Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Judas

Couverture du livre « Judas » de Amos Oz aux éditions Gallimard
  • Date de parution :
  • Editeur : Gallimard
  • EAN : 9782070177769
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

Le jeune Shmuel Asch désespère de trouver l'argent nécessaire pour financer ses études, lorsqu'il tombe sur une annonce inhabituelle. On cherche un garçon de compagnie pour un homme de soixante-dix ans ; en échange de cinq heures de conversation et de lecture, un petit salaire et le logement... Voir plus

Le jeune Shmuel Asch désespère de trouver l'argent nécessaire pour financer ses études, lorsqu'il tombe sur une annonce inhabituelle. On cherche un garçon de compagnie pour un homme de soixante-dix ans ; en échange de cinq heures de conversation et de lecture, un petit salaire et le logement sont offerts.
C'est ainsi que Shmuel s'installe dans la maison de Gershom Wald où il s'adapte rapidement à la vie réglée de cet individu fantasque, avec qui il aura bientôt des discussions enflammées au sujet de la question arabe et surtout des idéaux du sionisme. Mais c'est la rencontre avec Atalia Abravanel qui va tout changer pour Shmuel, tant il est bouleversé par la beauté et le mystère de cette femme un peu plus âgée que lui, qui habite sous le même toit et dont le père était justement l'une des grandes figures du mouvement sioniste. Le jeune homme comprendra bientôt qu'un secret douloureux la lie à Wald...
Judas est un magnifique roman d'amour dans la Jérusalem divisée de 1959, un grand livre sur les lignes de fracture entre judaïsme et christianisme, une réflexion admirable sur les figures du traître, et assurément un ouvrage essentiel pour comprendre l'histoire d'Israël. Un chef-d'oeuvre justement acclamé dans le monde entier.

Donner votre avis

Avis (2)

  • JUDAS s'ouvre sur ces phrases « L'histoire se déroule en hiver , entre fin 1959 et début 1960 . On y parle d'une erreur, de désir, d'un amour malheureux et d'une question théologique inexpliquée » .
    Cet incipit sous forme d'énumération mêle trois ingrédients suffisamment vagues et divers pour...
    Voir plus

    JUDAS s'ouvre sur ces phrases « L'histoire se déroule en hiver , entre fin 1959 et début 1960 . On y parle d'une erreur, de désir, d'un amour malheureux et d'une question théologique inexpliquée » .
    Cet incipit sous forme d'énumération mêle trois ingrédients suffisamment vagues et divers pour pouvoir figurer dans tout roman mais y ajoute un élément inattendu : la question théologique inexpliquée.
    Comment va-t-elle s'insérer dans le récit. Quelle sera sa place dans une intrigue qui s'annonce aussi comme portant sur la relation amoureuse ?

    Parlons d'abord du personnage principal : Schmuel Ash, un étudiant qui prépare un mémoire sur Jésus dans la tradition juive . Faute de ressources,il doit abandonner ses études et trouve un poste de garçon de compagnie auprès de Monsieur Wald , vieil homme infirme auquel il est chargé de faire la conversation et la lecture quelques heures par jour en échange du gîte, du couvert et d'un modeste salaire.
    Alors que Schmuel souffre d'avoir été plaqué par son ex-amie et ressasse son dépit et sa rancune à l'égard de celui qui l'a supplanté dans le cœur de sa belle, il rencontre l'attirante et mystérieuse Atalia qui vit chez Monsieur Wald .

    Vous avez comprenez mieux à présent l'incipit de ce roman qui va constamment entremêler le grave, le sérieux et le plus léger .
    La réflexion sur la religion au travers de la notion de trahison représentée par Judas, et plus largement sur l'histoire de la construction de l'Etat d'Israël viendra nourrir les chapitres de conversations de fin d'après-midi avec le vieil homme. Ces chapitres alterneront avec des séquences sur les tourments et les émois de ce pauvre Schmuel .

    Pauvre Schmuel , le héros du roman , plutôt un anti-héros.
    Enfant mal aimé , amant éconduit, étudiant indécis, amoureux maladroit, son allure n'a rien de celle d'un Don Juan. Sa démarche s'apparente à celle de Mr Hulot dans le film de Jacques Tati « la tête en avant, le torse à la traîne, les jambes pédalant pour ne pas être distancées »
    Amoz Os en fait un personnage attachant, à la fois comique et attendrissant par ses maladresses «  Vous n'êtes pas très marrant ou si vous l'êtes vous ne le faites pas exprès » lui  dit Atalia face à laquelle il est « tourneboulé et fou de désir »
    « Bavard impénitent, » il n'est pourtant pas capable de mener une vraie conversation, « les mots lui restent alors dans la bouche » Il compense par des discussions mentales, c'est ainsi qu'il débat intérieurement avec Ben Gourion ou s'imagine en Judas présentant sa défense face à ses accusateurs.
    A l'issue de ces quelques mois, période d'apprentissage dont il sortira mûri, ayant su se faire apprécier de Mr Wald, et se rendre utile à Amélia, Schmuel partira sur la route, vers une nouvelle vie

    JUDAS est tout à la fois un roman consacré à des questions graves qui engagent la destinée politique et religieuse de l'Etat d'Israël mais traversé régulièrement par des chapitres où Amas Oz jette un regard plein de malice et de tendresse sur tous les personnages qu'il met en scène. Il faut dire qu'il a l'art du portrait . En quelques phrases, par quelques traits bien choisis, il donne vie à chacun, traits qui réapparaîtront régulièrement, créant un comique de répétition .

    Le charme du roman est venu pour moi de l'alternance entre la réflexion géopolitique ou religieuse et la narration des aventures d'un protagoniste savoureux qui apporte de l'oxygène à la lecture .

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • En 1959 à Jérusalem, Shmuel jeune étudiant juif est en panne. En panne de tout. D'inspiration pour finir son mémoire, d'affection après le mariage surprise de sa petite-amie lassée, d'argent pour poursuivre ses études, d'énergie pour se lever de son lit et tenir debout. Une petite annonce va...
    Voir plus

    En 1959 à Jérusalem, Shmuel jeune étudiant juif est en panne. En panne de tout. D'inspiration pour finir son mémoire, d'affection après le mariage surprise de sa petite-amie lassée, d'argent pour poursuivre ses études, d'énergie pour se lever de son lit et tenir debout. Une petite annonce va alors lui permettre de vivre une parenthèse à la fois enchantée et dévastatrice. Dans un vieil appartement où il officie en tant que garde-malade, il va rencontrer la grande Histoire d'Israël et l'amour éperdu pour une quadragénaire aussi fatale qu'inaccessible. Son mémoire sur Judas, symbole d'incompréhension et de malentendu va bien évidemment servir de fil rouge à la narration et d'écho à la situation politique et géopolitique en fond d'écran.
    OZ avec son habituel talent nous occupe par la fiction qu'il déroule et dans le même temps éclaire les zones obscures de la naissance d'Israël, ne se privant pas de passer quelques messages pertinents. On se délecte d'une part de cette histoire d'amour impossible et aussi bien entendu de cette leçon d'Histoire empreinte d'intelligence et de lucidité grave.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.