• Un soir, alors qu’elle revient de son travail dans le métro londonien, Zoé tombe sur sa photo dans un tabloïd. Oui, c’est bien sa photo qui illustre une publicité pour un site de rencontre et évidemment, cela la met très mal à l’aise. La publicité renvoie vers un site internet inaccessible sans mot de passe et il n’y a aucune explication logique à cette histoire. Mais très vite, Zoé comprend que les jeunes femmes qui ont vu leur photo publiées au même endroit avant et après elle ont été agressées, volées, violées et même pire parfois. Zoé sent qu’elle est en danger et la police semble ne pas prendre son histoire au sérieux. Zoé est en danger, et elle n’imagine pas à quel point le danger est proche… Sans être d’une originalité échevelée, le thriller de Clare Mackintosh fonctionne terriblement bien car il surfe sur l’air du temps : harcèlement des femmes dans l’espace public, danger des réseaux sociaux, cybercriminalité et usurpation d’identité sont les quatre piliers de ce thriller féministe et au final, malgré ses exagérations et ses rebondissements, très pertinent. Ecrit dans un style facile d’accès, avec des chapitres bien calibrés, le roman oscille entre deux héroïnes. Dun côté Zoé, quadragénaire mère de deux grands enfants, en pleine reconstruction avec son nouveau compagnon, qui va tous les matin à Londres vers un travail qu’elle n’aime plus sous les ordres d’un boss mal embouché : un sorte de « girl next door » à laquelle on peut toutes s’identifier d’emblée et qui devient vite une victime mais une victime « active ». De l’autre côté Kelly, flic des transports, qui au travers de cette enquête cherche à exorciser un passé personnel et familial douloureux. Comme dans tout bon thriller, on soupçonne tour à tour tout le monde : le nouveau copain, l’ex-mari, le boyfriend de la fille, le patron car tout le monde semble suspect. C’est la conséquence de la paranoïa bien compréhensible qui s’empare de Zoé et du lecteur au fil des pages. Le (double) rebondissement final est difficile à deviner (encore que…) et sonne un petit peu bizarre. On sent que Clare Mackintosh voulait absolument le coup de théâtre total, inimaginable, époustouflant, la crédibilité de l’intrigue en prend un petit coup au passage mais ce n’est pas bien grave car pris dans son ensemble, « Je te vois » est un thriller de très bonne qualité. Une fois refermé, on se dit que cela pourrait faire un très bon thriller sur grand écran, avec des personnages bien écrits et complexes et avec un climat de paranoïa aussi efficace que crédible.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Ils ont lu ce livre

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com