Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Jour bleu

Couverture du livre « Jour bleu » de Aurelia Ringard aux éditions Frison-roche Belles-lettres
Résumé:

Une femme a rendez-vous avec un homme en gare de Lyon.
Du moins, c'est ce qu'elle croit. Cela fait trois mois qu'ils se sont rencontrés. Trois mois au cours desquels ils ne se sont pas vus. Elle a décidé de venir très en avance, de prendre ce temps de l'attente, assise au café. Le hall de la... Voir plus

Une femme a rendez-vous avec un homme en gare de Lyon.
Du moins, c'est ce qu'elle croit. Cela fait trois mois qu'ils se sont rencontrés. Trois mois au cours desquels ils ne se sont pas vus. Elle a décidé de venir très en avance, de prendre ce temps de l'attente, assise au café. Le hall de la gare revêt l'allure d'une salle de spectacle, d'une pièce de théâtre où chaque personnage qu'elle croise la renvoie à ses propres souvenirs, aux moments-clefs de la trajectoire qui l'a menée jusqu'ici et qui a façonné le décor de sa vie.
Dans ce premier roman, Aurélia Ringard décrit avec minutie une poignée d'heures de la vie d'une femme, dans un huis clos magistral, époustouflant de maîtrise et de mélancolie.

Donner votre avis

Avis (5)

  • Gare de Lyon. Elle attend le train de 13h17, assise à une table de restaurant. Autour d’elle, la foule déambule ou s’arrête, offrant des bribes d’existences qui resteront secrètes. Cette passivité qui guette la ramène à d’autres trains, d’autres gares, d’autres séparations ou retrouvailles....
    Voir plus

    Gare de Lyon. Elle attend le train de 13h17, assise à une table de restaurant. Autour d’elle, la foule déambule ou s’arrête, offrant des bribes d’existences qui resteront secrètes. Cette passivité qui guette la ramène à d’autres trains, d’autres gares, d’autres séparations ou retrouvailles. L’anonymat se dissipe parfois le temps d‘un sourire échangé ou d’une connivence rêvée, égrenant les minutes qui la rapprochent de ce rendez-vous tant espéré, et que le soupçon d’incertitude pimente d’une angoisse latente.

    Peu adepte des récits introspectifs, j’ai cependant été immédiatement happée par cette écriture qui dit si bien l’universalité de nos ressentis. L’on se reconnait dans chaque paragraphe, dans l’enfance évoquée, dans les souvenirs parfois incertains. On se prend à attendre aussi cet homme croisé trois mois plutôt et qui n’a laissé qu’un horaire de train sur un bout de papier. Sera-t-il présent ? Comblera -t-il l’attente et la promesse d’un partage futur?

    Les champs/contre-champs qui alternent dans le monologue de la narratrice et une mise à distance du personnage qui devient l’observée, donnent un rythme et du relief au texte, comme le fait l’alternance du présent et du passé.


    Très beau premier roman, à l’écriture envoutante, à lire et même relire.


    186 pages Frison-Roche 15 juin 2021
    68 premières fois 2022

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Une femme a RDV avec un homme qu’elle n’a vu qu’une seule fois il y a 3 mois. Elle arrive gare de Lyon avec 3 heures d’avance et c’est l’occasion pour elle d’une introspection. Elle nous narre son enfance et la rencontre avec cet homme par petites touches. Livre tendre et plein de poésie.

    Une femme a RDV avec un homme qu’elle n’a vu qu’une seule fois il y a 3 mois. Elle arrive gare de Lyon avec 3 heures d’avance et c’est l’occasion pour elle d’une introspection. Elle nous narre son enfance et la rencontre avec cet homme par petites touches. Livre tendre et plein de poésie.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Chloé est seule à une table du café Le train bleu de la Gare de Lyon. Elle espère retrouver l’homme qu’elle a croisé trois mois plus tôt. Ils n’ont partagé qu’une seule soirée mais elle a remplie toutes ses nuits, ses jours. Elle est venue très en avance et elle se laisse porter par ce qui...
    Voir plus

    Chloé est seule à une table du café Le train bleu de la Gare de Lyon. Elle espère retrouver l’homme qu’elle a croisé trois mois plus tôt. Ils n’ont partagé qu’une seule soirée mais elle a remplie toutes ses nuits, ses jours. Elle est venue très en avance et elle se laisse porter par ce qui l’entoure, prêtant des histoires aux visages qu’elle croise. Elle revient aussi sur des souvenirs, ceux qui l’ont fait grandir, ceux qui ont été douloureux, ceux qui lui réchauffe encore aujourd’hui le cœur…

    Le premier roman d’Aurélia Ringard est rempli de douceur, de nostalgie, et de jolis mots.

    Assise à sa table, Chloé regarde le monde et elle nous fait cadeau de ses souvenirs d’enfance. Avec tout l’amour qu’elle porte à ce passé, elle revoit les quais de gare, les yeux embués, les cœurs qui se serrent. Mais l’attente des jours à venir lui rappelle aussi tous ces instants précieux entre le rire de sa mère et les attentions de son père. Qu’il s’agisse d’un air sur lequel elle a dansé, ou d’un bol de chocolat qu’elle a dégusté, cette jeune femme se perd dans ses pensées.

    J’ai trouvé qu’à travers la très belle écriture d’Aurélia Ringard se dégage une grande sensibilité, une tendresse particulière, pour ces jours d’enfance et pour ceux qui les font vivre. Un frère, une mère, un père… Ces êtres chers qui nous accompagnent sur notre chemin, tout en suivant le leur, parfois chaotique…

    Cet attachement à sa famille résonne comme en écho à l’amour naissant. Une rencontre qu’on n’attendait pas, ou plus. Ce cœur qui bat et les pulsations qui redonnent l’envie d’avancer, la force de continuer et l’énergie d’espérer…

    Merci une fois de plus aux 68 premières fois pour cette douce découverte…

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Une jeune femme attend son amoureux dans une gare parisienne : ils se sont croisés brièvement quelque temps auparavant et se sont follement plu ; aujourd’hui il rentre de voyage et elle vient très en avance le retrouver sur le lieu de son retour, pleine d’espoir et de doute mêlés, tous les sens...
    Voir plus

    Une jeune femme attend son amoureux dans une gare parisienne : ils se sont croisés brièvement quelque temps auparavant et se sont follement plu ; aujourd’hui il rentre de voyage et elle vient très en avance le retrouver sur le lieu de son retour, pleine d’espoir et de doute mêlés, tous les sens en éveil.
    Pendant ce temps d’attente, l’auteure revisite son passé, évoquant sa proximité avec ce monde de la gare, à la fois théâtre de rencontres bonnes ou mauvaises et de scènes intimes et douloureuses créant les moments-clés de sa vie d’enfant ballotée entre des parents divorcés (avec des mots magnifiques et terribles sur ce sujet).
    « Jour bleu » s’organise autour d’une quarantaine de chapitres courts, deux ou trois pages tout au plus, et de phrases qui le sont tout autant, qui disent le rythme trépidant de la gare, le ballet des voyageurs aux trajectoires qui se croisent, les histoires qui se font et se défont dans cet huis-clos de départs et d’arrivées.
    J’ai aimé la profonde sensibilité du propos, le style très visuel, la langue et le rythme de l’écriture. Et la fin est une merveille, comme la promesse réconfortante d’un avenir prêt à se bâtir.

    Lu dans le cadre des 68 premières fois, ce livre voyage auprès des lecteurs/lectrices engagé.e.s dans l'aventure

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • C'est l'histoire d'une femme qui a rendez-vous avec un homme à la gare de Lyon à Paris. Ce rendez-vous a été fixé 3 mois auparavant, lors de leur 1ère et unique rencontre.
    La femme arrive des heures en avance, s'installe dans le train bleu, célèbre restaurant de la gare. Ce dernier ainsi...
    Voir plus

    C'est l'histoire d'une femme qui a rendez-vous avec un homme à la gare de Lyon à Paris. Ce rendez-vous a été fixé 3 mois auparavant, lors de leur 1ère et unique rencontre.
    La femme arrive des heures en avance, s'installe dans le train bleu, célèbre restaurant de la gare. Ce dernier ainsi que le hall de la gare deviennent à travers les personnages rencontrés, une boîte à souvenirs.

    Ce roman est écrit de façon narrative par 2 personnes différentes. Les chapitres alternent d'un côté avec le point de vue de la femme et de l'autre un point de vue totalement extérieur.
    Personnellement, j'ai été un peu déstabilisé au début de ma lecture. Je n'ai pas cerné que ce sont 2 narrateurs différents qui écrivaient l'histoire. Une fois compris, la lecture était plus fluide.
    Malgré une belle écriture et une belle histoire, je n'ai pas réussi à m'accrocher au personnage principal qui, au vu des souvenirs remontés, n'a pas eu une vie facile. Cette femme a vécu des moments douloureux.
    Par contre, j'ai été touché par la fin.
    Une lecture mitigée pour ma part mais je comprends que cette histoire ait pu en toucher d'autres.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.