Jeu de patience

Couverture du livre « Jeu de patience » de Jennifer Armentrout aux éditions J'ai Lu
  • Date de parution :
  • Editeur : J'ai Lu
  • EAN : 9782290080672
  • Série : (non disponible)
  • Support : Poche
Résumé:

Ne jamais ôter son bracelet, être ponctuelle, ne pas attirer l'attention : tels sont les trois préceptes qu'Avery s'est imposé pour son entrée à la fac. Une stratégie que le séduisant Cameron Hamilton pourrait bien déjouer à coups de regard pénétrant et de sourire enjôleur. Patient et obstiné,... Voir plus

Ne jamais ôter son bracelet, être ponctuelle, ne pas attirer l'attention : tels sont les trois préceptes qu'Avery s'est imposé pour son entrée à la fac. Une stratégie que le séduisant Cameron Hamilton pourrait bien déjouer à coups de regard pénétrant et de sourire enjôleur. Patient et obstiné, lorsque Cam a jeté son dévolu sur quelqu'un, il ne recule devant rien rien, excepté peut-être le passé d'Avery, qui semble s'acharner à ressurgir...
Ensemble, seront-ils capables d'affronter le souvenir de cette terrible nuit qui, cinq ans auparavant et à des kilomètres de là, a tout changé ? Photographie de couverture : © Aldra / Getty Images

Donner votre avis

Avis(1)

  • http://thereadinglistofninie.com/jennifer-l-armentrout-wait-for-you-tome-1-jeu-de-patience

    En voilà une lecture passionnante que je viens de faire, c’est un vrai de coup de coeur pour moi. La couverture n’est pas vraiment spécialement belle, même si on comprend ce qu’elle représente, je...
    Voir plus

    http://thereadinglistofninie.com/jennifer-l-armentrout-wait-for-you-tome-1-jeu-de-patience

    En voilà une lecture passionnante que je viens de faire, c’est un vrai de coup de coeur pour moi. La couverture n’est pas vraiment spécialement belle, même si on comprend ce qu’elle représente, je préfère largement celle de la VO.

    Avery Morgansten a décidé de quitter la maison familiale et de s’éloigner le plus loin possible de la mascarade que représentait son foyer, ainsi que la vie misérable qu’elle vivait depuis qu’elle avait été traitée comme une exclue et une paria dans son lycée.

    Elle est maintenant en première année dans une faculté à plusieurs milliers de kilomètres du Texas. Le premier jour, elle bouscule un jeune homme en lui fonçant dessus dans les couloirs du bâtiment scolaire. Pour elle qui voulait inaperçue ici, c’est raté ! En plus d’ arriver en retard à son premier cours, elle a tout bonnement percuté LE mec le plus sexy de toute l’université, Cameron Hamilton.

    En plus d’être le plus craquant de la fac (ce que lui confirme ses amis Jacob et Brittany) il s’avère qu’il est également son voisin de palier.

    A partir de ce moment, Cameron installera une relation dans laquelle il finira par réussir à vaincre la témérité d’Avery, en lui laissant croire qu’elle pourra s’en sortir, par simple jeu, et pour mieux la mettre au pied du mur par la suite. Ils vont se rapprocher de plus en plus, et Cam demandera à Avery de sortir avec lui à chacune de leurs rencontres, mais elle déclinera à chaque fois la proposition.

    Lorsqu’enfin Avery capitule, (après quelques mois tout de même) on va découvrir l’envers du décor du roman, le pourquoi du comment notre demoiselle était en détresse. Les secrets que chacun d’eux dissimulent à l’autre.

    Le roman a une intrigue travaillée, j’avoue ne pas avoir compris de suite ce qui était à Avery.
    Et je ne m’étais certainement pas attendu à ce que Cam ne soit pas aussi sage qu’il le faisait penser.

    La plume de l’auteur (que j’ai découvert avec cette histoire) est juste fabuleuse. elle n’a pas peur de dire les choses comme elles sont. Vous pourrez le remarquer dans l’extrait que je vous ai choisie. Et même si j’aime beaucoup la littérature érotique, ici je trouve que ce n’est pas exagéré (même s’il y en a un peu plus vers la fin une fois qu’ils sont passés à l’acte pour la première fois) et que ça s’intègre parfaitement à l’histoire.

    Comme beaucoup de lectrices, j’ai été charmé par Cameron, qui cuisine des cookies (je ne vais pas me plaindre mon homme est le dieu de la pâtisserie), qui séduit par ses gestes. Avery m’a fait grincer des dents parfois et j’avais bien envie de la remettre en place parfois. Mais je lève mon chapeau à Jacob et ses phrases sorties de nul part qui m’ont faites rire aux larmes.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions