Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part

Couverture du livre « Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part » de Anna Gavalda aux éditions J'ai Lu
  • Date de parution :
  • Editeur : J'ai Lu
  • EAN : 9782290311783
  • Série : (-)
  • Support : Poche
Résumé:

«Quand j'arrive à la gare de l'Est, j'espère toujours secrètement qu'il y aura quelqu'un pour m'attendre. C'est con. J'ai beau savoir que ma mère est encore au boulot à cette heure-là et que Marc n'est pas du genre à traverser la banlieue pour porter mon sac, j'ai toujours cet espoir débile.»... Voir plus

«Quand j'arrive à la gare de l'Est, j'espère toujours secrètement qu'il y aura quelqu'un pour m'attendre. C'est con. J'ai beau savoir que ma mère est encore au boulot à cette heure-là et que Marc n'est pas du genre à traverser la banlieue pour porter mon sac, j'ai toujours cet espoir débile.» Les personnages de ces douze nouvelles sont pleins d'espoirs futiles, ou de désespoir grave. Ils ne cherchent pas à changer le monde. Quoi qu'il leur arrive, ils n'ont rien à prouver. Ils ne sont pas héroïques. Simplement humains. On les croise tous les jours sans leur prêter attention, sans se rendre compte de la charge d'émotion qu'ils transportent et que révèle tout à coup la plume si juste d'Anna Gavalda. En pointant sur eux ce projecteur, elle éclaire par ricochet nos propres existences.

Donner votre avis

Articles (1)

Avis (27)

  • Ces nouvelles sont apparues en 1999, elles ont eu un franc succès à l'époque! Tant mieux pour l'auteure ! Je ne les découvre que maintenant par le biais de @lecteur.com .
    Je n'adhère pas du tout à ce style de nouvelles, elles relatent le quotidien de tout un chacun, un quotidien morose où rien...
    Voir plus

    Ces nouvelles sont apparues en 1999, elles ont eu un franc succès à l'époque! Tant mieux pour l'auteure ! Je ne les découvre que maintenant par le biais de @lecteur.com .
    Je n'adhère pas du tout à ce style de nouvelles, elles relatent le quotidien de tout un chacun, un quotidien morose où rien ne se passe vraiment. A part 2 ou 3 nouvelles que j'ai trouvé acceptables, les autres ne m'ont pas plues. C'est trop plat, ennuyeux !
    Cet avis n'engage que moi biensur.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Je lis rarement des recueils de nouvelles. Cependant j'ai particulièrement apprécié celui-ci.
    Des nouvelles toutes très différentes, touchantes, drôles ou cruelles. Elles génèrent parfois un sentiment déroutant car elles touchent à l'intime, à des situations vécues, parfois un ressenti parfois...
    Voir plus

    Je lis rarement des recueils de nouvelles. Cependant j'ai particulièrement apprécié celui-ci.
    Des nouvelles toutes très différentes, touchantes, drôles ou cruelles. Elles génèrent parfois un sentiment déroutant car elles touchent à l'intime, à des situations vécues, parfois un ressenti parfois de ridicule, de honte, mais surtout d'émotion.
    L'écriture est fluide et légère, appuie là où ça fait mal et les personnages sont très attachants.
    L'auteure sait trouver la poésie des situations de vies ordinaires, ou extraordinaires !
    Je recommande pour ceux qui voudraient prendre un bon bol d'air, ce recueil de 12 tranches de vies, des nouvelles très courtes, idéal pour lire lorsque nous n'avons pas beaucoup de temps.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Parfois, on n’aime pas sans trop savoir pourquoi. Trop de ceci, pas assez de cela… Je gardais un bon souvenir d’Ensemble, c’est tout, de sa fraîcheur et de sa simplicité, et je m’attendais à retrouver ces impressions dans Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part, recueil de douze...
    Voir plus

    Parfois, on n’aime pas sans trop savoir pourquoi. Trop de ceci, pas assez de cela… Je gardais un bon souvenir d’Ensemble, c’est tout, de sa fraîcheur et de sa simplicité, et je m’attendais à retrouver ces impressions dans Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part, recueil de douze nouvelles, mais pas du tout. Et je sais précisément ce qui m’a tant déplu dans chacun de ces textes : le manque de naturel.
    J’apprécie les personnages dont on oublie qu’ils sont fictifs, qui, par leur vision des choses, leur caractère, se placent en points de repère dans une histoire. Ici, l’auteur en fait trop. Qu’il s’agisse de leur langage, de leurs réactions, ils m’ont tous agacée. Leurs remarques sont poussives, leur attitude excessive jusqu’à la caricature, les descriptions théâtrales. Cela ôte tout le charme de ces petites histoires, ces brèves tranches de vie focalisées sur un événement ordinaire.

    Les situations dans lesquelles sont plongés les personnages sont évocatrices et parleront à bon nombre d’entre nous, mais je n’ai pas pu éprouver une quelconque sympathie pour eux. Je n’ai pas eu le sentiment d’occuper un rôle privilégié en découvrant une part de leur intimité tant celle-ci semble étalée au grand jour. Tiens, je mets le doigt sur quelque chose : il y a peut-être un certain voyeurisme qui m’a dérangée, et un manque de réalisme qui tend vers un feel good – genre que je ne lis pas – indigeste. Où sont les émotions auxquelles je m’attendais ? (Seule la deuxième nouvelle aurait pu sortir du lot… sans son côté too much.) Qu’est-ce qui a pu m’induire en erreur ? Je crains que ce rendez-vous sonne comme mon dernier avec l’auteur.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Quelques tranches de vie amusantes, distrayantes, plaisantes.
    Des personnages souvent un peu largués, rêvant leur quotidien ou le subissant, des gens ordinaires. Le décor sans paillettes de nos vies moroses.

    Ces douze nouvelles d’Anna Gavalda font agréablement passer le temps.
    Le problème...
    Voir plus

    Quelques tranches de vie amusantes, distrayantes, plaisantes.
    Des personnages souvent un peu largués, rêvant leur quotidien ou le subissant, des gens ordinaires. Le décor sans paillettes de nos vies moroses.

    Ces douze nouvelles d’Anna Gavalda font agréablement passer le temps.
    Le problème est que je n’aime pas faire passer le temps, je trouve qu’il coule déjà assez vite, plombant suffisamment le compteur de mes jours.

    C’est pourquoi en refermant ce livre, j’ai comme un goût de trop peu.

    Qu’un livre me distraie reste en dessous de mes attentes, j’ai besoin d’être emportée, émue, chamboulée, envahie de doutes.
    J’attends d’un auteur qu’il me fasse découvrir une face cachée du monde, de nos vies, de nos personnalités ; qu’il me fasse rêver, pleurer, serrer les poings ; qu’il m’indigne ou me transporte.

    Rendez-vous raté cette fois.

    Je voudrais qu’un auteur me ravisse l’esprit.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • C'est un recueil de 12 nouvelles de longueurs et de thèmes inégaux.
    Les thèmes sont ceux de la vie de tous les jours. Anna Gavalda sait nous toucher avec quelques mots. L'écriture est toujours belle et fluide.
    Malgré tout, on sent qu'il s'agit d'un de ses premiers romans car on ne sent pas...
    Voir plus

    C'est un recueil de 12 nouvelles de longueurs et de thèmes inégaux.
    Les thèmes sont ceux de la vie de tous les jours. Anna Gavalda sait nous toucher avec quelques mots. L'écriture est toujours belle et fluide.
    Malgré tout, on sent qu'il s'agit d'un de ses premiers romans car on ne sent pas toute l'ampleur d'un "ensemble, c'est tout" ou "je l'aimais".
    Merci Lecteurs.com et les éditions J'ai lu pour cette lecture.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • À la base, j’ai un peu de mal avec les recueils de nouvelles. Je trouve que ce genre littéraire manque souvent de fond. Mais je n’aime pas non plus rester sur mes acquis. Alors quand les équipes de lecteurs.com (que je remercie) ont mis ce recueil en jeu, j’ai participé avec plaisir (d’autant...
    Voir plus

    À la base, j’ai un peu de mal avec les recueils de nouvelles. Je trouve que ce genre littéraire manque souvent de fond. Mais je n’aime pas non plus rester sur mes acquis. Alors quand les équipes de lecteurs.com (que je remercie) ont mis ce recueil en jeu, j’ai participé avec plaisir (d’autant plus que j’entends parler de La Consolante de Anne Gavalda qu’en bien).
    Mon avis reste cela-dit mitigé sur cette œuvre. Certaines sont sympathiques et d’autres sans intérêt. En même temps, il est difficile de rendre de courtes histoires intéressantes lorsqu’on raconte la vie de personnages à qui il n’arrive rien. Ils étaient seuls, en pleine solitude ... on a parfois, nous aussi, des moments de solitude en lisant ce recueil. On en fait pas un roman pour autant !
    Ensuite, problème de taille : où sont les sentiments, les émotions ? C’est relativement plat ! On ne ressent ni tristesse, ni joie, ni mélancolie : rien ! On se contente de lire sans vivre l’histoire.
    Parlons de l’écriture qui est ni bonne, ni mauvaise. C’est juste un style contemporain usant de vulgarité à certains moments et d’onomatopées. Je suis bien plus sensible aux vraies plumes, pleines de personnalités.
    Je ne peux pas dire que c’était horrible, mais ça n’a pas été mémorable. L’avantage avec ce type d’ouvrage c’est que les histoires se terminent vite.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • 12 nouvelles très différentes, tristes, touchantes, drôles, poignantes, honteuses… Dans ce recueil qui se lit très vite, il se passe peu de choses : aucun événement d’exception, pas de suspense, pas de rebondissement… juste des tranches de vie quotidienne, vécues par des personnes sans rien de...
    Voir plus

    12 nouvelles très différentes, tristes, touchantes, drôles, poignantes, honteuses… Dans ce recueil qui se lit très vite, il se passe peu de choses : aucun événement d’exception, pas de suspense, pas de rebondissement… juste des tranches de vie quotidienne, vécues par des personnes sans rien de particulier, auxquelles le lecteur peut s’identifier à plusieurs reprises. Anna Gavalda, comme toujours, parvient à décrire des situations banales avec une écriture légère, simple et fluide, saisissant avec l’acuité de l’on lui connait ces existences vides, vouées à la même banalité. Les personnages ne sont pas héroïques, ne sont pas destinés à de grandes choses, n’ont rien à prouver… Ce sont juste des humains, et, il faut bien l’avouer, c’est très rafraîchissant. J’avais adoré Ensemble, c’est tout. J’ai retrouvé avec un grand plaisir le style d’Anna Gavalda et ses portraits de gens et de quotidiens ordinaires. Pour couronner cette très agréable lecture, l’épilogue, étonnant, osé et désopilant, m’a fait sourire. Bref, une lecture qui détend et qui fait du bien. Merci aux Lecteurs.com de m'avoir fait découvrir ces belles nouvelles.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Merci à lecteur.com de m’avoir fait gagner deux places de cinéma pour aller voir le film, « Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part ». J’ai aimé le film, les acteurs sont supers….. Cependant je n’ai pas réussi à retrouver l’atmosphère du livre, l’univers d’Anna GAVALDA. Et j’ai trouvé...
    Voir plus

    Merci à lecteur.com de m’avoir fait gagner deux places de cinéma pour aller voir le film, « Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part ». J’ai aimé le film, les acteurs sont supers….. Cependant je n’ai pas réussi à retrouver l’atmosphère du livre, l’univers d’Anna GAVALDA. Et j’ai trouvé dommage d’avoir regroupé tous les personnages du recueil de nouvelles comme faisant parti de la même famille. Pour conclure, le film était beau et bien interprété mais je préfère grandement le livre.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions