Jean-Jacques Gaillard

Couverture du livre « Jean-Jacques Gaillard » de Alfonso Enriquez De Villegas Diaz aux éditions Marot
  • Date de parution :
  • Editeur : Marot
  • EAN : 9782930117270
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Baignée de musique, de poésie, de références philosophiques et spirituelles, la peinture de Jean-Jacques Gailliard (1890-1976) transcende les courants picturaux du XXe siècle : cubisme, futurisme, expressionnisme et surréalisme imprègnent son ouvre sans jamais la contraindre. Entre dessin et... Voir plus

Baignée de musique, de poésie, de références philosophiques et spirituelles, la peinture de Jean-Jacques Gailliard (1890-1976) transcende les courants picturaux du XXe siècle : cubisme, futurisme, expressionnisme et surréalisme imprègnent son ouvre sans jamais la contraindre. Entre dessin et écriture, couleur et encre de Chine, du modernisme au relevé fantomatique des rues de Bruxelles ou des plages d'Ostende, Gailliard trace son chemin, forgeant un ouvre particulièrement libre et original.
Si sa peinture flamboyante a pu parfois sembler hermétique, c'est que, refusant les concessions, le peintre n'a pas toujours souhaité l'expliquer, préférant laisser au spectateur le soin de le rejoindre en une connivence spirituelle. Le présent ouvrage, première monographie d'ampleur consacrée au maître du « surimpressionnisme », entreprend de la décoder, en réorganisant son parcours qui déjoue toute chronologie.
Un essai magistral - intitulé « La forme des formes » - par Alfonso Enriquez de Villegas, élève et ami du peintre, historien de l'art et artiste lui-même, constitue la première partie du livre. Il relaie les grandes questions existentielles qui ont hanté Jean-Jacques Gailliard en tant qu'homme et artiste. Sans vouloir être une « explication » de son ouvre, cet essai en démonte les ressorts secrets tout en mettant à nu les racines qui l'ont nourrie. La recherche de la Forme - idéale, invisible - à travers les formes qui en sont l'incarnation.
Dans la seconde partie du livre, Xavier Canonne, directeur du Musée de la Photographie de Charleroi, nous invite à un voyage visuel à travers les formes qui ont hanté l'univers pictural - peintures à l'huile, gouaches, dessins - de Jean-Jacques Gailliard, en un itinéraire iconographique de quinze stations organisant les ouvres par affinités. Chacun de ces ensembles est introduit par un texte d'Alfonso Enriquez et subtilement orchestré par la mise en pages de Paul van Calster.
L'ouvrage est complété par une biographie composée par Isabelle Gailliard, fille de l'artiste, et enrichie de documents le plus souvent inédits.
'Dans les dessins de Jean-Jacques Gailliard l'ambiance du moment est palpable. Il s'y manifeste ce qui est immatériel et il en ressort une telle émotion ! C'est vivant.
Le peintre donne vie aux choses les plus mortes et rend beau ce qui ne l'est pas. Un mur de béton se poétise, un building s'humanise. Dans certains dessins de belles maisons cotoient des habitations sans intérêt. Alors il esquisse à peine ces dernières et les meuble de quelques écrits. La présence y est, mais estompée. Regardez ces arbres .. Quelques taches noires et tellement de lumière ! Il n'y a presque rien et pourtant les frondaisons sont là, exactes, la densité du feuillage, la lumière miroitante, l'humidité, la chaleur ...' (Geneviève Gailliard)

Donner votre avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions