Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Je voulais juste vivre

Couverture du livre « Je voulais juste vivre » de Yeonmi Park aux éditions Le Livre De Poche
Résumé:

2007. Après des années de privations et de harcèlement, par une nuit glaciale, Yeonmi, 13 ans, et sa mère réussissent à traverser le fleuve Yalu qui marque la frontière entre la Corée du Nord et la Chine. Elles laissent derrière elles leur pays natal et ses horreurs : la faim, la délation... Voir plus

2007. Après des années de privations et de harcèlement, par une nuit glaciale, Yeonmi, 13 ans, et sa mère réussissent à traverser le fleuve Yalu qui marque la frontière entre la Corée du Nord et la Chine. Elles laissent derrière elles leur pays natal et ses horreurs : la faim, la délation constante et surtout une répression impitoyable. Mais leur joie n'est que de courte durée. Rien ne les a préparées à ce qui les attend entre les mains des passeurs. Après plusieurs années d'épreuves inhumaines et un périple à travers la Chine et la Mongolie, Yeonmi atteint finalement la Corée du Sud.
À 23 ans, Yeonmi est désormais une combattante : c'est l'une des plus influentes dissidentes nord-coréennes et une activiste reconnue des droits de l'homme.
  Un long périple vers la liberté, raconté dans un livre bouleversant. Elle.
  Les personnes comme Yeonmi Park participent considérablement aux progrès de notre civilisation. The New York Times.

Donner votre avis

Articles (2)

Avis (12)

  • Le livre m'a été offert via le concours du site, le résumé m'avait attirée, je ne peux que dire qu'il a dépassé ce que je pensais lire.
    Park a une écriture claire et sincère, fluide et sans superflus, ce qui sert son histoire.
    Une histoire qui est bouleversante et qui fait enfin comprendre la...
    Voir plus

    Le livre m'a été offert via le concours du site, le résumé m'avait attirée, je ne peux que dire qu'il a dépassé ce que je pensais lire.
    Park a une écriture claire et sincère, fluide et sans superflus, ce qui sert son histoire.
    Une histoire qui est bouleversante et qui fait enfin comprendre la situation si spéciale de la Corée du Nord. Comme dit dans le livre, ce pays est renfermé sur lui-même et ne laisse filtrer que peu d'informations, au final, ce sont seulement de tels témoignages auxquels nous avons accès.
    Ce livre est à lire, vraiment.

    Par ailleurs, ce n'est qu'au dernier chapitre que je me suis rendu compte que je connaissais déjà Yeonmi Park, via son discours à One Young World qui avait été relayé par les médias il y a quelques temps. Ce discours était poignant et m'avait marquée, le livre en est une version supérieure, pleine de sincérité et de réflexion.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Il me tarde de le lire ! Il me permettra de découvrir la situation réelle et actuelle en Corée du nord, l'histoire doit être captivante. Un livre qui doit donner à réfléchir.

    Il me tarde de le lire ! Il me permettra de découvrir la situation réelle et actuelle en Corée du nord, l'histoire doit être captivante. Un livre qui doit donner à réfléchir.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Une histoire extraordinaire, poignante, le combat de femmes, d'une même famille pour sortir de l'enfer.

    Une histoire extraordinaire, poignante, le combat de femmes, d'une même famille pour sortir de l'enfer.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Il y a des livres dont on ne sort pas intact, des livres qu’on a du mal à oublier, même plusieurs jours, voire semaines, après les avoir terminés.
    « Je voulais juste vivre » est de ceux-là. Deux semaines après l’avoir refermé, je pense encore à Yeonmi Park et a ce parcours qu’elle a suivi...
    Voir plus

    Il y a des livres dont on ne sort pas intact, des livres qu’on a du mal à oublier, même plusieurs jours, voire semaines, après les avoir terminés.
    « Je voulais juste vivre » est de ceux-là. Deux semaines après l’avoir refermé, je pense encore à Yeonmi Park et a ce parcours qu’elle a suivi jusqu’à la liberté.

    « Je voulais juste vivre » est un roman poignant, interpelant. Au fil des pages, l’auteure nous décrit sa vie, son enfance, la souffrance des habitants dans ce pays totalitaire qu’est la Corée du Nord.
    On y découvre la famine, les privations, punitions et autres châtiments que subit le peuple s’il ose s’opposer, ne fusse qu’un peu, au régime de Kim Jong-Un.

    La seconde partie du roman nous emmène vers la liberté tant recherchée Yeonmi Park.
    Ce chemin vers la liberté qui sera parsemé d’horreurs telles que la traite d’être humain.
    On y découvre comment certains chinois profitaient de la naïveté des Coréens du Nord pour les exploiter. En effet, comment imaginer le trafic d’êtres humains, la prostitution forcée et autres horreurs quand on a toujours vécu dans un régime où on pouvait à peine penser et s’opposer aux forces de l’ordre.

    Ce roman ou plutôt cette biographie pourrait paraitre rébarbatif mais il n’en est rien.
    La plume de l’auteure est fluide et agréable, on ne subit pas le roman, on vit la vie de Yeonmi Park. On la suit dans sa fuite, dans sa quête de liberté, vers un monde meilleur. On espère et on souffre avec elle et les siens.

    Un roman à lire sans tarder pour en apprendre un peu plus sur cette dictature qu’est la Corée du Nord.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.