : silence.

    Ils connaissent notre manière de penser.
    Ils savent comment nous exterminer.
    Ils nous ont enlevé toute raison de vivre.
    Ils viennent maintenant nous arracher ce pour quoi nous sommes prêts à mourir.

    Je l'avais à la maison depuis un moment, bien avant sa sortie au cinema, j'attendais de recuperer la trilogie avant de m'y mettre . Pour informations je n'ai pas vu le film .

    Tout d'abord je me suis ennuyée pendant plus de 300 pages, l'auteur à dut mettre tous les personnages en place et cela fut long, très long . Les personnages sont au départ pas tres attachants Cassie (qu'on devine etre l’héroïne du tome 1 tout du moins) , m'a tapé au première abord sur les nerfs trop centré sur elle même, et puis ses histoires amoureuses sont ennuyeuses entre Zombie et Evan trop clichés de surcroît . Par contre j'ai apprécié son cote parfois sarcastique qui m'a fait sourire et son coté attachant pour son frère .

    Tous les autres personnages sont dans le même style du coup je me suis attachée à aucun des personnages pour le moment .

    Concernant l'histoire bon d'accord c'est pas trop mon truc la fin du monde par des extra terrestres qui en plus pour une raison énigmatique n'ont pas tué tous les humains d'un coup, d'un seul !

    Les points négatifs : Le livre traîne en longueur, l'auteur mets des détails qui font une impression de je dois remplir des pages, une histoire un peu décousues, des personnes un peu ennuyeux voir beaucoup parfois (trop de bla,bla,bla)

    Les points positifs : Au bout d'un moment les personnages nous font découvrir leurs faiblesses, leurs points forts , je commence à me demander à la fin qui s'en sortira , qui ne s'en sortira pas

    Au final : bah j'ai deja le tome 2 donc je vais lire la suite espérant une amélioration a suivre ...

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • J'ai apprécié le fait que l'on soit plongé directement dans l'ambiance, et que l'on découvre par la suite petit à petit comment ce monde s'est dégradé avec cette succession de vagues.
    Les points de vue alternent, ce qui maintient un certain suspense tout au long de la lecture et nous donne une...
    Voir plus

    J'ai apprécié le fait que l'on soit plongé directement dans l'ambiance, et que l'on découvre par la suite petit à petit comment ce monde s'est dégradé avec cette succession de vagues.
    Les points de vue alternent, ce qui maintient un certain suspense tout au long de la lecture et nous donne une vision plus large de la situation. C'est appréciable de se familiariser ainsi avec certains protagonistes, découvrir peu à peu leur histoire, leurs liens, leurs origines.
    Les personnages sont d'ailleurs variés, certains plus intrigants que d'autres, aux caractères plutôt bien développés dans l'ensemble.
    L'écriture est simple, j'ai même ressenti certaines faiblesses, je n'ai pas trouvé le style exceptionnel, mais finalement le récit en lui-même et ses rebondissements parviennent à nous captiver.
    Je dois dire que j'ai trouvé certains passages relatifs à la relation Cassie/Evan un peu niais. J'ai parfois eu du mal à comprendre les réactions de Cassie dans ces moments-là. Toutefois, cela ne représente qu'une petite partie de la lecture, ce qui n'a donc pas entaché mon plaisir.

    Globalement, La 5ème Vague s'avère être une histoire de science-fiction plutôt prenante, où se mêlent suspense et rebondissements. Près de 600 pages qui se lisent vite, sans ennui, avec au final l'envie de découvrir le second tome.

    http://www.faimdelire.com/2016/02/la-5e-vague-de-rick-yancey.html

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • http://papillon-voyageur.weebly.com/chroniques/la-5e-vague-rick-yancey

    La 5e Vague de Rick Yancey est un roman dont j'ai beaucoup entendu parler. Les éloges sur ce livre se sont amplifiées avec le temps. Du coup, j'avais peur de placer la barre trop haut. C'est donc avec quelques personnes de...
    Voir plus

    http://papillon-voyageur.weebly.com/chroniques/la-5e-vague-rick-yancey

    La 5e Vague de Rick Yancey est un roman dont j'ai beaucoup entendu parler. Les éloges sur ce livre se sont amplifiées avec le temps. Du coup, j'avais peur de placer la barre trop haut. C'est donc avec quelques personnes de la page livresque Les livres sont la preuve que la magie existe (que je gère avec d'autres admins) qu'on a commencé ce roman en lecture commune.

    D'abord, un petit résumé du livre !

    1ère Vague : Extinction des feux
    2e Vague : Déferlante
    3e Vague : Pandémie
    4e Vague : Silence
    Depuis que les Autres sont apparus dans leur étrange vaisseaux au-dessus des humains, ils ne sont pas descendus une fois. Mais, différentes phrases d'attaque ont été mises en œuvre pour « nettoyer » la planète et ainsi éliminer l'entièreté de l'humanité. On les appelle les Vagues. Au début de l'histoire, le lecteur fait la connaissance de Cassie, une jeune adolescente survivante des quatre premières Vagues. Son objectif ? Rester en vie à tout prix. Pour quelle raison ? Tenir la promesse qu'elle a faite à son petit frère.

    Comme je le disais plus haut, j'ai commencé ce roman avec beaucoup d'attentes. En général, j'arrive à ignorer les avis que l'on peut avoir sur un roman afin de forger le mien mais là, ça m'a fait tout bizarre. Certaines personnes adulent cette trilogie tandis que d'autres la descendent un peu, pas du tout convaincus. Personnellement, en pourcentage, je ne dirais pas que j'aime à 50% mais plutôt à 85-90%. J'ai adoré ce livre. C'est une histoire très plaisante à lire mais ce n'est pas un coup de cœur.

    Terrible en presque tous les points, le roman de Rick Yancey a su me transporter du début à la fin. La petite entrée difficile dans l'histoire a vite laissé place à une véritable addiction. L'univers très science-fiction de l'auteur m'a bouche-bée. Ce qui est cool, c'est que même en ayant vu le film, le bouquin a su me surprendre sur certains aspects. Les éléments sont différents, certains personnages aussi n'existaient pas dans le film mais dans le livre avaient une profondeur qu'il est difficile de louper. Évidemment, je regrette amèrement d'avoir visionné l'adaptation cinématographique avant lecture. Quand je regarde un film suite à un bouquin, ça passe, j'arrive à faire la part des choses. Néanmoins, dans le cas contraire, quand je lis après visionnage, c'est toujours mauvais et je finis par tomber amoureuse du livre, jusqu'à presque en détester son adaptation qui me déçoit. Après, bien sûr, le film n'est pas si mal mais on ne vous le dira jamais assez : le livre est meilleur.

    L'écriture de Rick Yancey m'a un peu déconcertée au début. Pour être franche, certaines choses ne me plaisaient pas dans sa manière d'écrire. Par exemple, au début du roman, il met énormément de mots en italique. Je crois que c'est pour signaler leur importance. Je trouve ça joli, oui. Et très significatif, ça indique au lecteur « ça, c'est important ». Mais quand il y avait ce genre d'identification d'éléments qu'il ne faut pas ignorer à toutes les pages, plus de trois fois par paragraphe parfois ? Je n'ai pas la science infuse, je ne dirais jamais que c'est incorrect de faire cela mais moi, ça m'a beaucoup gênée. J'avais du mal à entrer dans l'histoire à cause de ça. Ça plaît à des gens mais à d'autres non... Par ailleurs, l'auteur s'est rattrapé par la suite. Il en a mis de moins en moins, jusqu'à ne plus en mettre du tout. Le contraste n'a pas choqué et c'est devenu plus addictif et léger. De plus, la fluidité de sa plume nous emporte avec facilité une fois que nous avons passé le 1/3 du livre ! (Même bien avant pour certains lecteurs). Le langage est très jeune et surtout familier. On a affaire ici à du pur Young Adult, soupoudré de Science-fiction, assaisonné par une pincée de romance.

    La narration multiple est une des raisons pour lesquelles j'avais hâte de lire ce livre. La 5e Vague ne pourrait être complet avec un seul point de vue. Grâce à Cassie et Ben, nous avons pu être spectateur de l'avancée du récit des yeux de chacun. Entrer dans leurs têtes a été une expérience que je ne regrette absolument pas, même si je me suis plus facilement attachée à Ben plutôt qu'à Cassie. Oui, car niveau personnages diverses, nous sommes servis. Du côté de Cassie, nous rencontrons Evan Walker, un survivant qui aide l'adolescente. Et, chez Ben Parrish, on fait la connaissance des gens de son escouade tels que Teacup, Ringer, etc... De temps en temps, on avait droit à une petite narration rapide du point de vue de Sam (le frère de Cassie) ou de Evan (mais plutôt en « il » ici, ce qui a eu le don de me perturber!). Même si j'ai trouvé Cassie très casse-pied à certains moments, elle présente beaucoup de valeurs comme sa détermination et son courage, guidé parfois par une impulsivité incontrôlée (je me vois beaucoup en elle à certains moments). Contrairement à Sam ou à Ben qui sont surtout du genre calme et réfléchis. Pour son âge, Sam est très intelligent même si ses faiblesses de petit garçon sont des failles dangereuses pour lui. Je me suis fort attachée à Teacup et Ringer, toutes les deux très fortes de caractère et prêtes à tout pour se battre et sauver leur escouade (mais aussi l'humanité). Je n'ai pas vraiment d'avis à propos d'Evan Walker à part qu'il me laisse plus ou moins indifférente. J'espère pouvoir me forger un avis sur lui dans la suite de la saga. Même Vosch, je m'y suis attachée. C'est un individu plein de mystères et complexe. J'adore ça ! En somme, la plupart des personnages sont vraiment badass.

    La fin me laisse beaucoup sur... ma faim (quel jeu de mot charmant, Alicia, merci beaucoup). En effet, on nous fournit quelques éléments en plus vers le final de l'histoire pour clôturer sur un gros cliffhanger. En d'autres termes, cette fin à suspense nous donne désespéramment envie d'acheter la suite de la trilogie. Merci Rick Yancey !

    Grosso Modo, La 5e Vague est un très bon livre de science-fiction, ayant frôlé le coup de cœur pour ma part. Il met en scène des jeunes gens prêts à tout pour survivre et se défendre des Autres. Très familier dans son écriture, l'auteur parvient à transporter les jeunes comme les adultes dans son univers incroyable. C'est un premier tome vraiment plaisant, je ne peux que vous conseiller de débuter cette merveilleuse trilogie qu'il me tarde de continuer !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un an que j'attendais la sortie du troisième tome! C'est peu après avoir recommencé à lire de façon plus régulière que j'ai découvert, en avril et mai 2015, les deux premiers volets de cette trilogie. Et je les avais adorés! Du coup, j'ai demandé à ma sœur de m'offrir le dernier pour mon...
    Voir plus

    Un an que j'attendais la sortie du troisième tome! C'est peu après avoir recommencé à lire de façon plus régulière que j'ai découvert, en avril et mai 2015, les deux premiers volets de cette trilogie. Et je les avais adorés! Du coup, j'ai demandé à ma sœur de m'offrir le dernier pour mon anniversaire, et trois jours seulement après sa sortie j'avais en ma possession "La dernière étoile". Allant contre mon élan initial, je ne l'ai pas lu immédiatement avec pour unique objectif de savourer ce dernier pendant ma semaine de vacances, fin juin, au bord de la piscine. Mmm, je m'y voyais déjà... Moi, toute excitée, avec mon petit sac à livres, enfin prête à découvrir le fin mot de l'histoire. Et là, catastrophe. A part l'intrigue générale et les personnages principaux du premier volet, j'avais tout oublié. Ma lecture était carrément gâchée, et même si je suis sûre qu'après une cinquantaine de pages je me serais remise dans le bain, j'ai préféré relire les deux premiers opus afin de savourer pleinement cette trilogie qui m'avait tant séduite.



    Résumé
    Après la 1ère vague, seules restaient les ténèbres.
    Après la 2ème vague, les chanceux ont pu s'enfuir.

    Après la 3ème vague, les malchanceux ont survécu.

    Après la 4ème vague, une seule règle s'applique : ne faire confiance à personne.

    Désormais, à l'aube de la 5ème vague, et sur une portion dévastée et esseulée d'autoroute, Cassie tente de Leur échapper.

    D'échapper à ces êtres qui ressemblent aux humains et qui parcourent le pays, tuant chaque personne qui se met en travers de Leur route. Eux, qui ont dispersé les derniers survivants sur la planète Terre.

    Rester seule est synonyme de rester en vie pour Cassie. Enfin, c'est ce qu'elle croit jusqu'à ce qu'elle rencontre Evan Walker. Séduisant et mystérieux, Evan pourrait s'avérer être le seul espoir de Cassie pour sauver son frère - ou pour qu'elle puisse rester en vie.

    Mais Cassie va devoir choisir.

    Entre la confiance et le désespoir.
    Entre la résistance et la capitulation.
    Entre la vie et la mort.
    Entre abandonner et se relever.


    Éditeur : Robert Laffont - Collection R
    Date de parution : 16 mai 2013
    Genre : Young Adult / Post-apocalyptique
    Nombre de pages : 595 p
    Date de relecture : juin 2016


    Mon avis

    Souvent, dans un roman, les premières pages ne sont pas les meilleures. Il faut du temps pour présenter les personnages, installer la situation. Mais ici j'ai tout de suite accroché, et je ne pense pas être la seule. Le lecteur est d'emblée propulsé dans une situation à son paroxysme, et c'est là le coup de génie de Rick Yancey. Plutôt que de nous raconter l'arrivée des extra-terrestres, et les premières vagues, il zappe le tout et nous le décrit en quatre lignes. Du coup, nous nous retrouvons, après quelques pages seulement, au cœur de la situation et je dois dire que dans mon cas, les premières lignes, qui donnaient le ton, ont suffi à me séduire.

    C'est l'histoire de Cassy, que l'on découvre seule, dans un monde post-apocalyptique. Les aliens ont débarqué, et en quatre vagues successives se sont appliqué à détruire notre monde. L’héroïne, une jeune lycéenne, a donc vu, comme des milliards d'humains, sa vie détruite, ses proches mourir les uns après les autres. Elle a quand même de la chance dans son malheur, puisqu'elle ne perd pas toute sa famille durant les trois premières vagues. Son père et son petit frère, Sammy, ont eux aussi survécu. Mais c'était sans compter sur la quatrième vague, celle qui lui a appris sa nouvelle règle pour survivre: ne faire confiance à PERSONNE. En effet, qu'ils soient des aliens à l'apparence humaine ou des traîtres à l'humanité, des individus déciment les deux pour cent de la population mondiale restant, une personne après l'autre.

    Au début du roman, Cassy est isolée. Elle a vu son père se faire tuer par les mêmes individus qui ont enlevé son petit frère, en se faisant passer pour l'armée et ses secours tant attendus. Elle a promis à Sammy qu'elle le retrouverait. Pourtant, ne sachant comment et où chercher, elle vit pour le moment dans une routine terrifiante, cachée dans une tente au fond des bois, craignant à la fois tous les individus qu'elle risquerait de croiser, car ceux-ci pourraient être les autres, et les drones qui rodent pour repérer les survivants. Ce que j'ai apprécié, c'est que bien qu'apparaissant courageuse et sympathique, Cassy n'est pas non plus le stéréotype de l'héroïne. Elle a peur, elle se plaint, et le lecteur peut facilement se reconnaître dans ce personnage, même si la situation, elle, n'est pas commune. On se demande alors si Cassy pourra tenir sa promesse, si elle trouvera quelqu'un à qui faire confiance, et ce que son petit frère est devenu après son enlèvement.


    Le procédé narratif est très intéressant : au lieu d'un récit, le lecteur plonge dans les pensées de l'héroïne, via une sorte de journal intime. Son langage est celui d'une ado, ce qui apporte beaucoup de réalisme et aussi de l'humanité au personnage. De plus, Cassy interpelle en permanence un hypothétique lecteur, allant même jusqu'à présumer de son identité. Ces fréquentes apostrophes au lecteur donne au texte un caractère vivant : "Vous allez me répondre que je me crois dans le magicien d'Oz. Allez-y, fichez-vous de moi ! ". Aucun doute ici qu'elle s'adresse à des humains, avec une culture littéraire semblable à la sienne. Pourtant, elle se demande souvent, de façon contradictoire, si elle n'est pas la dernière humaine sur Terre.

    Cette façon de présenter l'histoire était déjà plaisante et intéressante, dans le sens où elle changeait des narrations habituelles à la première ou à la troisième personne, mais l'auteur a intensifié le procédé en le rendant plus original : il a divisé son roman en parties, inégales du point de vue du nombre de pages, et facilement identifiables quand on a le livre entre les mains, car séparées par deux épais feuillets noirs. Ceux-ci aident le lecteur à s'y retrouver car chaque changement de partie signifie un changement de narrateur, bien que nulle part ne soit mentionné le nom de celui-ci (ni même que l'on en change). Aussi, un jeu se crée pour le lecteur, qui devient enquêteur, relevant des indices pour identifier celui qui raconte : masculin ou féminin, humain ou autre, tranche d'âge etc., jusqu'à découvrir l'identité complète, parfois en toute fin de partie. Cette alternance des points de vue est aussi enrichissante au niveau de l'intrigue, car elle permet de complexifier les faits et de décrire l'invasion sous plusieurs angles.

    Au fil des sections, les narrateurs se succèdent, et on découvre de nouveaux protagonistes ; Ben, Evan, et même Sammy apportent leurs points de vue et leurs morceaux de l'histoire, et ajoutés aux passages dont Cassy est la narratrice, on comprend peu à peu ce qu'il se passe et en quoi consiste "la cinquième vague", celle qui donne son nom au roman. Ces changements d'écriture, avec pour chaque personnage son style à lui, permettent aussi de palier le manque d'action que certains lecteurs pourraient reprocher à l'auteur à des moments du roman. Loin d'être manichéen, le monde décrit par Rick Yancey nous offre une palette de nuances, ce qui est vraiment plaisant car souvent dans le genre, et surtout dans les romans YA, tout est tout noir ou tout blanc.


    Le style de l'auteur et ses procédés littéraires m'ont énormément plu, et si l'on ajoute à ça une histoire palpitante, qui se joue sur plusieurs plans temporels grâce auxquels on reconstitue peu à peu les événements, avec un effet de suspense et de nombreux rebondissements, on tient là pour moi un excellent roman post-apocalyptique. J'avais très peur d'être déçue lors de cette relecture, d'autant que depuis la première j'avais découvert de nombreuses histoires appartenant au même genre littéraire, mais j'ai au contraire confirmé mon ressenti premier : j'adore, et j'en redemande. Je compte d'ailleurs relire le deuxième opus dans les jours qui viennent, pour enfin, d'ici la fin de l'été, connaître le sort que l'auteur a réservé à ses héros et à l'humanité toute entière.


    http://leslecturesdunespondy.blogspot.fr/2016/07/la-cinquieme-vague-tome-1-de-rick-yancey.html

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • J'ai lu ce livre après avoir été voir le film et je pense que, une fois n'est pas coutume, cela ait été une bonne chose !

    Effectivement, Rick Yancey place son histoire sur presque 1/3 du livre et c'est assez complexe. Le film m'a permis de comprendre de suite la trame de l'histoire, ce qui...
    Voir plus

    J'ai lu ce livre après avoir été voir le film et je pense que, une fois n'est pas coutume, cela ait été une bonne chose !

    Effectivement, Rick Yancey place son histoire sur presque 1/3 du livre et c'est assez complexe. Le film m'a permis de comprendre de suite la trame de l'histoire, ce qui n'a pas été forcément le cas de tous ceux qui l'ont lu, au vue des avis rencontrés sur différents blogs.

    La vie de Cassiopée ainsi que celle du monde entier est perturbée par l'arrivée d'un "vaisseau" qui semble pacifiste. Puis des vagues déferlent sur le monde. D'abord, il n'y a plus d'électricité, plus rien ne fonctionne. Puis l'eau se déverse par vague, emportant tout sur son passage. Ensuite, les oiseaux répandent une maladie qui décime encore un peu plus la population. Enfin, la méfiance est de mise, la confiance envers les autres perdue. On ne sait plus qui est qui ni où sont les Autres. Autres à qui il faut à tout prix échapper.

    On suit donc Cassie mais aussi trois autres personnages qui prendront de plus en plus de place au fil des pages. De façon alternée, on découvre chaque point de vue selon les chapitres. Tous sont écrits à la façon d'un journal.
    De nombreux flashbacks sont également présent au début du livre et peuvent rapidement perturber le cheminement de l'histoire. On revient tantôt à leur vie avant l'arrivée des Autres tantôt après les différentes vagues.
    Cela ne m'a pas dérangé en soi. J'ai apprécié ce type de narration qui change de ce que l'on peut lire habituellement.
    L'écriture est fluide, la lecture se fait de façon rapide. Le langage un peu vulgaire m'a quelque peu dérangée au début, mais on finit par s'y habituer. On est très rapidement pris par le rythme de l'histoire et il est difficile de lâcher le livre ! Celui-ci, une fois clos, on n'a qu'une hâte : commencer le suivant !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • J'ai bien aimé ce tome même s'il n'est pas un coup de coeur pour plusieurs raisons.
    Tout d'abord, je lis quasiment jamais de livre sur les aliens ni les films en général je n'accroche pas mais là vu que c'étaient des aliens pas vraiment aliens j'ai tenté.
    J'ai bien fait certes ce n'est pas mon...
    Voir plus

    J'ai bien aimé ce tome même s'il n'est pas un coup de coeur pour plusieurs raisons.
    Tout d'abord, je lis quasiment jamais de livre sur les aliens ni les films en général je n'accroche pas mais là vu que c'étaient des aliens pas vraiment aliens j'ai tenté.
    J'ai bien fait certes ce n'est pas mon livre préféré mais ça change du young adult habituel des aliens envahisseurs et exterminateurs.
    Le reproche que je peux faire à ce livre c'est que au départ on ne comprend pas grand chose jusqu'à que l'auteur nous fassent des flashs backs on est laissé comme ça dans ce monde sans rien nous expliquer alors j'ai été perdu.
    Par contre après j'ai vraiment été intéressé par l'histoire
    même si le choix de l'auteur peut décontenancé mais je trouve est judicieux.
    S'il avait choisi un autre choix de narration j'aurais peut être pas aimé.
    On suit des personnages chacun à leurs tours et certains sont plus attachants que d'autres mais cassie reste quand même l'héroine principale.
    En effet, ce choix frustre mais dans le bon sens la lecture on est souvent arrête à un moment clé ce qui suscite l'envie de continuer pour savoir la suite et le choix éditorial est joli même si ils aurait pu éviter la couverture noire à chaque changement de personnage.
    Un autre point négatif c'est que les révélations se voient dés le début de l'histoire c'est dommage j'ai tout trouvé toute seule tellement c'était flagrant et on a envie de bousculer les personnages mais comment tu fais pour ne pas comprendre.
    Sinon pour les points positifs on a une histoire originale des personnages développés qui sont intéressants et cette histoire pousse à se poser qu'est qu'on ferait à leurs places où se situe la frontière entre le bien et le mal doit-on toujours suivre les conseils sans y réfléchir avant même si on est face une injustice?
    C'est un très bon tome dont je vais voir l'adaptation et que je recommande même pour ceux qui n'aiment pas les extraterrestres et qui ont peur des personnages trop immatures là on a des bons personnages qui sont attendrissant.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Cette lecture fait partie du challenge ‘Pick & Read’ que je fais avec ma partenaire, Imanbooks.

    J'ai choisi ce livre parmi les trois proposés par Iman tout simplement parce que « La 5ème vague » était l'actualité du moment.
    Avec sa sortie au cinéma, on a entendu parlé de cet univers un peu...
    Voir plus

    Cette lecture fait partie du challenge ‘Pick & Read’ que je fais avec ma partenaire, Imanbooks.

    J'ai choisi ce livre parmi les trois proposés par Iman tout simplement parce que « La 5ème vague » était l'actualité du moment.
    Avec sa sortie au cinéma, on a entendu parlé de cet univers un peu partout. J'avoue ne pas m’être déplacée pour le voir, tout simplement parce que je n'aime pas voir le film avant d'avoir lu le livre dont il est tiré.

    Si vous n'avez pas entendu parlé de « La 5ème vague », en voici les grandes lignes.
    Un jour, la Terre va voir apparaître un énorme vaisseau extraterrestre dans le ciel. Celui-ci ne bouge pas et aucune communication n'est établie entre celui-ci et les humains.
    Au bout du 10eme jour de son apparition, une énorme vague électromagnétique va saccager tous les appareils électroniques et les moteurs. Plus d'électricité, de téléphone, de voiture. C'est la 1ère vague : l'extinction des feux. Va s'en suivre trois autres, chacune encore plus dévastatrice que la précédente, tuant ainsi plus de 90% de l'humanité.
    Cassie, une jeune fille de seize ans, essaie de survivre dans cette Terre devenue hostile. Elle est seule, perdue, mais essaie de s'en sortir. Car elle a fait une promesse à son petit frère : venir le chercher et le garder avec elle.

    Pour tout dire, je ressors un peu mitigée de cette lecture.

    En effet, la première moitié du livre n'est pas du tout passionnante. L'auteur met longtemps à mettre son histoire en place et cela se ressent. Certes, ce n'est pas non plus une histoire 'simple', Rick YANCEY a fait un vrai travail de recherche pour son histoire, mais cela manque cruellement de légèreté.
    Au lieu de suivre l'ordre chronologique du récit, il a préféré alterner entre le présent et le passé de Cassie, c'est-à-dire entre le présent dans lequel elle est seule et essaie de survivre et le passé lorsque le vaisseau extraterrestre est apparu et que les vagues se sont déclenchées. Seulement, cela se passe de manière abrupte et parfois ( même souvent ) on perd le fil entre ce qui s'est passé avant et ce qui se passe dans le présent.
    Vous l'aurez compris, je n'ai vraiment pas été emballée par la façon dont l'auteur nous présente son histoire. Ce n'est pas dynamique et l'on s'ennuie un peu.

    Heureusement, la seconde moitié est là pour sauver la mise.
    D'un seul coup, les choses bougent. Des vérités sont dévoilées, l'action est présente. J'étais vraiment plongée dans la lecture à partir de cet instant.

    Nous n'avons pas un seul et unique point de vue tout au long de l'histoire comme le résumé pouvait nous le laisser présager.
    Chaque ‘partie’ du livre a son propre narrateur. Alors oui, l'histoire est la plus souvent centrée sur Cassie, mais Ben alias Zombie prend également une part importante du livre. Nous retrouvons aussi le point de vue du petit frère de Cassie, Sammy, mais bien trop peu.

    Les personnages ont chacun leur propre identité.
    Cependant, nous ne commençons à nous attacher à eux qu'à partir de la deuxième moitié du livre. Peut-être parce que cette partie là nous les présente comme plus humains. Il y a plus de sentiments qui sont exposés, comme la peur, le doute, la stupéfaction, la trahison, l'amitié et l'amour.
    Cassie est vraiment un personnage intéressant. Oscillant entre la force et la faiblesse, elle nous montre parfaitement ces deux facettes qui sont présentes chez chaque humain. Elle est un peu froide, mais s'ouvre finalement comme une jolie fleur.
    Evan est étrange, mais vraiment fascinant. J'ai apprécié tout ce mystère qui l'entourait, toutes ses facettes que l'on découvre. Il est toute une flopée de contradictions, mais on ne peut que l'aimer. Son humilité et son émotivité sont touchantes.
    Ringer est un personnage féminin fort et à vraiment sa place dans l'histoire. On ne la compare pas à Cassie et j'ai aimé trouver un personnage secondaire féminin aussi fort et imposant.
    Sammy est un petit garçon attachant, intelligent, mais aussi influençable. J'ai été un peu déçue de ses réactions à la fin du livre..

    Bien que l'univers dans lequel vivent nos personnages soit dur, j'ai eu un peu de mal à accepter la vulgarité avec laquelle nos personnages s'expriment et pensent. Oui, ils vivent dans un gros merdier, mais j'aurai apprécié un peu plus de retenue.

    J'ai lu dans la chronique de Pretty Books cette remarque et je suis complètement d’accord avec elle : effectivement « La 5ème vague » est peut-être le roman le plus sombre de la collection R.

    La fin est un enchaînement d'action.
    On se demande vraiment qui va s'en sortir. On a peur, on est anxieux et on ne peut lâcher ce livre tant que nous n'avons pas lu la dernière page.


    En conclusion, « La 5ème vague » est une lecture en demi-teinte pour moi. Rick YANCEY nous offre un univers post-apocalyptique vraiment bien travaillé, cependant la première partie de son livre est un peu longue et ennuyante.
    Je vais quand même laisser une chance au second tome car j'ai envie de savoir ce que vont devenir nos personnages et s'ils vont réussir à trouver une solution pour survivre.


    Un livre à lire pour ceux qui aiment les récits post-apocalyptiques bien travaillés.

    ( http://lectrice-lambda.blogspot.fr/2016/04/la-5eme-vague-rick-yancey-pick-read.html )

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.